Fate/zero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fate/Zero
Image illustrative de l'article Fate/zero

Logo de la série

フェイト/ゼロ
(Feito/Zero)
Genre Action, Drame, Fantasy urbaine, Horreur, thriller
Light novel
Auteur Gen Urobuchi
Illustrateur Takashi Takeuchi
Éditeur (ja) Type-Moon
Sortie initiale
Volumes 4
Manga
Cible
éditoriale
Seinen
Scénariste Gen Urobuchi
Dessinateur Shinjirou
Éditeur (ja) Kadokawa Shoten
(fr) Ototo
Prépublication Drapeau du Japon Young Ace
Sortie initiale
Volumes 14
Anime japonais : Fate/Zero
Réalisateur
Ei Aoki
Producteur
Atsuhiro Iwakami
Scénariste
Akihiro Yoshida
Akira Hiyama
Kazuharu Sato
Takumi Miyajima
Studio d’animation Ufotable
Compositeur
Licence (fr) Kazé
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, GYT, GTV, TVS, MBS, BS11, TVh, TVQ, CTC, tvk, Kids Station
1re diffusion
Épisodes 13
Anime japonais : Fate/Zero Saison 2
Réalisateur
Ei Aoki
Producteur
Atsuhiro Iwakami
Scénariste
Studio d’animation Ufotable
Compositeur
Licence (fr) Kazé
Chaîne Drapeau du Japon Tokyo MX, GYT, GTV, TVS, MBS, BS11, TVh, TVQ, CTC, tvk, Kids Station
1re diffusion
Épisodes 12

Fate/Zero (フェイト/ゼロ, Feito/zero?) est une série de light novel écrite par Gen Urobuchi et illustrée par Takashi Takeuchi et sert de préquelle au visual novel Fate/stay night de Type-Moon. Le premier volume est sorti le 29 décembre 2006 et le quatrième et dernier le 29 décembre 2007.

Une adaptation en série télévisée d'animation a été réalisée par Ei Aoki et produit par le studio Ufotable. L'anime comportant 25 épisodes fut diffusé du 1er octobre 2011 au 23 juin 2012 au Japon. La série est diffusée en France en streaming légal par Kazé. Une adaptation en manga est également publiée dans le magazine Young Ace de l'éditeur Kadokawa Shoten entre décembre 2010 et mai 2017. La version française du manga est éditée par Ototo depuis février 2014.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire prend place 10 ans avant les événements de Fate/stay night. Durant la Guerre Sainte, sept grands magiciens (Masters) nommés par le Saint Graal vont invoquer sept esprits mythiques (Servants) afin de se livrer une lutte acharnée jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un. Après trois Guerres infructueuses, le combat est sur le point de reprendre pour la quatrième fois, et les magiciens s’empressent de rejoindre Fuyuki, le champ de bataille, chacun priant pour la victoire. En effet, le Saint Graal offrira au vainqueur la possibilité d’exaucer son vœu le plus cher. Parmi ces sept Maîtres, l'un d'entre eux, Kirei Kotomine, ne semble montrer aucune détermination pour acquérir ce Saint Graal, tandis qu'à l'opposé, Kiritsugu Emiya se bat de toutes ses forces pour l'obtenir. La rivalité entre ces deux hommes, ainsi que le déroulement des différentes luttes entre Maîtres et Servants, constitue le cœur du récit.

Cette histoire retrace la vérité sur la Quatrième Guerre Sainte qui a eu lieu 10 ans auparavant et qui avait été présentée par fragments dans le célèbre jeu vidéo Fate/stay night. Lumière sera faite sur le combat qui a impliqué Kiritsugu Emiya, le père adoptif de Shiro et héros de cette histoire, Tokiomi Tohsaka, le père de Rin, et le jeune Kirei Kotomine, principal antagoniste[1].

Personnages[modifier | modifier le code]

Kiritsugu Emiya (衛宮 切嗣, Emiya Kiritsugu?)
Voix japonaise : Rikiya Koyama; Miyu Irino (enfant)
Kiritsugu est le personnage principale de l'histoire. Il est le Master de Saber, en l'invoquant avec Avalon, le saint fourreau d'Excalibur, comme catalyseur. En tant qu'homme cynique et pragmatique, il souhaite trouver un moyen de mettre fin à tous les conflits. Notoirement connu sous le nom de « Tueur de Mages » pour ses compétences, il a été embauché par la famille Einzbern pour être leur représentant dans la Quatrième Guerre Sainte du Graal. Croyant que le Saint Graal pourrait exaucer son souhait pour la paix mondiale, il a décidé d'accepter. Étant un mage non conformiste, Kiritsugu adopte une stratégie d'exploitation des points faibles de l'ennemi grâce à la technologie. Ses vues cyniques sur la vie l'amène à entrer en désaccord direct avec son Servant, et il a Irisviel qui apparaît dans la ville de Fuyuki comme le Master de Saber pour lui permettre de se déplacer plus librement et d'éviter le contact avec Saber autant que possible. Il est le père adoptif de Shirō Emiya et biologique de Illyasviel von Einzbern.
Irisviel von Einzbern (アイリスフィール・フォン・アインツベルン, Airisufīru fon Aintsuberun?)
Voix japonaise : Sayaka Ohara
Irisviel est l'héroïne principale de l'histoire, la mère d'Illyasviel von Einzbern et la femme de Kiritsugu. Elle est un prototype d'homonculus créé par la famille Einzbern dans l'idée de donner naissance à un homonculus ultime. Comme pour beaucoup d'Einzbern, elle est douée en alchimie. Irisviel sert de Master mandataire de Saber, puisque Kiritsugu croit que lui et Saber sont incompatibles. Son véritable raison dans la guerre est qu'elle est le réceptacle du Saint Graal lui-même. Lorsque six Serviteurs ou plus sont tués, elle manifestera le Graal, perdant son humanité et sa conscience dans le processus. Malgré cela, elle reste attachée à Kiritsugu, croyant que ses objectifs valent le sacrifice.
Saber (セイバー, Seibā?)
Voix japonaise : Ayako Kawasumi
L'identité de Saber dans vie est le Roi des Chevaliers, le Roi Arturia Pendragon, qui est devenue le roi de Grande-Bretagne lors de l'obtention de « l'épée dans la pierre » magique. Les Servants de la classe Saber sont souvent considérés comme les plus forts. Elle conserve généralement un fort code d'honneur, considérant l'honneur comme étant plus important que la victoire. Bien qu'elle et Kiritsugu soient Servant et Master cherchant le même but de la paix, leurs perspectives idéologiques différentes aboutissent à une relation tendue où Kiritsugu ne reconnaît pas directement Saber. Sabre voulait utiliser le Graal dans l'espoir de sauver son pays; cependant, au cours de la guerre, son souhait change. En croyant que la cause de la chute de la Grande-Bretagne était ses qualités de dirigeant inefficaces, sa raison de chercher le Graal devient celle de vouloir annuler les malheurs de son pays et souhaiter que quelqu'un d'autre soit plus approprié et plus efficace pour diriger la Grande-Bretagne à sa place.
Tokiomi Tōsaka (遠坂 時臣, Tōsaka Tokiomi?)
Voix japonaise : Sho Hayami
Tokiomi est le père de Rin Tōsaka et Sakura Matō, le Master d'Archer, et un mage manipulateur et arrogant. Il s'arrange pour que Kirei Kotomine soit son élève en magie et son soutien dans la Guerre Sainte du Graal. Il a un très bon avis de Kotomine et se sert de lui dans toutes sortes d'affaires, notamment en le désignant comme le gardien de Rin ce qui devrait le déranger. Doué dans la manipulation du feu, il utilise un gros rubis placé à la fin d'un bâton comme son Mystic Code pour l'aider à façonner et à contrôler les flammes. Même étant un mage qualifié et confiant dans ses capacités, il est en fait l'un des Tōsaka les plus faibles de l'histoire et se considère comme inférieur en potentiel face à ses filles, Rin et Sakura, dont il reconnaît que ces dernières possèdent des capacités extraordinaires dès leur naissance. Bien que lui et Kiritsugu n'ont jamais eu de combats réels en face-à-face, les deux sont des parfaits faire-valoir pour l'un et l'autre, car Kiritsugu est un lanceur de sort s'y connaissant en technologie et qui met son travail en tant que père avant son métier de mage, tandis que Tokiomi est un mage traditionnel qui met son identité en tant que mage avant tout. Il finit par mourir quand Kotomine, qui avait été corrompue par Gilgamesh, l'a poignardé dans le dos.
Kirei Kotomine (言峰 綺礼, Kotomine Kirei?)
Voix japonaise : Jōji Nakata
Kirei est le Master d'Assassin, travaillant pour son mentor, Tokiomi, et réalise tout ce qu'il lui demande de faire au mieux de ses capacités. Vivant une vie pieuse en tant que prêtre, il lui manque tout de même un sens d'épanouissement, prenant peu de joie à faire de bonnes actions. Il voit son propre vide dans Kiritsugu, pour qui il ressent une haine compulsive. Kirei est le seul Master que Kiritsugu craint, ce dernier le voyant comme la plus grande menace pour sa propre victoire. Au cours des derniers étapes de la guerre, il tue Tokiomi et devient également le Master d'Archer, assumant le rôle d'antagoniste principal. Il n'a pas un véritable souhait pour le Graal et se bat seulement pour découvrir son but dans la vie.

Light novel[modifier | modifier le code]

Fate/Zero est écrit par Gen Urobuchi avec les illustrations de Takashi Takeuchi. Les quatre volumes de la série sont sorti entre décembre 2006 et décembre 2007. Une édition de poche de six volumes a ensuite été publiée entre janvier et juin 2011 par l'éditeur STAR SEAS[2].

Liste des volumes[modifier | modifier le code]

Édition Type-Moon
no  Japonais[3]
Titre Date de sortie ISBN
1 Dai shi-ji seihaisensō hiwa (第四次聖杯戦争秘話?) [LN 1]  
2 Ō-tachi no kyōen (王たちの狂宴?) [LN 2]  
3 Chiri yuku-sha-tachi (散りゆく者たち?) [LN 3]  
4 Rengoku no honō (煉獄の炎?) [LN 4]  
Édition STAR SEAS
no  Japonais
Titre Date de sortie ISBN
1 Dai shi-ji seihaisensō hiwa (第四次聖杯戦争秘話?) [LNS 1] 978-4-0613-8903-8
2 Eirei sanshū (英霊参集?) [LNS 2] 978-4-0613-8904-5
3 Ō-tachi no kyōen (王たちの狂宴?) [LNS 3] 978-4-0613-8906-9
4 Chiri yuku-sha-tachi (散りゆく者たち?) [LNS 4] 978-4-0613-8908-3
5 Yami no taidō (闇の胎動?) [LNS 5] 978-4-0613-8910-6
6 Rengoku no honō (煉獄の炎?) [LNS 6] 978-4-0613-8912-0

Manga[modifier | modifier le code]

Le manga est publié dans le magazine Young Ace à partir du numéro de février 2011 sorti le 29 décembre 2010[4]. Le dernier chapitre est publié le 2 mai 2017[5]. La version française sera éditée par Ototo à partir de 2014[6].

Une deuxième série de manga nommée Fate/zeto Café (Fate/ゼロカフェ?) est publiée dans le Newtype Magazine entre août 2012 et septembre 2014. Un film d'animation est sorti le 13 juillet 2013[7].

Un autre manga nommé Fate/zeto Noir (Fate/Zero 黒?) est également publié et un tome est sorti en juillet 2013[8].

