Gret Palucca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gret Palucca
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
DresdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Palucca School of Dance, Dresden (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Membre de
Distinctions
PaluccaGraveHiddensee.JPG
Vue de la sépulture.

Gret Palucca, de son vrai nom Margarete Paluka (Munich, - Dresde, ), est une danseuse, chorégraphe et pédagogue allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'école de danse Palucca à Dresde
Gert Palucca entre Ruth Berghaus et Gisela May lors d'un congrès à Berlin en 1975

Née en 1902 à Munich, d'origine juive par son père, elle passe une partie de son enfance en Californie, puis revient en Allemagne[1]. Elle reçoit une formation en danse classique, puis, suite à un spectacle qui l'a marquée, elle rejoint en 1920 l'école de danse de Mary Wigman à Dresde[1],[2], elle ouvre à son tour une école de danse dans cette même ville de Dresde en 1925[2] et poursuit parallèlement une carrière de soliste qui fait sa renommée. Elle est restée célèbre pour ses sauts[3] qui traduisent l'exubérance et la joie de vivre.

Pour les Jeux olympiques de Berlin en 1936, elle danse un « solo-valse » remarqué mais doit fermer son école en 1939, contrainte par le régime nazi[2].

Très combative, elle parvient à faire rouvrir son école après la guerre, en 1945[2]. Même si son école est nationalisée, elle s'adapte aux conditions imposées par le communisme en République démocratique allemande[1]. Elle se veut le dernier rempart de la danse moderne en Allemagne.

En 1981, elle reçoit le Prix national de la République démocratique allemande[1].

Elle meurt en mars 1993[2] et est inhumée dans le cimetière de l'église de Kloster, un village situé au nord de l'île de Hiddensee sur la mer Baltique, où est également inhumé l'auteur dramatique Gerhart Hauptmann.

Distinction[modifier | modifier le code]

Gret Palucca est décorée en 1972 de l'ordre du mérite patriotique (Vaterländischer Verdienstorden), section « Argent ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Laure Guilbert, « Palucca, Gret [Munich 1902 - Dresde 1993] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Dictionnaire universel des créatrices, Éditions Des femmes, , p. 3329
  2. a b c d et e « Mort de la danseuse et pédagogue allemande Gret Palucca », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. AFP, « Art et danse virevoltent au Centre Pompidou », L'Express,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Katja Erdmann-Rajski, Gret Palucca : Tanz und Zeiterfahrung in Deutschland im 20. Jahrhundert : Weimarer Republik, Nationalsozialismus, Deutsche Demokratische Republik, Georg Olms, Hildesheim, Zurich, New York, 2000 (ISBN 3-487-11143-8) (texte remanié d'unbe thèse soutenue à l'Université de Stuttgart en 1999)
  • (de) Raimund Hoghe, « Palucca », Ballettanz, , p. 14-15 (biographie)
  • (de) Peter Jarchow et Ralf Stabel, Palucca: Aus ihrem Leben, über ihre Kunst, Henschel, Berlin, 1997, 143 p. (ISBN 9783894872663)
  • (de) Ralf Stabel, Tanz, Palucca! : die Verkörperung einer Leidenschaft : Biografie, Henschel, Berlin, 2001, 319 p. (ISBN 3-89487-397-3)
  • (de) Ralf Stabel, Vorwärts, rückwärts, seitwärts mit und ohne Frontveränderung : zur Geschichte der Palucca-Schule Dresden, F. Noetzel, Wilhelmshaven, 2001, 362 p. (ISBN 3-7959-0799-3) (texte remanié d'une thèse sur l'histoire de l'école de danse Palucca)
  • (fr) Laure Guilbert, Danser avec le IIIe Reich : les danseurs modernes sous le nazisme, Éd. Complexe, Bruxelles, 2000, 448 p. (ISBN 2-87027-697-4)
  • (fr) Brigitte Marger (dir.), Guide de la danse en Europe, Cité de la musique, Centre de ressources musique et danse, Paris, 1999, 558 p. (ISBN 2-906460-90-7)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Leni Riefenstahl, Klaus Geitel, Eberhard Rebling, Rudolf Arnheim et al., Palucca. Ich will nicht hübsch und lieblich tanzen!, Hirsch-Film, Dresde, 2002 (VHS PAL)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :