Fate/unlimited codes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Fate/stay night.
Fate/
unlimited codes
Image illustrative de l'article Fate/unlimited codes

Éditeur Capcom
Développeur Type-Moon (concept)
cavia, inc. (planification)
8ing (développeur)
Musique Masaharu Iwata
Manabu Namiki
Mitsuhiro Kaneda
Kimihiro Abe
Azusa Chiba
Noriyuki Kamikura
Yoshimi Kudo

Date de sortie Arcade
  • Japon 11 juin 2008

PlayStation 2
  • Japon 18 décembre 2008

PlayStation Portable

  • Japon 18 juin 2009
  • États-Unis Canada 3 septembre 2009
  • Europe 10 septembre 2009
Franchise Fate/stay night
Genre Combat
Mode de jeu Un à deux joueurs
Plate-forme
Arcade :
Console(s) :
Console(s) portable(s) :
Média PlayStation 2
DVD-ROM

PlayStation Portable
UMD
Langue Version originale japonaise
Version anglaise
Contrôle Joystick + 6 boutons, manette

Évaluation PlayStation 2
JPN CERO : 12+ (B)
PlayStation Portable
JPN CERO : 12+ (B)
EUR PEGI : 12+
AN ESRB : Teen (T)
Moteur RenderWare

Fate/unlimited codes (フェイト/アンリミテッドコード, Feito/anrimiteddo kōdo?) est un jeu vidéo de combat développé par cavia, inc. et 8ing en collaboration avec Capcom[1]. Il est basé sur le visual novel Fate/stay night[2]. Sorti au Japon le 11 juin 2008 sur les arcades équipées de System 246 et le 18 décembre 2008 sur PlayStation 2[3],[4],[5],[6], un portage amélioré est sortie pour la PlayStation Portable au Japon le 18 juin 2009[7],[8], auquel il était par la suite téléchargeable sur le PlayStation Store en Amérique du Nord et en Europe à partir du 3 et 10 septembre 2009 respectivement[9],[10].

Le 30 mai 2012, il a été signalé qu'en raison de l'expiration de la licence numérique, Capcom USA, la branche américaine de la firme, a dû interrompre la vente du jeu sur le PlayStation Store dans cette région à compter du 12 juin 2012[11].

Intrigue[modifier | modifier le code]

Ayant pour base Fate/stay night, quelques éléments de la 5e Guerre Sainte du Graal sont repris pour en faire des petites histoires développées racontant les événements de différentes façons, on peut tout de même noter certaines exceptions qui ne sont pas forcément incorporés dans la série originale.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Chaque combat se déroule en un contre un, pour remporter un combat il faut nécessairement gagner deux manches. Bien que les graphiques soit en 3D, l'aspect du système assez proche d'un jeu de combat 2D. Les Nobles Phantasm sont également utilisables dans le jeu.

Personnages jouables[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Fate/stay night.
  • Shirō Emiya
  • Rin Tōsaka
  • Sakura Matō
  • Saber
  • Archer
  • Lancer
  • Berserker
  • Rider
  • Gilgamesh
  • Kirei Kotomine
  • Caster
  • Assassin
  • Luviagelita Edelfelt (de Fate/hollow ataraxia)
Personnages exclusifs à la PS2 et PSP
Uniquement dans les mini-jeux
  • Illyasviel von Einzbern

Portages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fighting games rough up Japanese arcade conference », sur GameSpot (consulté le 25 août 2017)
  2. (en) Erik Brudvig, « Fate/unlimited codes Hands-on », sur IGN, (consulté le 25 août 2017)
  3. (ja) « Fate/unlimited codes arcade » (version du 4 avril 2012 sur l'Internet Archive)
  4. (ja) « Fate/unlimited codes » (version du 15 août 2011 sur l'Internet Archive)
  5. (en) « Fate/Unlimited Codes Release Information for Arcade Games », sur GameFAQs (consulté le 25 août 2017)
  6. (en) « Fate/Unlimited Codes Release Information for PlayStation 2 », sur GameFAQs (consulté le 25 août 2017)
  7. (en) « Fate/unlimited codes Gets PSP Version In June », sur animekon.com, (consulté le 25 août 2017)
  8. (ja) « Fate/unlimited codes Portable » (version du 26 février 2012 sur l'Internet Archive)
  9. (en) « Fate/unlimited Codes Available Today on PSN », sur playstation.blog, (consulté le 25 août 2017)
  10. (en) « Fate Unlimited Codes (Sony PSP) », sur Capcom Europe (consulté le 25 août 2017)
  11. (en) Ishaan, « Fate/Unlimited Codes Is On Sale, Being Taken Down Soon », sur siliconera.com, (consulté le 25 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]