Liste des volumes[modifier | modifier le code]

no  Japonais[9] Français[10]
Date de sortie ISBN Date de sortie ISBN
1 [ja 1] 978-4-04-715771-2[ja 1] [fr 1] 978-2-35180-808-5[fr 1]
2 [ja 2] 978-4-04-715787-3[ja 2] [fr 2] 978-2-35180-819-1[fr 2]
3 [ja 3] 978-4-04-715819-1[ja 3] [fr 3] 978-2-35180-820-7[fr 3]
4 [ja 4] 978-4-04-120401-6[ja 4] [fr 4] 978-2-35180-852-8[fr 4]
5 [ja 5] 978-4-04-120563-1[ja 5] [fr 5] 978-2-35180-860-3[fr 5]
6 [ja 6] 978-4-04-120800-7[ja 6] [fr 6] 978-2-35180-874-0[fr 6]
7 [ja 7] 978-4-04-120991-2[ja 7] [fr 7] 978-2-35180-910-5[fr 7]
8 [ja 8] 978-4-04-102022-7[ja 8] [fr 8] 978-2-35180-927-3[fr 8]
9 [ja 9] 978-4-04-102023-4[ja 9] [fr 9] 978-2-35180-928-0[fr 9]
10 [ja 10] 978-4-04-103086-8[ja 10] [fr 10] 978-2-35180-960-0[fr 10]
11 [ja 11] 978-4-04-103087-5[ja 11] [fr 11] 978-2-35180-978-5[fr 11]
12 [ja 12] 978-4-04-104168-0[ja 12] [fr 12] 978-2-37717-029-6[fr 12]
13 [ja 13] 978-4-04-104169-7[ja 13] [fr 13] 978-2-3771-7057-9[fr 13]
14 [ja 14] 978-4-04-105796-4[ja 14]  

Anime[modifier | modifier le code]

L'adaptation en anime a été annoncée dans le magazine Young Ace de février 2011[4]. La première saison de treize épisodes a été diffusée du 1er octobre au 24 décembre 2011[11]. La seconde saison de douze épisodes a été diffusée du 7 avril au 23 juin 2012[12]. Les deux saisons sont diffusées en streaming légal par Nico Nico Douga dans huit langues[13],[14] et par Kazé en France[15],[16]. Kazé a également édité la série en coffrets DVD et Blu-ray[17].

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Saison 1[modifier | modifier le code]

No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
1 L'invocation des esprits héros 英霊召喚 Eirei Shōkan
2 Une bataille trompeuse 偽りの戦端 Itsuwari no Sentan
3 La terre de Fuyuki 冬木の地 Fuyuki no Chi
4 La lame de l'épée enchantée 魔槍の刃 Masō no Yaiba
5 Le hurlement de la créature maléfique 凶獣咆吼 Kyōjū Hōkō
6 La nuit du stratagème 謀略の夜 Bōryaku no Yoru
7 La forêt des démons 辺境の森 Henkyō no Mori
8 Tueur de mage 魔術師殺し Majutsushi Koroshi
9 Maitre et servant 主と従者 Aruji to Jūsha
10 Les aventures de Rin 凛の冒険 Rin no Bōken
11 Discussion autour du saint graal 聖杯問答 Seihai Mondō
12 L'invitation du saint graal 聖杯の招き Seihai no Maneki
13 Le banquet interdit 禁断の狂宴 Kindan no Kyōen

Saison 2[modifier | modifier le code]

No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
14 Bataille sanglante à la rivière Mion 未遠川血戦 Miongawa Kessen 7 avril 2012
15 Brillance dorée 黄金の輝き Ougon no Kagayaki 14 avril 2012
16 Au bout de l'honneur 栄誉の果て Eiyo no Hate 21 avril 2012
17 Huitième pacte 第八の契約 Daihachi no Keiyaku 28 avril 2012
18 Souvenirs lointains 遠い記憶 Tōi Kioku 5 mai 2012
19 Où se trouve la justice 正義の在処 Seigi no Arika 12 mai 2012
20 Le retour de l'assassin 暗殺者の帰還 Ansatsusha no Kikan 19 mai 2012
21 Le chevalier a deux roues 双輪の騎士 Sourin no Kishi 26 mai 2012
22 Tout le mal du monde この世全ての悪 Konoyo Subete no Aku 2 juin 2012
23 La mer du bout du monde 最果ての海 Saihate no Umi 9 juin 2012
24 Le dernier sort de commandement 最後の令呪 Saigo no Reijyuu 16 juin 2012
25 Fate/Zero フェイト/ゼロ Feito Zero 23 juin 2012

Musiques[modifier | modifier le code]

