Elles@centrepompidou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

elles@centrepompidou - Artistes femmes dans les collections du MNAM
Type Accrochage thématique des collections permanentes
Pays France
Localisation Centre Georges-Pompidou, Paris
Coordonnées 48° 51′ 38″ nord, 2° 21′ 08″ est
Commissaire Camille Morineau
Date d'ouverture 27 mai 2009
Date de clôture 21 février 2011
Fréquentation 2,5 millions visiteurs
Prix d'entrée 10€ ou 12€ selon période, TR 9€ ou 8€
Organisateur(s) Musée national d'Art moderne
Site web Centre Pompidou Virtuel

elles@centrepompidou est le troisième accrochage thématique des collections permanentes du musée national d'Art moderne (MNAM), à Paris. S'étendant sur les quatrième et cinquième niveaux du Centre Georges-Pompidou du 27 mai 2009 au 21 février 2011, cet accrochage était dédié à des artistes femmes et a accueilli plus de 2,5 millions de visiteurs[1].

Ce choix a fait l'objet de polémiques, reprochant notamment au musée de « placer les femmes dans un ghetto[2] ».

Organisation[modifier | modifier le code]

La commissaire de cet accrochage est Camille Morineau, conservatrice au MNAM, assistée de Quentin Bajac (conservateur au MNAM, collections photographiques), Cécile Debray (conservatrice au MNAM, collections historiques), Valérie Guillaume (conservatrice au MNAM, collections architecture et design) et Emma Lavigne (conservatrice au MNAM, création contemporaine et prospective).

Camille Morineau a par la suite réalisé d'autres d'expositions d'artistes femmes, telles que L'autre continent au Muséum d'histoire naturelle du Havre[3] en 2016 et Women House à la Monnaie de Paris, en 2017[4].

Scénographie[modifier | modifier le code]

La scénographie[5] est réalisée par l'agence de scénographie Du&Ma et découpée en plusieurs parties thématiques, réparties sur les deux étages des collections permanentes du MNAM, plus particulièrement au niveau 4.

Au niveau 5, dans les collections modernes se trouve l'espace « Pionnières », qui met en lumière les artistes femmes des avant-gardes artistiques du XXe siècle, le reste de l'espace étant laissé à des artistes hommes.[6]

Au niveau 4, le parcours thématique s'étend cette fois sur tout l'espace, divisé en six axes, « Feu à volonté », « Corps slogan », « Eccentric abstraction », « Une chambre à soi », « Le mot à l’œuvre », « Immatérielle ». Dans ce parcours se trouvent également des espaces consacrés au design et à l'architecture : « elles@design », « architecture and feminism? ».

Artistes exposées[modifier | modifier le code]

Durant les deux ans qu'a duré cet accrochage, 900 œuvres d'artistes femmes des collections du Centre Pompidou ont été exposées, que ce soit dans les espaces d'exposition, en vitrine, ou dans l'espace des nouveaux médias[7]. Parmi celles-ci, on compte les artistes suivantes :

Événements en lien[modifier | modifier le code]

Cet accrochage a fait l'objet d'un grand nombre d’événements dont des projections, des cycles de conférences.

Itinérance[modifier | modifier le code]

Cet accrochage a ensuite fait l'objet d'une itinérance à Seattle, du 11 octobre 2012 au 13 janvier 2013[8]. Le musée de Seattle s'est réapproprié le concept en créant son propre accrochage[9] "elles:sam", du nom du Seattle Art Museum, du 11 octobre 2012 au 17 février 2013. Ces expositions ont été l'occasion de nombreux événements et performances à Seattle et ses alentours, rangés sous l'intitulé "elles:seattle", proposant ainsi un cycle divisé en trois parties distinctes[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. elles@centrepompidou, sur le CPV. Consulté le 19 mars 2014.
  2. Emmanuelle Lequeux, « Le Centre Pompidou glorifie les femmes au risque de les placer dans un ghetto », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « «L’Autre Continent», les artistes femmes africaines prennent la parole », sur RFI, (consulté le 31 mai 2019)
  4. « «Women House», visions émancipées », sur Libération.fr, (consulté le 31 mai 2019)
  5. Plan de l'exposition sur le site fresques.ina.fr
  6. file:///Users/brachaettinger/Desktop/Elles%20Pompidou/Communique%CC%81%20pre%CC%81sentation%203e%20rotation%20de%20l%E2%80%99exposition%20%E2%80%9Celles%E2%80%9D%20|%20elles@centrepompidou.html
  7. Camille Morineau, elles@centrepompidou : artistes femmes dans la collection du musée national d'Art moderne, centre de création industrielle, centre Pompidou, , 381 p. (ISBN 978-2-84426-384-1).
  8. elles:pompidou au Seattle Art Museum. Consulté le <25 mars 2014>.
  9. Gayle Clemens, « SAM's 'Elles' frames female artists in a new way », The Seattle Times,‎ (lire en ligne)
  10. site officiel, consacré aux cycles elles:pompidou, elles:sam et elles:seattle. Consulté le 25 mars 2014.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Camille Morineau, Annalisa Rimmaudo (dir.), elles@centrepompidou : artistes femmes dans la collection du musée national d'Art moderne, Centre de création industrielle [exposition, Paris, 27 mai 2009-24 mai 2010], Centre Pompidou, Paris, Centre Pompidou, 2009, 381p. (ISBN 978-2-84426-384-1)
  • (fr) Camille Morineau, Quentin Bajac (dir.), elles@centrepompidou : pionnières, feu à volonté, corps slogan, eccentric abstraction, une chambre à soi, le mot à l'œuvre, immatérielles, elles@design, architecture et féminisme ?, artistes femmes dans la collection du musée national d'Art moderne-Centre de création industrielle [accrochage présenté au Centre Pompidou, Paris, à partir du 27 mai 2009], Paris, Centre Pompidou, 2009, 60p. (ISBN 978-2-84426-394-0)]

Liens externes[modifier | modifier le code]