Perloja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Perloja
Blason de Perloja
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Lituanie Lituanie
Région Dzūkija
Apskritis Apskritis d'Alytus
Municipalité District de Varėna
Démographie
Population 744 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 54° 12′ 52″ nord, 24° 24′ 52″ est
Divers
Première mention 1378
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Lituanie
Voir sur la carte administrative de Lituanie
City locator 14.svg
Perloja
Géolocalisation sur la carte : Lituanie
Voir sur la carte topographique de Lituanie
City locator 14.svg
Perloja
Sources

Perloja est un village dans la municipalité du district de Varėna. Il se situe à 12 km à l'ouest de Varėna, au bord de la Merkys, sur la route de Vilnius à Druskininkai.

Le village est connu pour la République de Perloja, une micronation établie de 1919 à 1923.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est entouré par la forêt de Dainava. Perloja s'étend sur les deux rives de la Merkys, plus sur la rive droite. Un monument élevé dans les années 1930 en hommage à Vytautas le Grand est l'un des derniers de la République socialiste soviétique de Lituanie. Au centre du village, se dresse une église néogothique construite entre 1928 et 1930 et un monument en hommage aux partisans lituaniens qui se battirent contre l'occupation soviétique après la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles archéologiques ont montré la présence d'habitations dès le Néolithique.

Perloja est mentionné pour la première fois en 1378. Situé sur l'importante route de Vilnius à Hrodna, le village est souvent une étape pour les grands-ducs et la noblesse lituanienne. Après la christiatinisation, Perjola est l'un des premiers villages à construire une église.

En 1710, durant la grande guerre du Nord, la peste vide le village de ses habitants. Le droit de Magdebourg permet le repeuplement en 1792. Le village perd ses droits lors de l'extension de l'Empire de Russie après les partages de la Pologne.

La République de Perloja[modifier | modifier le code]

La République de Perloja
(1918-1923)

Perlojos respublika (lt)

Blason de La République de Perloja (1918-1923) Drapeau de La République de Perloja (1918-1923)
Administration
Pays Drapeau de la Lituanie Lituanie
Territoire revendiqué Le village de Perloja
Statut politique Micronation
Gouvernement République
Président Jonas Česnulevičius
1918-1923
Démographie
Langue(s) Lituanien
Géographie
Coordonnées 54° 12′ 52″ nord, 24° 24′ 52″ est
République de Perloja

Dans le chaos qui suit la Première Guerre mondiale, la Lituanie n'a plus de structure étatique et mène des guerres d'indépendance contre les soldats allemands, soviétiques et polonais. En , face à la situation, les habitants du village s'organisent en un comité, souvent appelé la République de Perloja (Perlojos respublika), présidé par Jonas Česnulevičius[1], vétéran de l'armée impériale russe. La République possède sa cour de justice, sa police, sa prison, sa monnaie et une armée de trois cents hommes[2]. Cette armée s'engage avec d'autres unités militaires. Le gouvernement est préservé durant la guerre soviético-lituanienne, en se renommant révolutionnaire. Après la guerre polono-lituanienne dans la région de Vilnius, Perloja fait partie de la Société des Nations. En 1923, la zone est divisée par la Merkys, séparant les deux rives entre la Lituanie d'un côté et la Deuxième République de Pologne de l'autre. La République cesse alors d'exister.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Algimantas Semaška, Kelionių vadovas po Lietuvą: 1000 lankytinų vietovių norintiems geriau pažinti gimtąjį kraštą, Vilnius, Algimantas, , 4th ed. éd. (ISBN 9986-509-90-4, OCLC 269442821), p. 420
  2. (en) Gordon McLachlan, Bradt Lithuania, Chalfont St, Bradt Travel Guides, , 5th éd., poche (ISBN 978-1-84162-228-6, lire en ligne), p. 123–124

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (lt) Algimantas Semaška, Kelionių vadovas po Lietuvą: 1000 lankytinų vietovių norintiems geriau pažinti gimtąjį kraštą, Algimantas, 2006 (ISBN 9986-509-90-4)
  • (en) Gordon McLachlan, Bradt Lithuania, Bradt Travel Guides, 2008 (ISBN 978-1-84162-228-6)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]