Cantons-de-l'Est (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cantons-de-l'Est
Image illustrative de l’article Cantons-de-l'Est (Québec)
Paysage des Cantons-de-l'Est.

Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Région administrative Estrie et des parties de la Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec
Villes principales Sherbrooke
Granby
Magog
Coordonnées 45° 28′ 53″ nord, 71° 40′ 04″ ouest
Régions naturelles
voisines
Bois-Francs
Beauce

Image illustrative de l’article Cantons-de-l'Est (Québec)
Division du Buckinghamshire en townships, les « cantons de l'Est » (1792).

Les Cantons-de-l'Est sont une région touristique, naturelle et historique du sud du Québec. Son territoire correspond à celui de la région administrative de l'Estrie. Avant , les territoires de ces deux régions différaient : les municipalités régionales de comté de Brome-Missisquoi et de La Haute-Yamaska étaient plutôt rattachés à la région administrative de la Montérégie[1].

Historiquement, la région couvrait les 10 comtés suivants : Arthabaska, Brome, Compton, Drummond, Frontenac, Mégantic, Missisquoi, Shefford, Stanstead et Wolfe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Localisation des Cantons-de-l'Est au Québec.

Avant la colonisation par les Européens, ces terres étaient habitées et fréquentées par une peuple algonquien, les Abénakis (Aki pour Est, Waban ou Woban pour aurore, clarté ou blancheur. Ce serait donc les habitants de la terre de l'aurore)[2].

Le nom des « Cantons de l'Est » vient de l'adoption du système de tenure britannique, le canton, par les colons loyalistes venus s'établir dans cette région après l'indépendance des États-Unis. À l'époque, le Québec rural francophone utilise la tenure française, le système des rangs. Comme la plupart des Loyalistes s'établissent dans la partie de la colonie qui forme aujourd'hui une partie de l'Ontario (et par conséquent à l'ouest des francophones), on surnomme « Cantons de l'Est » la région.

Ce serait l'auteur Antoine Gérin-Lajoie qui, en 1858, aurait introduit le terme « Cantons de l'Est » en traduisant l'expression « Eastern Townships » utilisée par l'administration coloniale britannique. Cette expression est adoptée dans son roman Jean Rivard, le défricheur[3].

De 1967 à 1981, les Cantons-de-l'Est (et non plus Cantons de l'Est) sont reconnues comme une région administrative (région 05).

En 1981, après consultation, la Commission de toponymie du Québec renomme la région « Estrie ». Le nom est également adopté par la région touristique et l'organisme responsable. Le terme « Estrie » (mot-valise de « est », point cardinal, et « trie », une terre en jachère) est créé en 1946 par Maurice O'Bready qui travaille alors pour la Société historique des Cantons de l'Est (aujourd'hui connue sous le nom de Société d'histoire de Sherbrooke)[4],[5].

En 1987, lors de la réorganisation des régions administratives et municipalités régionales de comté (MRC), certains cantons apparaissent officiellement en dehors de la région administrative de l'Estrie :

  • Arthabaska, Drummond, et une partie des comtés de Wolfe et de Mégantic, sont maintenant situés dans la région Centre-du-Québec ;
  • l'autre partie du comté de Mégantic est située dans la région de Chaudière-Appalaches ;
  • les comtés de Shefford et de Missisquoi sont situés dans la région de la Montérégie.

À partir de 1996, les autorités régionales touristiques reprennent le nom et les limites de l'ancienne région des Cantons-de-l'Est dans leur publication. Cette décision ne change toutefois en rien le nom et les limites de la région administrative de l'Estrie.

Après plusieurs années de consultations et d'analyses, il est décidé en que les territoires des MRC de Brome-Missisquoi et de La Haute-Yamaska seraient dorénavant rattachés à la région administrative de l'Estrie. Certains y voient un rattachement naturel de ces secteurs à leur région d'origine[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jérôme Savary, « La Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi entrent dans le giron de l'Estrie », sur lavoixdelest.ca, (consulté le )
  2. « Les Amérindiens », sur marc-olivier-mailhot.com (consulté le )
  3. « Autoroute des Cantons-de-l'Est », sur Commission de toponymie du Québec
  4. « Estrie », sur Commission de toponymie du Québec
  5. « Cantons-de-l'Est ou Estrie? », sur Mouvement estrien pour le français

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]