Ange-Gardien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ange-Gardien
Ange-Gardien
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Subdivision régionale Rouville
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Yvan Pinsonneault
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Gardangeois, Gardangeoise
Population 2 626 hab.[1] (2018)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 21′ nord, 72° 56′ ouest
Superficie 8 907 ha = 89,07 km2
Divers
Code géographique 2455008
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Ange-Gardien
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Ange-Gardien
Géolocalisation sur la carte : Montérégie
Voir sur la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Ange-Gardien
Géolocalisation sur la carte : Montérégie
Voir sur la carte topographique de Montérégie
City locator 14.svg
Ange-Gardien
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Ange-Gardien est une municipalité dans la municipalité régionale de comté de Rouville au Québec, située dans la région administrative de la Montérégie[2]. Une des banlieues du village est le Lac Bleu, visible de l'autoroute 10.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Rouville.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La nouvelle municipalité d'Ange-Gardien a été créée le . Elle est issue de la fusion entre la municipalité du village de L'Ange-Gardien et de la municipalité de la paroisse de Saint-Ange-Gardien. Monseigneur Ignace Bourget, évêque de Montréal, érigea canoniquement la paroisse de Saint-Ange-Gardien en 1851. La municipalité du village de Canrobert était créée en se séparant du territoire de Saint-Ange-Gardien en 1869. Nommé ainsi en l'honneur du maréchal français François Certain de Canrobert, elle sera connue plus tard sous le nom de « L'Ange-Gardien »[3].

Le village a fêté son 150e anniversaire en 2006. M. Claude Ménard était le président des fêtes du 150e.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
5535991 9941 9872 4202 699[4]

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts.[5]

Ange-Gardien
Maires depuis 2002
Élection Maire Qualité Résultat
2002 Rosaire Houle Voir
2005 Voir
2009 Odette Ménard Voir
2013 Yvan Pinsonneault Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Église catholique de l'Ange-Gardien

Attraits[modifier | modifier le code]

Relais de camionneur important, tous les voyageurs utilisant l'autoroute 10 ont au moins une fois mis les pieds à Ange-Gardien, reconnue pour ses stations-services et ses restaurants à restauration rapide.

Ange-Gardien possède également plusieurs attraits patrimoniaux. L'avenue Royale de la municipalité, est reconnue pour ses maisons aux architectures variées et ses granges centenaires; symboles de l'activité agricole, bien encrée dans les racines de la municipalité[6].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, « Décret de population 2018 », sur mamh.gouv.qc.ca, (consulté le 8 avril 2018).
  2. Gouvernement du Québec, « Ange-Gardien », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales et de l'Habitation
  3. « Fiche descriptive - Ange-Gardien », sur Commission de toponymie du Québec
  4. « Ange-Gardien, Municipalité [Subdivision de recensement], Québec et Rouville, Municipalité régionale de comté [Division de recensement], Québec », sur Statistique Canada (consulté le 21 mai 2017).
  5. https://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/carte-electorale/liste-des-municipalites-divisees-en-districts-electoraux.php DGEQ - Liste des municipalités divisées en districts électoraux
  6. « Attraits touristiques », sur Municipalité de l'Ange-Gardien (consulté le 15 décembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]