Génériques de la série télévisée
Générique Début Fin
Épisodes Titre Artistes Épisodes Titre Artistes
1 2 - 10
12 - 13
oath sign
  • LiSA (chant)
  • Shō Watanabe (composition & paroles)
  • toku (arrangement)
2 - 13 MEMORIA
  • Eir Aoi (chant & paroles)
  • Kashiro Shimokawa (arrangement)
  • Fumio Yasuda (composition & paroles)
2 14 - 17
20 - 23
to the beginning 14 - 17
20 - 24
Sora wa takaku kaze wa utau (空は高く風は歌う?)
  • Luna Haruna (chant)
  • Yuki Kajiura (composition & paroles)
  • Sorao Mori (arrangement)
3 18 - 19 Manten (満天?)
"—" signifie qu'il n'y a pas de chanson.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Drama CD[modifier | modifier le code]

Une bande-son nommée Return to Zero est sorti le [18].

Quatre drama CD ont été publiés entre août 2008 et janvier 2010[19],[20],[21],[22]. Deux autres drama CD scénarisés par Gen Urobuchi ont été édités en bonus des coffrets Blu-ray des deux saisons de l'anime[23],[24],[25].

Artbook[modifier | modifier le code]

Un artbook nommé Fate/Zero material est sorti le 8 août 2008[26].

Jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Une adaptation de l'anime Fate/zero en jeu vidéo a été réalisée par Light's. Le jeu nommé Fatal Zero Action est un dojin-game de type beat them all où le joueur peut contrôler les personnages de Saber, Kiritsugu et Rider[27].

Autres[modifier | modifier le code]

De nombreuses figurines à l'effigie de Irisviel Von Einzbern, Saber Zero, Rider ou encore Kiritsugu Emiya ont été produits au Japon.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Fate/zero a remporté plusieurs prix au Newtype Anime Award 2012[28],[29] :

  • Meilleure série animée
  • Meilleur studio : Ufotable
  • Meilleur doubleur (homme) : Ohtsuka Akio (Rider)
  • Meilleur personnage masculin : Rider
  • Meilleures musiques : Yuki Kajiura

