Nadia Geerts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nadia Geerts
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
(51 ans)
Nationalité
Formation
Activité
FéministeVoir et modifier les données sur Wikidata

Nadia Geerts, née le 7 décembre 1969 est militante laïque et auteur belge. Elle s'intéresse en particulier à la problématique du voile islamique et de son port dans le cadre de la laïcité.

Le 18 juin 2021, le MR la recrute en tant que conseillère au Centre Jean Gol pour les questions relatives à la neutralité de l'État et aux libertés individuelles[1]. Selon Le Soir, le parti marque ainsi son positionnement strict sur la neutralité[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nadia Geerts est licenciée et agrégée en philosophie à l'université libre de Bruxelles en 1991.

Présidente du Cercle républicain de sa fondation en 2000 jusqu'en , elle est également initiatrice du Réseau d'actions pour la promotion d'un État laïque (R.A.P.P.E.L) en 2007. Elle tient une chronique intitulée "L'oeil de Marianneke" qui paraît chaque semaine sur Marianne.fr. Nadia Geerts collabore occasionnellement au magazine français Causeur.[3]

Depuis 2009, elle est maître-assistante en philosophie et en morale à la Haute École Bruxelles-Brabant, catégorie pédagogique Defré[4].

Depuis 2017, elle est directrice de la collection « Dis, c'est quoi ? » aux éditions Renaissance du livre.

En 2021, après avoir exprimé son émotion pour l'assassinat de Samuel Paty et réitéré ses positions en faveur de la neutralité dans l’enseignement obligatoire, elle fait l'objet d'une campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux. Le Centre d'action laïque, le Centre communautaire laïc juif et le Collectif laicité yallah prennent sa défense en janvier 2021 et réclament « un engagement sans faille des politiques pour condamner les intimidations à l’égard des défenseurs de la laïcité »[5],[6]. Déclarant craindre pour sa vie, elle porte plainte et envisage de quitter l'enseignement[7].

Depuis novembre 2020, elle tient une chronique dans l'hebdomadaire français Marianne intitulée « L'oeil de Marianneke »[réf. nécessaire].

En avril 2021, elle intègre l'équipe de l'émission les Visiteurs du soir sur la chaîne de télévision belge LN24[8].

Distinction[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Direction de publication[modifier | modifier le code]

  • La Laïcité à l'épreuve du XXIe siècle, éditions Luc Pire, 2009.


Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. Causeur.fr, « Nadia Geerts, Auteur à Causeur », sur Causeur (consulté le )
  4. Nadia Geerts, « Présentation de l'auteur », sur Les carnets de Nadia Geerts (consulté le ).
  5. Carte blanche: «Nous soutenons Nadia Geerts, militante féministe et laïque», lesoir.be, 26 janvier 2021
  6. Djemila Benhabib, "Nous soutenons Nadia Geerts, militante féministe et laïque", marianne.net, 27 janvier 2021
  7. Voile à l’école: la féministe Nadia Geerts menacée, Wallonie-Bruxelles enseignement porte plainte, lesoir.be, 24 janvier 2021
  8. NADIA GEERTS INTÈGRE L’ÉQUIPE DES "VISITEURS DU SOIR" SUR LN24 (consulté le 7 juin 2021).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]