Dark Souls II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dark Souls II
Éditeur JPN From Software
AN Bandai Namco Games
EUR Bandai Namco Games
Développeur From Software
Concepteur Tomohiro Shibuya
Yui Tanimura
Musique Motoi Sakuraba

Date de sortie
Genre Action-RPG
Mode de jeu Un joueur, multijoueur en ligne
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :
Média B-RD (PlayStation 3)
DVD (PC, X360)
Contrôle Manette de jeu
Clavier/souris

Dark Souls II (ダークソウルツー, Dāku Souru Tsū?) est un jeu vidéo en monde ouvert de type action-RPG développé par From Software et édité par Namco Bandai. Le jeu sort en mars 2014 sur PlayStation 3 et Xbox 360, puis le 25 avril 2014 sur PC.

Le titre fait suite à Dark Souls, il est dévoilé lors des Spike Video Game Awards le 7 décembre 2012[1]. Tout comme son prédécesseur, Dark Souls II est réputé pour sa difficulté élevée. En 2015, une version revue du titre, sous-titrée Scholar of the First Sin, est mise en vente sur PlayStation 4, Xbox One et PC, comprenant le jeu de base modifié et ses trois contenus téléchargeables.

Une suite, Dark Souls III, est sortie en avril 2016.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le personnage contrôlé par le joueur, surnommé « Âme damnée » (Bearer of the Curse en anglais), arrive à Drangleic, un ancien royaume où les humains porteurs de la Marque noire (devenant des Mort-vivants) viennent à la recherche d'un remède mais finissent pour la plupart par devenir des Carcasses et oublier leur passé. Dans sa quête, la Messagère d’Émeraude l'envoie explorer Drangleic à la recherche des quatre Grandes Âmes qui avaient permis autrefois au roi Vendrick de fonder son château et commencer son règne. L'Âme damnée réunit les Grandes Âmes et peut alors rejoindre le château de Drangleic, où il trouve la reine Nashandra qui lui révèle que Vendrick a fui depuis longtemps et qu'il doit mourir.

L'Âme damnée continue son exploration et retrouve Vendrick, devenu Carcasse au fond d'une crypte, et apprend que la chute de Vendrick a été provoquée par Nashandra. Désireuse de s'accaparer les âmes des Géants, elle a incité Vendrick à partir envahir le territoire des géants et voler leur trésor. Les Géants se sont vengés et ont marché sur Drangleic, détruisant le royaume de Vendrick. Comprenant qu'il a été dupé, le roi s'est enfermé dans une crypte en s'assurant que Nashandra n'atteindrait jamais son but.

Pour vaincre Nashandra, l'Âme damnée part pour la Forteresse d'Aldia, le frère aîné de Vendrick et créateur des golems, récupérer le Cœur de brume cendrée et voyager dans le passé des dépouilles. Il retourne ainsi au moment de la guerre contre les Géants, vainc le Seigneur Géant et revendique son pouvoir. Avant son affrontement avec Nashandra, l'Âme damnée apprend de la Messagère d’Émeraude que la reine est en fait un fragment de l'âme de Manus, Père des Abysses et boss final du DLC Artorias of the Abyss de Dark Souls, qui a réussi à prendre forme humaine. Elle lui demande enfin de mettre un terme au règne de Nashandra en se liant au Feu, brisant ainsi la malédiction de la Marque noire au prix de sa vie.

Dans la version Scholar of the First Sin, Aldia apporte des informations supplémentaires sur le lien entre le Feu et la Marque sombre. Il explique ainsi que l'Âme damnée a le choix : se lier au Feu, siéger sur le Trône du désir et commencer l'Ère des ténèbres, ou refuser de choisir et chercher une troisième voie.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dark Souls II reprend les mécaniques de jeu du premier opus de la série : un jeu de rôle à la troisième personne mêlant exploration et combat en temps réel. Le jeu prend place dans un monde ouvert que le joueur est libre d'explorer à sa guise, l'accès à certaines régions étant bloqué au début du jeu et nécessitant l’accomplissement de certains tâches préalables.

Pour progresser, le joueur peut personnaliser son personnage (apparence, classe, physique) et son équipement grâce au large arsenal (épées à une main, à deux mains, masses, katanas, arcs, boucliers, magies et armures) qu'il peut trouver en explorant les niveaux ou en les achetant aux quelques marchands. Dans l'exploration, les Feux sont des points de repère servant de lieu de repos et de checkpoints, mais leur utilisation entraîne la réapparition de tous les ennemis vaincus de la zone (sauf les boss, les mini-boss et certains personnages particuliers). La réapparition d'ennemis déjà vaincus est désormais limitée à une dizaine de fois. Le joueur peut également se téléporter à n'importe quel Feu déjà visité, et ce dès le début du jeu, alors que cette capacité était à acquérir dans le premier Dark Souls et était limitée à certains Feux.

L'évolution du personnage se fait grâce aux âmes que le joueur va collecter en tuant les ennemis et boss du jeu. Les âmes servent à la fois de points d'expérience que le joueur peut utiliser pour développer une caractéristique particulière (points de vie, endurance, force, dextérité, intelligence, foi) auprès de la Messagère d’Émeraude, et de monnaie auprès des marchands et forgerons. Si le personnage meurt, celui-ci revient au dernier Feu utilisé à l'état de Carcasse et a la possibilité de récupérer les âmes et points d'humanité en sa possession à sa mort s'il parvient à revenir à l'endroit où il a été tué ; en cas d'échec, elles sont perdues.

Le joueur est libre d'orienter ses relations avec les personnages non joueurs. Il peut discuter avec eux, révélant leur histoire et permettant pour certains d'être invoqués par la suite, les ignorer ou les tuer, récupérant ainsi une partie de leur équipement et dans certains cas, changeant l'histoire d'autres personnages.

Développement[modifier | modifier le code]

Hidetaka Miyazaki, le créateur de la série, n'a qu'un rôle de superviseur pour cet épisode. Il a dû déléguer son poste de programmeur principal, puisqu'il était occupé à réaliser de son côté un autre jeu d'action/RPG exclusivement sur Playstation 4 : Bloodborne. La direction a donc été confiée à Tomohiro Shibuya et Yui Tanimura.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Famitsu (JP) 37/40[2]
Canard PC (FR) 9/10[3]
Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) 9/10[4]
Gameblog (FR) 8/10 (PS3)[5]
Gamekult (FR) 8/10[6]
IGN (US) 9/10[7]
Jeuxvideo.com (FR) 17/20 (Xbox 360, PS3)[8]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 91/100 (PC, Xbox 360, PS3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Images de Dark Souls », sur Jeuxvideo.com.
  2. Damian Antony Seeto, « Famitsu’s Dark Souls 2 Review Scores Big », Just Push Start, (consulté le 5 mars 2014)
  3. Pipomantis, « Test : Dark Souls II », dans Canard PC n°293, 15 mars 2014, pages 70-74.
  4. (en) Tom Bramwell, « Dark Souls - Test », sur Eurogamer.net, (consulté le 20 juillet 2017)
  5. (fr) Julien Inverno, « Dark Souls, le test sur PlayStation 3 et Xbox 360 », sur Gameblog, (consulté le 20 juillet 2017)
  6. (fr) Puyo, « Test Dark Souls II », sur gamekult.com, (consulté le 20 juillet 2017)
  7. Marty Sliva, « Dark Souls 2 Review », IGN, (consulté le 10 mars 2014)
  8. (fr) miniblob, « Test du jeu Dark Souls II », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 20 juillet 2017)