Elles font l'abstraction

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Elles font l'abstraction
Type Exposition temporaire
Pays France
Localisation Centre Georges-Pompidou, Paris
Commissaire Christine Macel et Karolina Lewandowska
Date d'ouverture 19 mai 2021
Date de clôture 23 août 2021
Organisateur(s) Musée national d'Art moderne
Site web Exposition Elles font l'abstraction

Elles font l'abstraction est une exposition d'art internationale, organisée au musée national d'Art moderne, à Paris, du 19 mai au 23 août 2021.

Propos[modifier | modifier le code]

L'exposition Elles font l'abstraction propose une relecture de l’histoire de l’abstraction de la fin du XIXe siècle aux années 1980[1]. En traversant plus de 40 salles, le parcours chronologique[2] mêle arts plastiques, danse, photographie, film et arts décoratifs[3]. L’événement de grande envergure présente plus de 500 œuvres[4] réalisées par plus de 100 artistes femmes du monde entier[5],[6]. Les commissaires de l'exposition sont Christine Macel et Karolina Lewandowska pour la photographie[7].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la deuxième exposition collective d'artistes femmes au sein du musée national d'art moderne après l'accrochage des collections elles@centrepompidou en 2009[8],[9].

L'exposition est jugée par certains journalistes comme « magistrale[10] », « ambitieuse et forte[11] » ou « manifeste[4] ». À l'inverse, certains la décrive comme « linaire et répétitive[12] » et évoquent une « saturation[12] » face au nombre trop important d'œuvres.

Artistes[modifier | modifier le code]

L'exposition présente les œuvres de plus d'une centaine d'artistes, parmi lesquelles :

Itinérance[modifier | modifier le code]

L'exposition est présentée du 22 octobre 2021 au 27 février 2022, au musée Guggenheim de Bilbao[13].

Gallerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Valérie Guédot, « Exposition Elles font l’abstraction au Centre Pompidou, jusqu’au 23 août 2021 », sur FranceInter.fr, (consulté le )
  2. Donnia Ghezlane-Lala, « Les artistes femmes et leur invisibilisation abordées dans plusieurs expositions à Paris », sur Konbini Arts - Photographie et arts sans filtre par Konbini, (consulté le )
  3. « Elles font l'abstraction » : l’expo qui redonne de la visibilité aux « artistes femmes », sur Elle.fr, (consulté le )
  4. a et b Valérie Duponchelle, « Les femmes de l’art ne sont pas une abstraction », sur Le Figaro, (consulté le )
  5. Philippe Dagen, « Au Centre Pompidou, les femmes ont un fort pouvoir d’abstraction », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Gilles Khoury, « Un vent féminin (libanais) souffle sur le Centre Pompidou à Paris... », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  7. Bianca Cerrina Feroni, « Christine Macel, conservatrice en chef du Centre Pompidou: "L’art n’a pas de genre mais les artistes, si" », sur L'Echo, (consulté le )
  8. Anaël Pigeat, « Les femmes au cœur de l’abstraction », sur ParisMatch.com, (consulté le )
  9. Itzhak Goldberg, « L’abstraction faite femme », sur Le Journal Des Arts, (consulté le )
  10. Valérie Oddos, « "Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou : une exposition qui rend leur place aux femmes dans l'histoire de l'art abstrait », sur Franceinfo, (consulté le )
  11. Cécile Jaurès, « Au Centre Pompidou, un siècle d’abstraction au féminin », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  12. a et b Guy Boyer, « De Hilma af Klint à Sonia Delaunay, panorama de l’abstraction au féminin au Centre Pompidou », sur Connaissance des Arts, (consulté le )
  13. Sandra Zidani, « AWARE, la base de données pour (re)découvrir les femmes artistes et leurs histoires », sur RTBF Info, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]