Austenasia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Austenasia
(Depuis 2008)

Blason de Austenasia (Depuis 2008)
Armes de l'Empire d'Austenasia
Drapeau de Austenasia (Depuis 2008)
Drapeau d'Austenasia
Administration
Pays Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Territoires revendiqués Des terrains Royaume-Uni, Écosse, USA, Brésil, Australie, Argentine, Inde, Algérie, Tchéquie, Canada, Grèce, Pays-Bas, Slovaquie, Turquie, France[1].
Statut politique Micronation
Capitale Wrythe (à Carshalton)
Gouvernement Monarchie
Empereur Jonathan Ier
Démographie
Gentilé Austenasien
Population 102 hab. (2020)
Densité 438 hab./km2
Langue(s) anglais
Géographie
Coordonnées 51° 22′ 53″ nord, 0° 10′ 19″ ouest
Superficie 0,232 7 km2
Sources

L'Empire d'Austenasia ou Austenasia est une micronation consistant en des propriétés ayant déclaré leur indépendance, principalement dans le Royaume-Uni, organisées en une monarchie constitutionnelle donnant la primauté à la maison de Carshalton, au sud de Londres[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Localisation sur la carte d'Angleterre
Wrythe (capitale de l'Austenasia)
Voir l’image vierge
Localisation sur la carte d'Angleterre : Wrythe (capitale de l'Austenasia).

Austenasia est créé le par Jonathan Austen (né en 1994) et son père Terry Austen (né en 1961), un jardinier. Après l'envoi d'une déclaration d'indépendance de leur maison du quartier de Carshalton à leur député, Tom Brake, Terry est nommé empereur et Jonathan est nommé Premier ministre. Deux autres copies sont envoyés au Premier ministre britannique Gordon Brown et au Bureau de l'Intérieur, respectivement le et le , sans qu'aucune réponse soit donnée[5].

Terry abdique en et est remplacé par Esmond III, lequel, après une "guerre civile" et divers conflits internes, remet en décembre son titre à Declan MacDonagh. Jonathan rencontre en Tom Brake qui contacte le ministre des Affaires étrangères William Hague pour savoir au nom de Jonathan comment le Royaume-Uni reconnaît les nouveaux États[6]. Jonathan devient empereur après la démission de Declan MacDonagh pour des raisons personnelles. La micronation présente plusieurs publications et devient une curiosité locale.

Austenasia est reconnue par le Vikesland[7].

Géographie[modifier | modifier le code]

Les territoires d'Austenasia en 2011

Austenasia se développe par l'annexion de propriétés à travers le monde.

Il déclare trois "villes" et deux "dépendances de la Couronne". Les trois premiers territoires revendiqués, Wrythe, Zephyria et Glencrannog, se trouvent au sein du Royaume-Uni et ne sont pas contigus. Wrythe, la capitale, et Zephyria sont des maisons du district londonien de Sutton tandis que Glencrannog est un terrain inhabité dans les Highlands écossais.

En 2010, Esmond III devient Régent du Royaume de Rushymia (une ancienne micronation qui exista entre 1995 et 2000 dans une école anglaise). L'ancien royaume est définitive annexé en 2018.

Deux autres revendications arrivent ensuite de l'étranger en 2013: New Richmond, à Augusta, New South Scotland, un morceau de campus universitaire en Australie, et Axvalley, une ferme au Brésil [8].

En 2019, les annexions se poursuivent avec des terrains ou maisons aux Pays-Bas et en Turquie. Le 25 août 2019, un groupe de terrain dans sud-est de la France est annexé sous le nom de Oberfalcer. Le propriétaire des terrains, Pierre-Henri Paccard, est nommé Gouverneur de Oberfalcer et reçoit le titre de Duc de Viennensis[9].

Le 20 janvier 2020, Austenasia annonce l'annexion d'une nouvelle "ville", Nahona, au Texas[10].

Annexions de l'Empire d'Austenasia[modifier | modifier le code]

(Localisation des propriétés au 1er février 2020)

Politique[modifier | modifier le code]

L'Empire d'Austenasia fonctionne comme une monarchie constitutionnelle, avec un empereur comme chef de l'État et un Premier ministre à la tête du gouvernement. Chaque ville dispose d'un conseil municipal composé de sa population, et élit un représentant - ces représentants forment le pouvoir législatif. Le Premier ministre est élu par des élections générales. Deux partis politiques de gauche existent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « History of Austenasia », sur Empire of Austenasia (consulté le 2 février 2020)
  2. (en) « Independence Day party held at Imperial Residence », sur Austenasian Times, (consulté le 3 avril 2020)
  3. Join the List of 5 Weirdest Micronations by Starting Your Own Country - Asylum.com
  4. (ko)Chosun Ilbo, 16 mars 2010
  5. Sonia Delesalle-Stolper, « Jonathan Ier, MicroBrexit », sur Libération.fr, (consulté le 21 avril 2020)
  6. Your Local Guardian: Carshalton "micronation" pushes for independence from Sutton
  7. City - Summer 2009 (Page 97) « Copie archivée » (version du 7 novembre 2011 sur l'Internet Archive) consulté le 22 décembre 2010
  8. Your Local Guardian: Expanding empire celebrates new leader's coronation
  9. (en) « Oberfalcer annexed as new Territory », sur Austenasian Times, (consulté le 2 février 2020)
  10. (en) « Population passes 100 with the annexation of new Town », sur Austenasian Times, (consulté le 2 février 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]