Farnham (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Farnham.
Farnham
Farnham (Québec)
Vue du Centre-ville
Vue du Centre-ville
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Subdivision régionale Brome-Missisquoi
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Josef Hüsler
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Farnhamien, ienne
Population 8 842 hab. (2016)
Densité 96 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 17′ 00″ nord, 72° 59′ 00″ ouest
Superficie 9 204 ha = 92,04 km2
Divers
Code géographique 46112
Localisation
Localisation dans la MRC de Brome-Missisquoi
Localisation dans la MRC de Brome-Missisquoi

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Farnham

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Farnham

Farnham est une ville située dans la municipalité régionale de comté de Brome-Missisquoi, dans la région administrative de la Montérégie, au Québec, au Canada[1], mais dans la région touristique des Cantons-de-l'Est. Deuxième ville de la MRC de Brome-Missisquoi par sa population, Farnham est un centre commercial actif au sein d'une région agricole prospère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située sur les berges de la rivière Yamaska, à la limite des basses-terres du Saint-Laurent, la ville de Farnham se trouve à proximité de centres régionaux tels que Saint-Jean-sur-Richelieu à l'ouest et Granby au nord-est.

Histoire[modifier | modifier le code]

Farnham vers 1910

La ville de Farnham tire son nom du canton de Farnham. Ce dernier a été l’un des rares cantons proclamés avant 1800. Le canton de Farnham a été érigé le 22 octobre 1799[2] et il fut nommé ainsi en rappel de la ville de Farnham, en Angleterre. Le nom de Farnham est celui d'une petite ville du comté de Surrey où, celui qui deviendra le deuxième évêque de Québec, monseigneur de Saint-Vallier passa deux ans en captivité[2]. Les premiers Farnhamiens, en partie Loyalistes, se sont installés dans cette partie ouest du canton de Farnham dès 1800. La municipalité du canton de Farnham-Ouest a été érigée le [2].

Un curé réside dans la paroisse catholique de Saint-Romuald, de Farnham, depuis 1850. Les registres paroissiaux s'ouvrent le 29 septembre de la même année. Érection canonique le 31 octobre 1851. Érection civile le 14 juillet 1854. Le territoire de cette paroisse comprend la partie ouest du canton de Farnham devenue ville de Farnham, le 28 décembre 1876[2]. L'église Saint-Romuald a été construite vaste, en vue de devenir l'évêché d'un nouveau diocèse qui sera finalement celui de Saint-Jean-Longueuil érigé le 9 juin 1933. La paroisse de Saint-Romuald demeura du diocèse de Saint-Hyacinthe mais fut scindée, en juillet 1962, avec la création de la paroisse Saint-Fabien, grâce au travail acharné des paroissiens qui étaient souvent bloqués par les trains sur les voies ferrées, empêchant le passage du sud vers l'église Saint-Romuald. L'œuvre assidue, principalement de monsieur Philippe Boivin, qui deviendra premier «sacristain»[3], et de madame Thérèse Chouinard[4], qui transformaient hebdomadairement l'école Saint-Jacques en desserte, et le soutien du curé Georges-Étienne Houle[5] permirent l'ouverture de Saint-Fabien nommé en l'honneur de l'ancien évêque de Saint-Hyacinthe, Fabien-Zoël Decelles. La paroisse Saint-Fabien fut réintégrée à Saint-Romuald et l'église démolie en 2011[6].

Donc, le , Farnham obtenait le statut de ville et le , la ville de Farnham et la municipalité de Rainville fusionnaient pour ne former qu’une ville. À la suite de cette fusion, la population de la ville de Farnham se chiffrait à 8 000 habitants.

Depuis 2006, la ville connaît une période d'effervescence au niveau de la construction résidentielle, causée par l'arrivée de nouvelles familles recherchant la tranquillité tout en restant près des centres urbains. Plusieurs développements domiciliaires sont en cours.

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
6 146 6 044 7 747 7 809 8 330 8 842
(Sources : Recensement du Canada)

Économie[modifier | modifier le code]

Rue principale

Farnham est une ville habitée par la classe moyenne, et les revenus sont comparables à la moyenne québécoise. Son économie est basée sur le secteur manufacturier, et la ville comporte plusieurs grosses industries, comme Tarkett, Harbour Industries, Alpha Vico et plusieurs autres. Les services occupent une part non négligeable de l'économie, principalement dans les commerces et les entreprises de services, dont Distribution Marcel Dion Inc. qui est une des entreprises les plus prospères de la ville.

Farnham est un centre commercial important. Les gens des villages et municipalités environnantes comme Sainte-Sabine, Sainte-Brigide-d'Iberville, Ange-Gardien, Bedford, Saint-Ignace-de-Stanbridge et même Saint-Alexandre viennent faire leurs achats dans les commerces de Farnham. Ainsi, la ville possède tous les services d'une ville beaucoup plus populeuse, dont plusieurs écoles, des centres pour personnes âgées, un CLSC, des cliniques de santé et plusieurs parcs, ainsi que plusieurs commerces. La ville comporte des pharmacies, des épiceries, des quincailleries, des terrasses, une succursale de la Société des alcools du Québec, un magasin Dollarama, un gym, des restaurants, des bureaux de professionnels, des magasins de meubles, des bars, des salons de quilles, des succursales bancaires, un magasin de sport, des magasins de chaussures, une librairie et plusieurs autres commerces.

Industrie ferroviaire[modifier | modifier le code]

Farnham possède une gare considérable comparée à sa population. Cependant, aujourd'hui, la gare n'accueille que des marchandises, notamment des wagons en provenance de l'ouest canadien. Il n'y a pas de train pour le transport de personnes. Dans le passé, la gare accueillait des voyageurs ferroviaires. Toutefois, à l'initiative du député de Brome Missisquoi, Christian Ouellet, la compagnie ferroviaire Via Rail effectue actuellement une étude afin de déterminer la rentabilité d'une possible ligne de train de passager Montréal-Farnham-Cowansville-Magog-Sherbrooke. Article dans La Presse

Base militaire[modifier | modifier le code]

Les Forces armées canadiennes y possèdent un centre d'entraînement situé près de Sainte-Brigide-d'Iberville. Ce centre est une mini-base qui permet d'effectuer de l'entraînement de campagne et de l'entraînement au tir.

Développée en 1910 à la suite de l'achat des 1 300 acres par le gouvernement canadien, la base servait à l'entraînement de la cavalerie et de l'infanterie. Devenue inutilisable, elle ferme en 1918 et on la transforme en ferme expérimentale où l'on cultive du tabac à cigare et de la betterave à sucre[7].

Avant la Seconde Guerre mondiale, la base est rouverte afin d'entraîner l'armée de réserve. Entre 1940 et 1946, la base est transformée en camp de réfugiés et d'internement, près de 2 800 prisonniers allemands y sont détenus[7].

Dans les années 1960, il y a eu un projet de faire un aéroport international sur l'emplacement de la base, le projet fut abandonné et on opta pour Mirabel ce qui a donné naissance à l'Aéroport international Montréal-Mirabel.

Éducation[modifier | modifier le code]

On y retrouve 5 écoles, soit :

  • École primaire Saint-Jacques = maternelle à la 2e année
  • École primaire Monseigneur-Douville = 3e à 6e année
  • École primaire Saint-Romuald = maternelle à 6e année
  • École anglaise Farnham Elementary (primaire) = pré-maternelle à 6e année
  • École secondaire Jean-Jacques-Bertrand = 1re à 5e secondaire, incluant l'option école internationale.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Architecture sacrée[modifier | modifier le code]

Saint-Romuald
  • Église Saint-Romuald, église catholique située au 455 rue Yamaska. Construite de 1903 à 1905, son architecture est remarquable. La paroisse a été fondée en 1807.

Activités[modifier | modifier le code]

Farnham possède une bibliothèque publique fondée en 1958 par un groupe de bénévoles. Elle est d'ailleurs l'une des rares à être encore gérée comme une corporation à but non lucratif et non comme un service municipal. Elle est aussi le lieu de base de l'École de parachutisme Nouvel Air. La ville est dotée d'une aréna, nommée en l'honneur de la conseillère Madeleine Auclair. Depuis la fin des années 1990, la ville est dotée d'un parc à planche à roulettes (SkatePark) et la maison des jeunes y organise à tous les ans au mois d'août un festival nommé "SkateFest". Haut-lieu du football, les équipes de l'école secondaire Jean-Jacques-Bertrand ont une fiche historique notable sur le plan provincial. À l'an 2004, l'équipe de hockey senior le "Desjardins" a vu le jour. À l'ouest de la ville, un terrain de golf permet la pratique de ce sport. Farnham est au centre du réseau cyclable les « Montérégiades » et de la « Route Verte ». Il y a aussi un corps de cadet (2614 Farnham). Leurs activités se passent surtout sur la base militaire.

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Farnham », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. a, b, c et d http://www.originis.ca/paroisse_farnham_saint_romuald.html
  3. https://iris.banq.qc.ca/Thérèse Chouinard Boivin (13 mars 1932-7 novembre 2007): autobiographie
  4. http://www.therese-chouinard-63.webself.net/
  5. Mémoire déposé par la paroisse Saint-Romuald de Farnham, adressé à la Commission de la culture, Patrimoine religieux du Québec, 31 août 2005
  6. http://www.laveniretdesrivieres.com/actualites/2012/10/3/farnham-l-eglise-saint-fabien-demantele-3091350.html
  7. a et b Monique Vermette, France Gagnon et Stéphane Lemardelé, Carnets De Brome-Missisquoi. Esquisses Du Patrimoine, Municipalité Régionale De Comté Brome-Missisquoi, , 48 p. (présentation en ligne), p. 33
  8. Arcade Fire vend son église. Intéressés ? - puremfm.be
  9. Louis-Arthur Giroux sur le site de l'assnat
  10. biographie de Paul-Olivier Trépanier
  11. biographie de Alphonso Wells

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Brigide-d'Iberville Saint-Césaire Ange-Gardien Rose des vents
N Brigham
O    Farnham    E
S
Sainte-Sabine Saint-Ignace-de-Stanbridge