Endonymie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

L’endonymie est le fait, pour un nom, d'être employé régulièrement et couramment par une population pour se désigner elle-même ou l'endroit où elle vit dans sa propre langue, ce nom est l’endonyme. Par extension, toute dénomination d'un groupe d'individus dans sa propre langue, qu'elle corresponde ou non au nom régulier, est un endonyme.

Définition de l’endonyme par le GENUG[modifier | modifier le code]

L'endonyme est défini par le groupe d'experts des Nations unies (GENUG) comme un « nom géographique utilisé dans la forme (ou la transcription) exacte de la langue du lieu (topos) et du territoire où la langue ayant produit cette forme est langue officielle ». Toute autre forme est un exonyme et l'ablation des signes diacritiques suffit pour créer un exonyme. Par exemple : Moscou est un exonyme français de Moskva (endonyme transcrit de Москва), Balti un exonyme de Bălţi.

Source : Glossaire de la terminologie toponymique (Pr. Naftali Kadmon).

Exemples[modifier | modifier le code]

Étymologie du mot[modifier | modifier le code]

Endonymie provient de endo- (intérieur) et -nymie (nom) en grec.

Connotation de l'usage[modifier | modifier le code]

L'emploi de l'endonymie est la plupart du temps conforme à la notion de politiquement correct visant à combattre l'impérialisme culturel et l'ethnocentrisme. Légitime lorsque les exonymes ont des connotations péjoratives, elle conduit parfois à ignorer les règles académiques ou scientifiques. Certains auteurs et certaines organisations politiques ou États refusent ainsi d'utiliser les noms communs de leur propre langue alors que ces noms n'ont rien de péjoratif ("Myanmar", "Moldova" au lieu de Birmanie et Moldavie en français, "Côte d'Ivoire" au lieu d'Elfenbein-Küste ou "Moldawien" au lieu de Moldau en allemand).

D'autres (suivis parfois par les pouvoirs politiques de leurs pays) préfèrent identifier les langues par un toponyme local plutôt que par son nom générique linguistiquement reconnu (américain au lieu d'anglais, moldave au lieu de roumain, monténégrin ou bosniaque au lieu de serbo-croate...).

Ainsi, le refus d'utiliser ce qui est perçu comme un exonyme pose problème lorsqu'il n'existe pas de consensus identitaire au sein d'un même groupe. Par exemple, le rejet du terme "Eskimo" par les Inuits du Canada devenue quasiment une règle de bienséance dans la littérature mondiale exclut de l'identité eskimo les Yupiks de l'Ouest de l'Alaska. Les Yupiks ont pourtant adopté l'exonyme, ainsi que nombre d'Inuits alaskans du Nord, à défaut d'autre terme générique, comme un endonyme car ils se perçoivent comme faisant partie de la même famille ethnique malgré quelques différences linguistiques et culturelles.[réf. souhaitée]

Listes existantes[modifier | modifier le code]

  • Exemple d'exonymes de langue française concernant les pays, et de l’endonyme correspondant :
Exonyme Endonyme
Albanie Shqipëria (littéralement « pays des aigles »). L'aigle à deux têtes a pour origine le sceau de Skanderbeg, héros albanais qui mena au XVe siècle la révolte contre l'empire ottoman.
Algérie Al Djazaïr (issu vraisemblablement d'un terme d'origine arabe « Al Djozor » signifiant « Les îles », probablement en référence aux îles en face de la ville d'Alger, mais cette étymologie est parfois contestée)
Allemagne Deutschland (« terre du peuple », « deutsch » provenant de « theudisk » qui, en germanique, est l'adjectif du substantif « thiud » désignant le peuple. Dans les cultures anciennes, il était fréquent de se désigner par un mot qui signifiait simplement : les hommes, la tribu, le peuple, par opposition à tous les autres)
Arménie Hayastan (« terre de Haïk »)
Bhoutan Druk Yul (« terre du dragon » en dzongkha)
Canada Kanata signifie « le village » en iroquois
Canton Guangzhou (廣州), les caractères signifiant « Vaste Préfecture »
Chine Zhongguo (中國), les caractères signifiant (« Pays du milieu »)
Corée Chosŏn (Joseon)(조선 / 朝鮮) en Corée du Nord et Hanguk (한국 / 韓國) en Corée du Sud, mais Goryeo (고려 / 高麗), à l'origine du mot Corée, est également utilisé comme mot neutre pour désigner la Corée ; voir les articles détaillés Noms de la Corée et Pays du Matin calme.
Empire byzantin L'Empire romain ou la Romanie (Geoffroi de Villehardouin), en grec archê ton Rhômaion, litt. « État des Romains » (Constantin VII Porphyrogénète)
Égypte Miṣr (مصر) en arabe, Maṣr en arabe égyptien; signifiant « un pays » ou un « État » (du nom de Misraïm)
Finlande Suomi en finnois (lui-même issu de « saami » ou « sami » désignant le peuple lapon), mais est appelée Finland en suédois
Géorgie Sakartvelo
Grèce Ellás (Ελλάς) ; voir Noms des Grecs.
Hongrie Magyarország (La terre des « magyars », terme issu du vieil hongrois « magy » signifiant « être humain » avec le suffixe « er » ou « ar » signifiant « homme » ou « mâle » )
Empire des Incas Tawantinsuyu (« Quatre Coins »)
Inde Bhārat en hindî, mais India est aussi reconnu officiellement ; voir Origine du nom de l'Inde
Japon Nippon / Nihon (日本, « Pays d'origine du soleil », souvent traduit « pays du Soleil levant » ; voir

Noms du Japon)

Maldives Dhivehi raajj'e ; (« Les îles du peuple Dhivehi » en langue divehi ; voir Histoire des Maldives)
Maroc al-Maghrib (« L'Ouest » en arabe ; voir aussi Maghrib et Maghreb)
Monténégro Crna Gora / Црна Гора (« Montagne noire » en serbe ; voir Histoire du Monténégro)
Nouvelle-Zélande New Zealand / Aotearoa (« La terre du nuage long et blanc »)
Sumer Ki-en-gi (« Lieu des seigneurs civilisés »)
Tibet Bhöd
Yucatán Yucatan signifiant « Je ne comprends pas », le nom de Pais de los Maya (pays Maya) est préféré
Exonyme Endonyme
Aztèques Mexica ou Tenochca
Berbères Imazighen (singulier Amazigh, « homme libre »)
Gagaouzes Gök-Oguz (« Les taureaux bleus »)
Gitans, Tsiganes, Manouches, Romanichels, Bohémiens, Sintis Rom (« homme accompli et marié au sein de la communauté »)
Iroquois Haudenosaunee (« La Ligue de Paix et de puissance »)
Sumeriens Sag-gi-ga (« Le peuple à tête noire »)
Touaregs Kel-Taguelmost (« Les hommes en bleu »)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • Gentilé
  • Exonymie: nom régulier donné par un groupe de personnes à un autre groupe de personnes, distinct du nom régulier employé par ce second groupe pour se désigner lui-même.
  • Ethnonymie, ou exonymes correspondant aux ethnies.

Liens externes[modifier | modifier le code]