Saint-Preux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Preux (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (novembre 2012).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Saint-Preux
Description de l'image SAINT-PREUX COMPOSITEUR.jpg.
Informations générales
Naissance
Paris
Activité principale Compositeur, pianiste, chef d'orchestre et chanteur.
Genre musical Classique, Rock, Musique électronique
Instruments Piano
Années actives Depuis 1965
Labels S.P.S.A.
Site officiel www.saint-preux.fr

Saint-Preux, né Christian Saint-Preux Langlade à Paris en 1950, est un compositeur, pianiste et chef d'orchestre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

À six ans, il compose ses premières pièces pour orgue et depuis, plus de quatre cents partitions[réf. nécessaire] constituent son œuvre. La commune de Mervent et sa forêt en Vendée sont la toile de fond de son inspiration musicale.

Il se fait connaître à l'âge de 19 ans par sa participation au Festival de Sopot de 1969[1] où il dirige un orchestre dans l'interprétation de sa composition La Valse de l'enfance. Il y remporte le prix de la Presse internationale.

Dans les années suivantes, deux de ses compositions connaissent un grand succès auprès du public : Concerto pour une voix dont le premier enregistrement est interprété par Danielle Licari et Le Piano sous la mer[2].

Il crée en 1989 pour l'Unicef Les Cris de la Liberté, un hymne pour les droits de l’Homme et de l'Enfant. A cette occasion, Saint-Preux rencontre le Pape Jean-Paul II à qui il dédie le manuscrit.

Il joue avec de nombreux orchestres : l'Orchestre Symphonique de Londres, l'Orchestre Symphonique de Pologne et les Chœurs de Cracovie, l'Orchestre philharmonique de Paris et l'Orchestre symphonique de Montréal.

Il a vendu plus de 30 millions de disques du Concerto pour une voix à travers le monde (le disque est sorti le 26 décembre 1969).[réf. nécessaire]

Il est le père de Clémence Saint-Preux.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles
  • 1967 : Je vais pleurer sur ma tombe - L'orage - L'invasion des corbeaux - J'ai la paix dans l'âme
  • 1968 : Une étrange musique - Je ne suis plus - Le Francophonissime
  • 1968 : La Vendée, ma France - Je ne vis que pour toi - Fille de roi - Nous partirons ensemble
  • 1969 : La valse de l'enfance - Une fleur, un sourire, un baiser
  • 1970 : Adagio romantique - Double concerto
  • 1971 : Toccata - Choral et Fugue
  • 1975 : Your Hair - Le rêve
  • 1976 : The sun is gonna rain - Ballade of love
  • 1979 : Concerto pour elle - Variations étranges
  • 1980 : Un été 80 - Sonate
Albums, compilations
  • 1969 : Concerto pour une voix (album)
  • 1972 : Le Piano sous la mer (album)
  • 1973 : La Passion (album)
  • 1974 : La Fête triste (coffret 233 tours)
  • 1975 : Missa amoris (album)
  • 1976 : Samara (album)
  • 1977 : Feel Good - Concerto pour Piano (album)
  • 1977 : Symphonie pour la Pologne (album)'
  • 1978 : Expression (album)
  • 1979 : Atlantis (album)
  • 1979 : Le piano enchanté (compilation)
  • 1981 : To be or not (album)
  • 1980 : Confidence (compilation)
  • 1983 : Le Piano d'Abigaïl (album)
  • 1986 : Odyssée (album)
  • 1987 : Invitation à Paris (compilation)
  • 1989 : Les Cris de la Liberté (compilation)
  • 1991 : Phytandros (album)
  • 1994 : The last opera (album)
  • 1999 : Free Yourself (album)
  • 2005 : Concerto pour deux voix (compilation)
  • 2007 : Jeanne la romantique (album)
  • 2009 : À la demande du violoniste Ivry Gitlis, Saint-Preux compose un nocturne pour violon [réf. nécessaire]
  • 2009 : Le Désir (compilation)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie officielle.
  2. L'Express, no 991. Presse-Union (1970) p. 43 ; Billboard, "Hits of the World", 22 aout 1970, page 83 [1] et [2]