Ange-Gardien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Ange-Gardien.
Ange-Gardien
Image illustrative de l'article Ange-Gardien
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Subdivision régionale Rouville
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Yvan Pinsonneault
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Gardangeois, Gardangeoise
Population 3 695 hab. (2016)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 21′ 00″ nord, 72° 55′ 59″ ouest
Superficie 8 907 ha = 89,07 km2
Divers
Code géographique 24 55008
Localisation
Localisation dans la MRC de Rouville
Localisation dans la MRC de Rouville

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Ange-Gardien

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Ange-Gardien

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Ange-Gardien
Liens
Site web http://www.municipalite.ange-gardien.qc.ca/

Ange-Gardien est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de Rouville au Québec, située dans la région administrative de la Montérégie[1]. Une des banlieues du village est le Lac Bleu, visible de l'autoroute 10.

Histoire[modifier | modifier le code]

La nouvelle municipalité d'Ange-Gardien a été créée le . Elle est issue de la fusion entre la municipalité du village de L'Ange-Gardien et de la municipalité de la paroisse de Saint-Ange-Gardien. Monseigneur Ignace Bourget, évêque de Montréal, érigea canoniquement la paroisse de Saint-Ange-Gardien en 1851. La municipalité du village de Canrobert était créée en se séparant du territoire de Saint-Ange-Gardien en 1869. Nommé ainsi en l'honneur du maréchal français François Certain de Canrobert, elle sera connue plus tard sous le nom de « L'Ange-Gardien »[2].

Le village a fêté son 150e anniversaire en 2006. M. Claude Ménard était le président des fêtes du 150e.

Administration[modifier | modifier le code]

Le maire d'Ange-Gardien est M. Yvan Pinsonneault.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
553 599 1 994 1 987 2 420 3 695[3]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Église catholique de l'Ange-Gardien

Attraits[modifier | modifier le code]

Relais de camionneur important, tous les voyageurs utilisant l'autoroute 10 ont au moins une fois mis les pieds à Ange-Gardien, reconnue pour ses stations-services et ses restaurants à restauration rapide.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Césaire Saint-Paul-d'Abbotsford Granby Rose des vents
N Saint-Alphonse-de-Granby
O    Ange-Gardien    E
S
Farnham Brigham

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Ange-Gardien », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. « Fiche descriptive - Ange-Gardien », sur Commission de toponymie du Québec
  3. « Profil du recensement, Recensement de 2016 - L'Ange-Gardien, Municipalité [Subdivision de recensement], Québec et Québec [Province] », sur Statistique Canada (consulté le 21 mai 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel