John Winthrop (fils)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Winthrop.
Gov. John Winthrop, fils

John Winthrop (12 février, 1606-5 avril, 1676), communément connu comme John Winthrop, fils, fut gouverneur du Connecticut.

Biographie[modifier | modifier le code]

Années de formation[modifier | modifier le code]

John Winthrop est né à Groton,Suffolk, Angleterre, fils de John Winthrop (père) le fondateur de la Colonie de la baie du Massachusetts et de Mary Forth.

Il étudia à Bury St Edmunds, puis au Trinity College (Dublin) et finalement, brièvement, le droit à Inner Temple (une des quatre associations professionnelles des avocats de la cour royale), Londres. Il accompagna le Duc de Buckingham en 1624 dans une expédition pour secourir les protestants de La Rochelle puis voyagea en Italie et au Moyen-Orient avant de retourner en Angleterre en 1629.

Adulte[modifier | modifier le code]

En 1631, il suivit son père au Massachusetts et devint un de ses "assistants" gouverneur en 1635, 1640 et 1641 ainsi que de 1644 à 1649. Il fut l’un des principaux pères fondateurs de Agawam (maintenant Ipswich (Massachusetts)) en 1633 puis repartit vers l’Angleterre en 1634 pour revenir en 1635 comme gouverneur du Connecticut grâce à la lettre patente du Baron de Saye et Sele. Il fit construire le fort Saybrook à l’embouchure du fleuve Connecticut.

Il retourna au Massachusetts temporairement pour étudier les sciences naturelles et recruter des colons pour exploiter les minéraux des colonies avant de retourner en Angleterre de 1641 à 1643. À son retour au Massachusetts, il établit des forges à Lynn et Braintree. Il achète ensuite des terres en 1645 dans le sud-est du Connecticut et fonde en 1646 ce qui devint plus tard New London. Il s’implique à nouveau dans la politique de cette colonie en devenant magistrat en 1651 puis gouverneur en 1657-1658 puis de 1659 à sa mort. En 1662, il obtint du Roi la réunion des colonies du Connecticut et de New Haven.

Ses autres distinctions furent : commissaire des colonies unies de Nouvelle-Angleterre et membre de la Royal Society. Pour cette dernière, il publia "Some Natural Curiosities from New England" et "Description, Culture and Use of Maize", deux papiers sur les colonies américaines. Sa correspondance avec la Royal society est publiée dans la série I, vol. xvi. du « Massachusetts Historical Society's Proceedings »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

T. F. Waters, Sketch of the Life of John Winthrop the Younger (Ipswich, Mass., 1899).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]