Segway PT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gyropodes Segway

Le Segway PT, ou Segway TP, pour Transporteur Personnel Segway (anciennement appelé Segway HT) est un gyropode, c'est-à-dire un véhicule électrique monoplace, constitué d’une plateforme munie de deux roues sur laquelle l’utilisateur se tient debout, d’un système de stabilisation gyroscopique et d’un manche de maintien et de conduite.

Le Segway fut mis au point par Dean Kamen, et est produit par la société Segway Inc. basée dans le New Hampshire aux États-Unis.

Fin 2009, la compagnie fut rachetée[1] par le millionnaire Jimi Heselden (en), président de Hesco Bastion (en), décédé le 26 septembre 2010 aux commandes d'un Segway à la suite d'une chute dans la rivière Wharfe dans le comté du Yorkshire de l'Ouest en Angleterre au cours d'une promenade près de son domicile[2].

Mi-avril 2015, Segway, qui avait porté plainte en novembre 2014 contre (entre autres) la société chinoise Ninebot pour plagiat et violations de brevets, est rachetée par cette dernière[3].

Modèles de Transporteurs Personnels Segway[modifier | modifier le code]

Il y a deux générations de Segway TP :

  • La première génération, introduite en décembre 2001 et dont la commercialisation s'est terminée en 2006.
  • La seconde génération, introduite en août 2006. Ce sont les modèles actuellement disponibles.

Il y a deux principales différences entre la première et la seconde génération :

  • Commande de direction
    La première génération avait une poignée qui tournait sur elle-même pour faire tourner le Segway TP. Pour tourner à droite, il fallait tourner la poignée vers la droite, et vice-versa).
    La seconde génération a vu apparaître une technologie appelée LeanSteer qui permet de faire tourner le Segway TP lorsque l'utilisateur penche son corps sur le côté. Pour cela, il suffit qu'il se penche en tenant le guidon, et l'ensemble colonne/guidon se penche avec lui, ce qui permet de donner une commande de direction. Cette technologie permet de supprimer les effets de déséquilibres latéraux (le roulis) que provoquent les irrégularités du sol.
  • Dispositif de commande
    La première génération avait un jeu de trois clés de type ibutton pour démarrer le Segway TP. Avec la seconde génération est apparu le dispositif de commande InfoKey, sorte de télécommande sans fil qui permet :
    • de démarrer et d'éteindre le Segway TP
    • d'avoir des informations sur le trajet parcouru (heure, date, vitesse instantanée, vitesse moyenne, nombre de kilomètres parcourus, nombre de kilomètres total)
    • de changer la vitesse maximale autorisée
    • d'activer le système d'alarme du Segway TP.

Modèles de première génération (Modèles 2001 - 2006)[modifier | modifier le code]

Les modèles de première génération (avec le guidon fixe et la poignée de direction) sont, dans l'ordre chronologique :

  • le Segway TP i167
  • le Segway TP e167
  • le Segway TP p133
  • le Segway TP i170
  • le Segway TP i180 (Trois coloris)
  • le Segway XT (Tout Terrain)
  • le Segway GT (Golf)

Modèles de seconde génération (Modèles 2006 - 2007)[modifier | modifier le code]

Les modèles de seconde génération (avec le cadre LeanSteer et le dispositif de commande InfoKey) sont :

  • le Segway TP i2
  • le Segway TP x2

Ces deux modèles de base sont disponibles avec des packs d'accessoires, et en particulier des modèles dédiés à la police et un modèle spécial golf, le "x2 Golf".

Tous les Segway TP de première génération ont la même base (sauf le modèle p133 qui a une base légèrement plus petite). Les modèles i2 et x2 ont une base identique, mais le logiciel des ordinateurs est différent car les roues sont indépendantes l'une de l'autre, donc les contraintes physiques et la réponse à appliquer sont différentes.

