Sylvain Charlebois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sylvain Charlebois
Description de l'image CharleboisConferenceQuebec.jpg.
Naissance (48 ans)
Farnham, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Profession
universitaire en sciences économiques et gestion, sciences alimentaires, Université Dalhousie
Formation

Compléments

Université Dalhousie, Université de Guelph, Conference Board of Canada, CD Howe Institute, Agence Canadienne des Inspections des Aliments, United States Department of Agriculture, Institute of Food Technologists, Global Food Traceability Center, Food Institute à l'Université de Guelph, Business Scientific Institute, Institut des Sciences Analytiques en Agrolalimentaire.

Depuis 2016, Dr Sylvain Charlebois est professeur titulaire à la Faculté en Management et en Agriculture à l'Université Dalhousie à Halifax (Canada). Il était Doyen de la Faculté de Management à l'Université Dalhousie avant de fonder l'Institut Canadien de Prospective Agroalimentaire à titre de Directeur Scientifique, en 2018[1].[1] Depuis 2001, il est un collaborateur spécial et contribue régulièrement aux pages éditoriales du Globe and Mail et de La Presse comme expert dans le domaine agroalimentaire[2]. Il est aussi connu comme le premier auteur du Rapport pancanadien sur les prix alimentaires à la consommation, publié annuellement au mois de décembre[3]. Il est aussi chroniqueur à l'émission "Les Éclaireurs" à l'antenne de la Société Radio-Canada.

Il est l'un des parrains fondateurs de l'Institut Jean Garon, créé en 2016[4].

Université de Guelph et Saskatchewan[modifier | modifier le code]

De 2010 à 2016, il était professeur titulaire au College en Management et Études Économiques à l'Université de Guelph[5] au Canada. À Guelph, il a été Vice-Doyen et Doyen (intérimaire) du Collège. En 2011, il cofondait le Food Institute à l'Université de Guelph (maintenant le Arrell Food Institute). De 2004 à 2010, il était membre de la Faculté d'Administration affiliée à l’université de Regina en Saskatchewan. Il est aussi l'ancien Directeur de la Johnson-Shoyama Graduate School of Public Policy (campus de Regina), affiliée à l'Université de Regina et à l'Université de la Saskatchewan. À l'époque, il devenait ainsi l'un des plus jeunes doyens au Canada.

Recherche et Prix[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de plus de 800 articles dans des revues scientifiques internationales et professionnelles dans le domaine des sciences alimentaires et en management, intervenant dans de nombreuses conférences internationales, et expert dans différentes instances de recherche au Canada et à l’étranger. À deux reprises, il a remporté le prix international Emerald Lit (2008, 2012), l'un des prix les plus prestigieux dans le domaine de la recherche scientifique en sciences sociales[6]. Selon Google Scholar, il est un des chercheurs les plus cités dans le domaine de la tracabilité et distribution alimentaire au monde.

Ses recherches sont publiées par les plus importants journaux et revues du Québec et du monde, notamment The Economist, Foreign Affairs, Wall Street Journal, Globe and Mail, National Post, Toronto Star, La Presse et Le Devoir. Il a donné des entrevues médiatiques aux États-Unis, dans plusieurs Européens, en Russie, Malaisie, Singapore et en Chine.

Il est l'auteur du livre Pas dans mon assiette : manger est-il devenu risqué ? publié par les Voix parallèles[7]. Il est aussi l'auteur de 4 autres livres académiques[8], publiés en anglais.

Études Comparatives Internationales et Rapport canadien sur les prix alimentaires à la consommation (2011-2019)[modifier | modifier le code]

Il est le premier auteur de l'étude comparative internationale sur la salubrité alimentaire, publiée en 2008, 2010[9] et 2014[10], et sur les systèmes de traçabilité alimentaire en 2014[11],[12]. Il est aussi le premier auteur du rapport canadien sur les prix alimentaires au détail [13] de l'Université Dalhousie (depuis 2017)[14]. Selon certaines estimations, le rapport est consulté annuellement par plus de 280 millions de personnes dans plus de 50 pays à travers le monde. Il a déjà collaboré avec le C.D. Howe Institute ainsi qu'avec le Conference Board of Canada. [2]

Autres études marquantes[modifier | modifier le code]

En 2007, il publiait un rapport pour le CD Howe Institute qui remettait en question un programme de la Commission Canadienne du Blé, à Winnipeg[15],[16]. Il démontrait dans cette étude que le programme « Daily Price Contract » de la Commission n’offrait pas un rendement intéressant aux producteurs agricoles. Le programme fut cancellé quelques mois après la publication du rapport[17].

En 2011, Charlebois devenait le premier chercheur à présider un atelier international sur les mesures de performance fédérales en matière d'innocuité et de salubrité alimentaire, à Helsinki, en Finlande. C'était la première fois qu'un groupe international tentait de comparer la performance de différents pays, une idée très impopulaire à l'époque auprès des agences fédérales. Au total, 21 pays étaient représentés durant l'atelier. Aujourd'hui, les analyses comparatives internationales dans le domaine de la salubrité des aliments sont moins controversées qu'auparavant[18],[19].

