Morac-Songhrati-Meads

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Republic of Morac-Songhrati-Meads
Drapeau de la République de Morac-Songhrati-Meads
Kingdom of Humanity
Drapeau de Kingdom of Humanity

La République de Morac-Songhrati-Meads est une micronation établie dans les îles Spratleys par le capitaine de la marine britannique James George Meads dans les années 1870.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le capitaine Meads revendique les îles dans les années 1870 alors qu'il explore la mer de Chine méridionale. Ses descendants maintiennent cette revendication sur les îles et leurs ressources[1]'[2]. Cependant, il n'y a aucune preuve contemporaine de l'existence de cet état. Il n'existe pas d'informations fiables sur la vie de Meads : son nom n'apparaît pas dans les archives des forces armées britanniques.

En 1914, Franklin M. Meads, le fils de James George, créé une micronation rivale, « Kingdom of Humanity » (Royaume de l'Humanité). Les deux factions rivales occupent les îles jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'elles sont chassées par les troupes japonaises.

Franklin meurt en 1945, son fils Josiah lui succède mais lui-même meurt peu après. Son fils Morton F. Meads reçoit la succession mais il est trop jeune[3]. Kingdom of Humanity est réuni avec la République en 1963.

Le Royaume réapparaît en 1972 lorsque Morton Meads demande à l'Organisation des Nations unies, à Tchang Kaï-chek, le président de la République de Chine (Taïwan), et à la République des Philippines de reconnaître le royaume et ses revendications. Peu après, les autres membres du Royaume disparaissent lors d'un naufrage, à l'exception de Meads.

En 1985, Meads poursuit en justice les États-Unis et d'autres États, leur réclamant 25 milliards de dollars, les accusant de concurrence déloyale, de harcèlement et de sabotage. Le procès n'a pas lieu[4] .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Fowler, Law, Power, and the Sovereign State, Pennsylvania State University Press,‎ , 54–55 p. (ISBN 0-271-01470-9, lire en ligne)
  2. Kenneth Whiting, « Asian Nations Squabble Over Obscure String of Islands », Los Angeles Times,‎ , A2
  3. (en) Marwyn Samuels, Contest for the South China Sea,‎ , 169–71 p.
  4. Miami Herald Staff, « Atlantis And Other Wild Claims », Miami Herald,‎ , p. 11F