Dean Kamen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dean Kamen
Dean Kamen visits Team Whiteman 160426-F-TQ704-039 (cropped).jpg
Dean Kamen en 2016
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
Dean L. KamenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Bedford, North Dumpling Island (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Worcester Polytechnic Institute (en)
Georgia Institute of TechnologyVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Autres informations
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
National Inventors Hall of Fame
Washington Award (en)
Fellow of the American Institute for Medical and Biological Engineering (d)
Médaille Hoover ()
Heinz Awards ()
National Medal of Technology and Innovation ()
Prix Lemelson–MIT ()
Médaille ASME ()
IRI Achievement Award ()
Médaille Benjamin-Franklin ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Dean Kamen est un inventeur et homme d'affaires américain, né le 5 avril 1951 à Long Island. Il est principalement connu pour l'invention du Segway PT et sa fondation FIRST créée avec Woodie Flowers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kamen est né à Long Island, New York, dans une famille juive. Son père est Jack Kamen, un illustrateur de Mad, Weird Science et d'autres publication d'EC Comics. Dean Kamen étudie au Worcester Polytechnic Institute (en) (WPI), mais quitte l'établissement sans avoir obtenu de diplôme[1].

Inventeur[modifier | modifier le code]

Kamen sur un iBOT avec Bill Clinton, à la White House
Kamen sur un Segway

Il est l'inventeur, entre autres, de :

  • Une pompe à insuline individuelle ;
  • de l'iBOT (en), le premier véhicule électrique à six roues qui permet à des personnes handicapées de monter des escaliers et donc de gagner considérablement en mobilité[2] ;
  • Du véhicule électrique Segway PT.

En 2010, il détient plus de 440 brevets[3],[4] dans différents domaines technologiques et notamment celui de la médecine[5].

Il est également le créateur de la FIRST (en), la première compétition de robotique à échelle internationale. Cette compétition se déroule chaque année aux États-Unis et rassemble plusieurs milliers de collégiens et lycéens à travers le monde autour de défis que devront relever leurs robots.

Transhumanisme[modifier | modifier le code]

Il est membre du Conseil d'administration de la Fondation X Prize engagée dans le mouvement transhumaniste.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Le vieillissement est un jeu atroce. Vous ne pouvez gagner, mais vous devez participer. »[6]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre autres :

Le Royaume de North Dumpling[modifier | modifier le code]

Royaume de North Dumpling
(Depuis 1988)

Kingdom of North Dumpling (en)

North_Dumpling_Kingdom.jpg
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Territoire revendiqué L'île de North Dumpling dans le détroit de Long Island Sound
Statut politique Micronation
Gouvernement Monarchie constitutionnelle
Lord Dumpling Dean Kamen
Démographie
Gentilé Dumplinien, Dumplinienne
Langue(s) Anglais
Géographie
Superficie 0,008 km2
Divers
Monnaie Dumpling
Hymne Le bruit d'une pierre jetée dans l'eau
Localisation sur la carte du Connecticut
Point carte.svg
Voir l’image vierge
Localisation sur la carte du Connecticut : .

L'île North Dumpling est la plus septentrionale des deux îles du détroit de Fishers Island, située à environ 550 m au nord de l'île South Dumpling et abrite le phare de North Dumpling. Elle est à une mile (1,6 km) au large de la côte du Connecticut, au sud de Groton, mais se trouve sur le territoire de la ville de Southold dans l'État de New York. L'île de 8 000 m2 est une propriété privée de Dean Kamen qui l'a déclarée indépendante.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'île est achetée par John Winthrop, fils du gouverneur de la Colonie de la baie du Massachusetts, et reste propriété de la famille Winthrop jusqu'en 1847, date à laquelle elle a est vendue au gouvernement fédéral pour être le site d'un phare. En 1959, la balise est automatisée, et le phare et le terrain sont vendus à un particulier. En 1986, Kamen l’achète au prix de 2,5 millions de dollars[8].

En 1988, quand Kamen se voit refuser la permission de construire une éolienne sur l'île, il annonce faire sécession des États-Unis[9],[10]. Il convainc même G. Bush de conclure un pacte de non-agression avec le North Dumpling[11].

Le système électrique de l'île est ensuite converti en une combinaison d'énergie éolienne et solaire, fonctionnant indépendamment du réseau électrique régional. Tout l'éclairage de l'île est remplacé par des LED, réduisant la consommation d'énergie de 70%[12],[13]. Kamen dit que l'île est neutre en carbone grâce à des panneaux solaires sur chaque bâtiment, une éolienne de 10 kW et un «petit» moteur Stirling pour l'alimentation de secours[14].

Le Royaume de North Dumpling n'est pas légalement reconnu. Kamen a néanmoins établi une constitution, un drapeau, une monnaie (le Dumpling)[15], un hymne national (le bruit d'une pierre jetée dans l'eau) et une marine composée de son seul véhicule amphibie. Les habitants de North Dumpling sont appelés "Dumpliniens", et Kamen se désigne comme "Lord Dumpling". En plus du phare, l'île possède une réplique de Stonehenge[9],[10].

le phare de North Dumpling dans les années 1940

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Scott Kirsner, « Breakout Artist », Wired,
  2. « Définition de gyropode : terminologie et chronologie du 1er NVEI », Gyropodus.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juillet 2018)
  3. (en) « Mr Segway's difficult path », The Economist,
  4. Denis Delbecq, « Un inventeur à lubies », Libération,
  5. « First initie les jeunes à la technologie à travers la construction de robots », JDN,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juillet 2018)
  6. « La mort de la mort. Lettre d'octobre 2013. Numéro 55 », Association française transhumaniste,‎ (lire en ligne, consulté le 27 octobre 2017)
  7. (en) « Dean Kamen », FIRST,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juillet 2018)
  8. (en-US) « North Dumpling Lighthouse », sur LighthouseFriends (consulté le 4 mars 2020)
  9. a et b (en-US) John H. Richardson, « How Dean Kamen's Magical Water Machine Could Save the World », sur Esquire, (consulté le 4 mars 2020)
  10. a et b (en-US) Nick Ravo, « Our Towns; From L.I. Sound, A New Nation Asserts Itself », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 4 mars 2020)
  11. Vishen Lakhiani, Le code d'une vie extraordinaire, Guy Trédaniel, , 298 p. (ISBN 978-2-8132-1768-4, lire en ligne)
  12. (en-US) Eric A. Taub, « LEDs to the Rescue? Not So Fast », sur Bits Blog, (consulté le 4 mars 2020)
  13. (en-US) Eric A. Taub, « Dean Kamen's 'LED Nation' », sur Bits Blog, (consulté le 4 mars 2020)
  14. (en-GB) Mark Harris, « Segway inventor talks about the future of technology – and why videogames aren't the answer », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 4 mars 2020)
  15. Garrick Utley, « Dean Kamen's "Independent" North Dumpling Island », sur NBC Learn,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]