En 2017, son équipe publiait un rapport sur les produits comestibles à base de cannabis[20],[21],[22]. À l’époque, le projet de loi C-45 qui légalisait le cannabis au Canada, n’incluait pas les produits comestibles. Or, l’étude démontrait qu’il était imprudent de ne pas les inclure. Quelques semaines après l’étude, le projet de loi fut amendé pour inclure les produits comestibles[23],[24].

Charlebois est aussi connu pour ses propos contre la gestion de l'offre au Canada. Depuis des années, il propose un modèle de commercialisation plus compétitif, surtout pour la filière laitière canadienne[25],[26].

Formation[modifier | modifier le code]

Originaire de Farnham au Québec, il est diplômé du Collège militaire royal du Canada et est titulaire d'un doctorat de l’Université de Sherbrooke. Son champ d’expertise couvre notamment les politiques agricoles, la distribution, la sécurité et la salubrité alimentaire. Il a été Professeur Invité à l'Université de Helsinki, l'Université d'Innsbruck, l'Université de Sao Paulo au Brésil, à l'Université NorthWestern A&F en Chine, et à l'Université de Sydney, en Australie.

Charlebois est membre de plusieurs conseils d'administration de compagnies privées. De plus, depuis 2011, il est membre des Comités Scientifique et Consultatif d'Experts de l'Agence canadienne d'inspection des aliments[27]. Il est aussi membre du conseil du Global Food Traceability Center [3], basé à Washington, D.C. De même, il membre du Conseil Scientifique du Business Science Institute [28] basé au Luxembourg.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Charlebois starts food institute at Dal », sur The Chronicle Herald, (consulté le 29 août 2018)
  2. http://www.lapresse.ca/debats/debat-du-jour/
  3. (en) « Canadians will spend more in restaurants in 2018: Canada's Food Price Report », Dalhousie News, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  4. « Accueil », sur institutjeangaron.ca (consulté le 15 février 2017)
  5. http://www.uoguelph.ca/
  6. http://www.emeraldinsight.com/authors/literati/awards.htm
  7. http://librairie.cyberpresse.ca/livres/pas-dans-mon-assiette-1076.html
  8. http://catalogue.pearsoned.ca/educator/product/Marketing-Real-People-Real-Choices-Fourth-Canadian-Edition-with-MyMarketingLab/0132913178.page
  9. http://www.schoolofpublicpolicy.sk.ca/_documents/_publications_reports/food_safety_final.pdf
  10. « Benchmarking World Food Safety Performance »
  11. « Canada's Food Tracking Needs Improvement: Study »
  12. « Comparison of Global Food Traceability Regulations and Requirements »
  13. http://www.uoguelph.ca/news/2012/12/canadians_to_pa.html
  14. « Higher food prices expected in 2017: Canada's Food Price Report », Dalhousie News, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  15. (en-US) « Think-tank critical of wheat board performance | CBC News », CBC, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  16. Sylvain Charlebois et Richard Pedde, « A bushel Half Full: Reforming the Canadian Wheat Board », C.D. Howe Institute, e-briefs,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Agriweek- Wheat Board loses millions on bad futures trades | Agriville.com », sur www.agriville.com (consulté le 9 octobre 2018)
  18. (en) Sylvain Charlebois et Sebastian Hielm, « Empowering the regulators in the development of national performance measurements in food safety », British Food Journal, vol. 116, no 2,‎ , p. 317–336 (ISSN 0007-070X, DOI 10.1108/bfj-05-2012-0124, lire en ligne)
  19. (en) JEAN-CHARLES LE VALLÉE et SYLVAIN CHARLEBOIS, « Benchmarking Global Food Safety Performances: The Era of Risk Intelligence », Journal of Food Protection, vol. 78, no 10,‎ , p. 1896–1913 (ISSN 0362-028X, DOI 10.4315/0362-028x.jfp-15-044, lire en ligne)
  20. (en-ca) « Nearly half of Canadians want to try edible marijuana products: study », CTVNews,‎ (lire en ligne)
  21. (en-US) « Ottawa must set policy on edible pot, expert says | CBC News », CBC, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  22. (en-US) « Almost half of Canadians would try edible cannabis product, study suggests », Ottawa Citizen,‎ (lire en ligne)
  23. (en-US) « Delaying legal edible cannabis products won't keep them off street, MPs told | CBC News », CBC, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  24. (en-US) « Edible cannabis products will be allowed within a year after pot is legal - iPolitics », iPolitics,‎ (lire en ligne)
  25. « À quand la gestion de l'offre 2.0 ? - La Presse+ », La Presse+,‎ (lire en ligne)
  26. Producteurs laitiers du Canada, « Charlebois a tort: la gestion de l’offre est bénéfique pour les producteurs et le Canada - Politique agricole - Le blogue laitier | Les Producteurs laitiers du Canada », sur www.producteurslaitiers.ca (consulté le 9 octobre 2018)
  27. http://www.inspection.gc.ca/au-sujet-de-l-acia/responsabilisation/consultations/groupes-consultatifs/comite-consultatif-d-experts/biographies/fra/1331068204268/1331068538061]
  28. « Executive DBA - Business Science Institute », sur en.business-science-institute.com (consulté le 8 décembre 2016)