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ja)« Scénario de Fate/Zero sur le site officiel » (consulté le 11 novembre 2012)
  2. (ja) « Fate/Zero », sur Star Seas (consulté le 28 août 2017)
  3. (ja) « Fate/Zero » (version du 18 janvier 2012 sur l'Internet Archive)
  4. a et b (en) « Fate/Zero Novel Gets Ufotable Anime Along With Manga (Update 6) », sur Anime News Network (consulté le 15 septembre 2013)
  5. (en) « Shinjirō's Fate/Zero Manga Ends on May 2 », sur Anime News Network, (consulté le 14 août 2017).
  6. « Fate Zero chez Ototo », sur http://www.manga-news.com/ (consulté le 8 novembre 2013)
  7. (en) « Fate/Zero Café SD Anime Film's Promo Streamed », sur Anime News Network (consulté le 15 septembre 2013)
  8. (ja) « Fate/Zero 黒 », sur Kadokawa Shoten (consulté le 15 septembre 2013)
  9. (ja) « Fate/Zero », sur Web Ace, Kadokawa Corporation (consulté le 28 août 2017)
  10. « Fate/Zero », sur Ototo (consulté le 28 août 2017)
  11. (en) « Fate/Zero TV Anime's Kariya Matō/Berserker Ads Streamed », sur Anime News Network (consulté le 15 septembre 2013)
  12. (en) « Fate/Zero 2nd Season Slated for April 7 », sur Anime News Network (consulté le 15 septembre 2013)
  13. « FATE/ZERO lancé en simulcast », sur AnimeLand (consulté le 15 septembre 2013)
  14. « FATE/ZERO Saison 2 en simulcast », sur AnimeLand (consulté le 15 septembre 2013)
  15. « 4 simulcast sur KZ PLAY en octobre », sur AnimeLand (consulté le 15 septembre 2013)
  16. « La saison 2 de FATE/ZERO sur KZPlay », sur AnimeLand (consulté le 15 septembre 2013)
  17. « FATE/ZERO en DVD et Blu-ray », sur AnimeLand (consulté le 15 septembre 2013)
  18. (ja) « Return to Zero », sur http://www.fate-zero.com/ (consulté le 15 septembre 2013)
  19. (ja) « Sound Drama Fate/Zero », sur http://www.fate-zero.com/ (consulté le 15 septembre 2013)
  20. (ja) « Sound Drama Fate/Zero Vol.2 -王たちの狂宴- », sur http://www.fate-zero.com/ (consulté le 15 septembre 2013)
  21. (ja) « Sound Drama Fate/Zero Vol.3 -散りゆく者たち- », sur http://www.fate-zero.com/ (consulté le 15 septembre 2013)
  22. (ja) « Sound Drama Fate/Zero Vol.4 -煉獄の炎- », sur http://www.fate-zero.com/ (consulté le 15 septembre 2013)
  23. (en) « Gen Urobuchi Confirms He Is Writing Fate/Zero Drama CD », sur Anime News Network (consulté le 15 septembre 2013)
  24. (ja) « Blu-ray Disc Box I », sur http://www.fate-zero.com/ (consulté le 15 septembre 2013)
  25. (ja) « Blu-ray Disc Box II », sur http://www.fate-zero.com/ (consulté le 15 septembre 2013)
  26. (ja) « Fate/Zero material », sur http://www.fate-zero.com/ (consulté le 15 septembre 2013)
  27. (ja) « Site officiel du jeu » (consulté le 25 novembre 2012)
  28. (en) « Fate/Zero, K-ON Win Top Prizes in Newtype Anime Awards (Updated) », sur Anime News Network (consulté le 15 septembre 2013)
  29. (ja) « Annonce des résultats sur le site Famitsu » (consulté le 29 octobre 2012)
Édition japonaise
Light novel
Première édition (Type-Moon)
  1. (ja) « Fate/Zero Vol,1 » (version du 6 février 2012 sur l'Internet Archive)
  2. (ja) « Fate/Zero Vol,2 » (version du 18 janvier 2012 sur l'Internet Archive)
  3. (ja) « Fate/Zero Vol,3 » (version du 18 janvier 2012 sur l'Internet Archive)
  4. (ja) « Fate/Zero Vol,4 » (version du 18 janvier 2012 sur l'Internet Archive)
Seconde édition (STAR SEAS)
  1. (ja) « Fate/Zero 1 », sur STAR SEAS (consulté le 28 août 2017)
  2. (ja) « Fate/Zero 2 », sur STAR SEAS (consulté le 28 août 2017)
  3. (ja) « Fate/Zero 3 », sur STAR SEAS (consulté le 28 août 2017)
  4. (ja) « Fate/Zero 4 », sur STAR SEAS (consulté le 28 août 2017)
  5. (ja) « Fate/Zero 5 », sur STAR SEAS (consulté le 28 août 2017)
  6. (ja) « Fate/Zero 6 », sur STAR SEAS (consulté le 28 août 2017)
Manga
  1. a et b (ja) Tome 1
  2. a et b (ja) Tome 2
  3. a et b (ja) Tome 3
  4. a et b (ja) Tome 4
  5. a et b (ja) Tome 5
  6. a et b (ja) Tome 6
  7. a et b (ja) Tome 7
  8. a et b (ja) Tome 8
  9. a et b (ja) Tome 9
  10. a et b (ja) Tome 10
  11. a et b (ja) Tome 11
  12. a et b (ja) Tome 12
  13. a et b (ja) Tome 13
  14. a et b (ja) Tome 14
Édition française
Manga
  1. a et b (fr) Tome 1
  2. a et b (fr) Tome 2
  3. a et b (fr) Tome 3
  4. a et b (fr) Tome 4
  5. a et b (fr) Tome 5
  6. a et b (fr) Tome 6
  7. a et b (fr) Tome 7
  8. a et b (fr) Tome 8
  9. a et b (fr) Tome 9
  10. a et b (fr) Tome 10
  11. a et b (fr) Tome 11
  12. a et b (fr) Tome 12
  13. a et b (fr) Tome 13

Liens externes[modifier | modifier le code]