Wolf Parade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wolf Parade
Description de cette image, également commentée ci-après
Wolf Parade en concert.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock indépendant, post-punk revival
Années actives 20032011, depuis 2016
Labels Sub Pop
Composition du groupe
Membres Spencer Krug
Dan Boeckner
Arlen Thompson
Dante DeCaro
Anciens membres Hadji Bakara

Wolf Parade est un groupe de rock indépendant canadien, originaire de Montréal, au Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wolf Parade est un groupe qui vient de Montréal, et y est formé en 2003. Les membres de ce groupe sont Dan Boeckner, Arlen Thompson, Hadji Bakara et Spencer Krug. Dan Boeckner était auparavant membre du groupe indépendant Atlas Strategic, et a créé un projet parallèle, Handsome Furs, tandis que Spencer Krug a déjà fait partie des groupes Frog Eyes et Fifths of Seven, ainsi que de son propre projet parallèle Sunset Rubdown. L’ex-guitariste du groupe Hot Hot Heat Dante DeCaro s’est également joint au groupe en tant que deuxième guitariste[1],[2].

En septembre 2003[3], Hadji Bakara se joint à Wolf Parade, contribuant aux morceaux de synthétiseur[1]. En été 2004, le groupe publie son deuxième EP indépendant, le 6 Song EP. Leur premier album studio, Apologies to the Queen Mary, est publié en 2005, et produit principalement par Isaac Brock de Modest Mouse, qui a également permis au groupe de signer avec le label Sub Pop Records. Chris Chandler, qui est responsable du son singulier de Modest Mouse, a également été impliqué dans la production. L'album est publié en 2005.

Le deuxième album studio, At Mount Zoomer, est publié en juin 2008[4], et accueilli par la presse. Comme un second album, il souligne la connexion avec le son d'un David Bowie et un esprit qui peut rappeler, sans chanteur, Arcade Fire, notamment dans les envolées. Le groupe annonce sur scène en novembre 2008 que le départ annoncé de Dante DeCaro était une blague[5],[6]. Hadji Bakara quitte le groupe en 2008 pour une carrière académique dans la littérature[7].

Wolf Parade revient en novembre 2009 pour commencer l'enregistrement d'un troisième album, Expo 86. Lors d'un entretien avec le magazine Exclaim!, Dan Boeckner explique que l'album devrait être publié comme double-album ou comme LP ou EP. Les cinq membres réaliseront qu'ils étaient tous au Vancouver's World Fair la même semaine lorsqu'ils étaient petits, d'où le titre de l'album[8]. Il est produit par Howard Bilerman et publié le 29 juin 2010 aux États-Unis[9].

En 2010, le morceau Shine a Light issu de Apologies to the Queen Mary apparait dans l'épisode The Fight de la série télévisée Esprits criminels. En 2011, le groupe annonce une pause d'une durée indéterminé

Leur pause est rompue le , par la mise à jour de leur site officiel, de leurs comptes Twitter et Instagram, correspondant à l'annonce de trois concerts à New York, Toronto et Londres ainsi que la promesse de nouveaux enregistrements[10], concrétisées par la sortie de l'EP Wolf Parade le , puis d'un nouvel album Cry Cry Cry, le .

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Modern World
  • 2006 : Shine A Light
  • 2006 : I'll Believe in Anything
  • 2008 : Call It A Ritual
  • 2008 : Language City
  • 2010 : Semi-Precious Stone / Agents of Love
  • 2017 : Valley Boy
  • 2017 : You're Dreaming

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Wolf Parade Bio », sur SubPop.com (consulté le 13 août 2007).
  2. (en) Arlen Thompson, « Wolf Parade at Iceland Airwaves », sur icelandairwaves.com (consulté le 23 octobre 2017).
  3. (en) Michael Barclay, « Hungry Like the Wolf Parade », Exclaim.ca (consulté le 9 mars 2011).
  4. (en) Lorraine Carpenter, « Wolf Parade’s Concrete Jungle », Exclaim!, .
  5. (en) « Review + Setlist + Photos: Wolf Parade and Listening Party at the Gargoyle », Riverfront Times, (consulté le 9 novembre 2008).
  6. (en) Paul Thompson et Amy Phillips, « Dante DeCaro Not Leaving Wolf Parade », sur Pitchfork, Pitchfork, .
  7. (en) « Hadji Bakara », sur umich.edu, University of Michigan (consulté le 23 octobre 2017).
  8. (en) Stephen Carlick, « Wolf Parade The Pack Reunited », Exclaim.ca (consulté le 9 mars 2011).
  9. (en) « Exclusive: Wolf Parade Talk New LP - "This Is Not a Fussed-Over Computer Record" », sur Exclaim.ca, (consulté le 9 mars 2011).
  10. (en) Wolf Parade Announce First Shows in Five Years, Working on New Music

Liens externes[modifier | modifier le code]