Vitesse[modifier | modifier le code]

Il est possible de limiter la vitesse d'utilisation de 9,6 à 20 km/h. Sur la première génération, cette limitation s'opérait au moyen de trois clés électroniques bridant la vitesse à 9,6 km/h (noire), 13 km/h (jaune) et 20 km/h (rouge). Sur la seconde génération, cette limitation se fait directement avec l'InfoKey en sélectionnant le mode tortue (9,6 km/h par défaut) ou normal (20 km/h par défaut). La vitesse intermédiaire a disparu sur les Segway TP de seconde génération mais les deux modes proposés sont réglables via les dernières Infokeys livrées (les premières séries ne disposent pas de cette fonctionnalité).

Autonomie[modifier | modifier le code]

Sur les modèles de première génération, il y avait deux types de batteries :

  • NiMH : environ 12 km d'autonomie sur un p133 ou 17 km d'autonomie sur une série i.
  • lithium-ion Saphion : jusqu'à 38 km sur une série i (qui dispose de la mise à jour) et 17 km sur un XT.

Sur les modèles de seconde génération, toutes les batteries sont lithium-ion Saphion :

  • Jusqu'à 38 km sur un i2 (avec un minimum de 24 km et une moyenne de 30 km).
  • Jusqu'à 19 km sur un x2.

Le temps de recharge maximale est d'environ 4 heures pour les batteries NiMH et d'environ 8 heures pour les batteries lithium-ion.

Puissance du moteur[modifier | modifier le code]

Le moteur a une puissance de deux fois 1 880 W (soit environ 4 chevaux). Cette puissance peut permettre de vaincre des déclivités, tant sur sol stable en ville que dans les chemins pour le modèle x2. [réf. nécessaire]Ces moteurs sont redondants : un double bobinage leur permet de développer à tout moment le couple nécessaire, même si une moitié du moteur venait à défaillir.

Sécurité[modifier | modifier le code]

La stabilité du véhicule dépendant de l'état de l'électronique, ses composants sont redondants (électronique doublée). L'engin comprend :

  • cinq gyroscopes,
  • deux capteurs d'horizontalité,
  • deux ordinateurs identiques,
  • deux bobinages par moteur,
  • deux batteries,
  • une connectique doublée.

Masse[modifier | modifier le code]

Le modèle i2 a une masse de 47,7 kg. Ce sont les batteries et la technologie LeanSteer qui sont les plus lourdes. Le modèle x2 a une masse de près de 54 kg.

Réglementation dans le monde[modifier | modifier le code]

Cette section est franco-centrée et doit être internationalisée. (juillet 2015)

France[modifier | modifier le code]

En France, la circulation du gyropode, donc du Segway, est interdite sur les trottoirs. L'article R412-7 du code de la route stipule que les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée[4].

L'article R413-34 du même code donne de manière limitative la liste des utilisateurs autorisés à circuler sur les trottoirs :

  • Les piétons
  • les cyclistes de moins de huit ans
  • Les personnes qui conduisent une voiture d'enfant, de malade ou d'infirme
  • Les personnes qui conduisent à la main un cycle ou un cyclomoteur
  • les infirmes qui se déplacent dans une chaise roulante mue par eux-mêmes ou circulant à l'allure du pas[5]

Le gyropode ne figure pas dans cette liste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mark Hachman, « Segway Quietly Sold; Dealers Remain Optimistic - Reviews by PC Magazine », sur Pcmag.com,‎
  2. « Segway boss Jimi Heselden dies in scooter cliff fall », sur bbc.co.uk,‎
  3. « Le Segway passe sous pavillon chinois », sur lesechos.fr,‎ (consulté le 20 mai 2015)
  4. « Code de la route - Article R412-7 », sur Légifrance.gouv.fr (consulté le 14 juillet 2015)
  5. « Code de la route - Article R412-34 », sur Légifrance.gouv.fr (consulté le 14 juillet 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :