Florence Bergeaud-Blackler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Florence Bergeaud-Blackler
Portrait de Florence Bergeaud-Blackler

Voir et modifier les données sur Wikidata

Biographie
Naissance
à Bordeaux
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Titres Docteur en anthropologie
Profession Chargée de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)

Florence Bergeaud-Blackler est une anthropologue française née à Bordeaux en 1964. Elle est actuellement chargée de recherche CNRS en poste à l'IREMAM d'Aix-en-Provence.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une courte carrière d'informaticienne dans l'aéronautique, Florence Bergeaud-Blackler a entrepris des études en sciences sociales. Formée à l'Université de Bordeaux, elle a été chercheur à l'Université de la Méditerranée Aix-Marseille II, puis à l'Université de Manchester et puis lauréate d'une bourse Marie Curie à l'Université Libre de Bruxelles, avant d'être recrutée au Centre National de la Recherche Scientifique.

Les recherches de Florence Bergeaud-Blackler portent principalement sur les normativités islamiques, l’étude des conditions sociales et juridiques de production des aliments compatibles avec la religion, dans un contexte industriel européen. Ses travaux concernent les marchés des viandes dites « rituelles » (halal et casher) et plus largement le consumérisme religieux[1]. Son objectif est de renouveler la réflexion en sciences sociales sur les relations entre politique et religieux en les articulant à un troisième terme : l'économique. Elle est l'auteur de plusieurs ouvrages et nombreux articles sur le marché halal dont elle est une spécialiste reconnue. Elle a été recrutée au CNRS en 2013.

Depuis 2000 elle a dirigé et participé à plusieurs projets de recherche sur le marché halal et l'abattage rituel[2]. Elle a été la représentante française du projet européen DIALREL qui a mobilisé des chercheurs de plusieurs pays européens, de Turquie, d'Israël, de Nouvelle-Zélande. Elle a été la principale référence scientifique pour les médias lors de la polémique lancée en février 2012 sur la traçabilité des viandes halal et casher en France. Elle est régulièrement consultée par les politiques, les professionnels de l'agro-alimentaire et les média[1] . En 2016, sa contribution sur le halal a été importante pour la mission d'information sur l'organisation, la place et le financement de l'Islam en France et de ses lieux de culte[3],[4] notamment sur l'étude de la faisabilité d'une taxe ou contribution pour financer le culte musulman et l'islam en France. Pour la spécialiste, cette taxe n'est ni faisable ni souhaitable, car elle ne serait pas respectueuse de la Loi de séparation des Églises et de l'État, ni de la Liberté de religion[5],[6],[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

    • Bergeaud-Blackler, F. (2017),  Le marché halal ou l’invention d’une tradition. Seuil.
    • Bergeaud-Blackler, F., Fischer, J., & Lever, J. (2016), Halal Matters Islam, Politics and Markets in Global Perspective. Routledge.
    • Bergeaud-Blackler, F. (2015), Les sens du Halal, une norme dans un marché mondial. Éditions CNRS alpha.
    • Bergeaud-Blackler F., entretien avec  Bernard B., (2010), Comprendre le Halal, Edipro, Bruxelles

Articles[modifier | modifier le code]

  • (2015), “New Challenges for Islamic Ritual Slaughter: A European Perspective, ” Migration and Religion- The International Library of Studies on Migration series Edited by James A. Beckford, University of Warwick, UK First published in 2007 Journal of Ethnic and Migration Studies, 33, 6, p. 965–980.
  • (2015), “Comment la “norme halal” travaille le Paysage Islamique Français, ” Confluences Méditerranée : L’islam de France : nouveaux acteurs, nouveaux enjeux (dir.) Robert Bistolfi et Haoues Seniguer , 59.
  • (2015), “L’École au défi de l’espace alimentaire halal, ” Revue Histoire Monde et Cultures Religieuses, 29.
  • (2013), “Knowledge and Attitudes of European Kosher Consumers as Revealed through Focus Groups, ” Society & Animals, 21, 5, p. 425–442.
  • (2013), “« Islamiser l’alimentation », ” Genèses, no 89, 4, p. 61–87.
  • (2011), “Les « faux » mariages homosexuels de Sidi Ali au Maroc : enjeux d’un scandale médiatique, ” Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, 129, p. 203–221.
  • (2011) avec Victor Eck, Les « faux » mariages homosexuels de Sidi Ali au Maroc :enjeux d’un scandale médiatique, REMMM, Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée ), no 129.
  • (2011) With Ari Zivotofsky Kosher consumers opinions and concerns on religious slaughter in the European Union in Special Issue ’ ‘Religious Slaughter : addressing the controversy between science and religion’ of the journal Society & Animals eds Florence Bergeaud-Blackler ; Mara Miele ; Adrian Evans. Forthcoming.
  • (2011) With Adrian Evans Halal consumers opinions and concerns on religious slaughter in the European Union in Special Issue ’ ‘Religious Slaughter : addressing the controversy between science and religion’ of the journal Society & Animals eds Florence Bergeaud-Blackler ; Mara Miele ; Adrian Evans. Forthcoming.
  • (2008) L’État, le culte musulman et le halal business in Annuaire Droit et Religions 2008-2009 - Le caractère propre de l’enseignement privé en France - Droit musulman : usages nouveaux du Waqf, Presses Universitaires d’Aix-Marseille.
  • (2007) L’encadrement de l’abattage rituel industriel dans l’Union Européenne : limites et perspectives in ’européanisation informelle du religieux Politique Européennes, revue de Sciences Politiques, in Xabier Itçaina et François Foret (dir.), no 24, hiver 2007.
  • (2007) Religious slaughter : a European perspective, Journal of Ethnic and Migration Studies, Volume 33, Issue 6, p. 965-980.
  • (2007) with Bonne, Karijn ; Vermeir, Iris ; Verbeke, Wim, Determinants of halal meat consumption in France, British Food Journal, Volume 109, Issue 5, p. 367-386.
  • (2006) with Ferretti, Maria-Paola, More politics, stronger consumers ? A new division of responsibility for food in the European Union, Appetite 47, p. 134-142.
  • (2006) Halal : d’une norme communautaire à une norme institutionnelle, Le Journal des Anthropologues : Des normes à boire et à manger. Production, transformation et consommation des normes alimentaires, 106-107, p. 77-103.
  • (2005) De la viande halal à l’halal food. Comment le halal s’est développé en France ?, Revue Européenne des Migrations Internationales, p. 125-147.
  • (2004) Nouveaux enjeux autour de l’abattage rituel : une perspective européenne, Cahiers d’Économie et de Sociologie Rurales, Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), p. 537-545.
  • (2001) La viande halal peut-elle financer le culte musulman ?, Le Journal des Anthropologues, EHESS, Paris, p. 145-171.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Presse, médias | Florence BERGEAUD-BLACKLER », sur bergeaud.blackler.eu (consulté le 15 octobre 2016)
  2. « Projets | Florence BERGEAUD-BLACKLER », sur bergeaud.blackler.eu (consulté le 15 octobre 2016)
  3. « Mission d’information sur l’organisation, la place et le financement de l’islam en France et de ses lieux de culte - Sénat », sur www.senat.fr (consulté le 15 octobre 2016)
  4. « De l'Islam en France à un Islam de France, établir la transparence et lever les ambiguïtés », sur www.senat.fr (consulté le 15 octobre 2016)
  5. Selon elle l’État ne devrait intervenir que sur deux points : d’une part pour encadrer les pratiques d’abattage des animaux de sorte que la loi commune sur le bien-être animal, l’hygiène, la sécurité, soit appliquée, et d’autre part pour interdire les allégations mensongères. 
  6. Florence Bergeaud-Blackler, « “Il ne peut pas y avoir de police d'Etat du halal” », La revue Parlementaire,‎ (lire en ligne)
  7. (fr) « F. Bergeaud-Blackler : « La poule aux œufs d’or halal montre sa tête à chaque présidentielle » », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]