Les Royaumes perdus II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Royaumes perdus II
Éditeur Activision
Développeur FromSoftware
Concepteur Takashi Kojo
Musique Kota Hoshino

Date de sortie Amérique du Nord : 21 mai 2003
Union Européenne : 6 juin 2003
Japon : 23 mai 2003
Genre Rôle et d'action
Mode de jeu Solo, multijoueur
Plate-forme Nintendo GameCube

Les Royaumes perdus II (Lost Kingdoms II, Rune II ; ルーン Tsu au Japon) est un jeu de rôle vidéo développé par FromSoftware et publié par Activision en Amérique du Nord et en Europe. Il est la suite de Royaumes perdus. Les Royaumes perdus II est une base de cartes-action-rpg où les batailles sont menées en temps réel.

Scénario[modifier | modifier le code]

Des siècles après les événements du premier volet des Royaumes Perdus, Katia de Argwyll est maintenant dans les mémoires comme une reine légendaire. L'héroïne de cette histoire est maintenant Tara Grimface, membre de la bande du Scorpion, une guilde de voleurs. La jeune femme tente de trouver son chemin dans un monde dangereux où même ses alliés la craignent, parce qu'elle possède une Pierre Runique qui lui permet d'utiliser de puissantes cartes magiques mais ils respectent également car elle leur est utile pour leurs opérations mais aussi lors de batailles. Impliquée dans les événements qui finiront par façonner les terres autour d'elle, elle devra faire face à un passé qui ressurgît progressivement et l'aidera à mieux découvrir qui elle est vraiment.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dans Les Royaumes Perdus II, le système de combat change. Les ennemis apparaissent directement sur le terrain lors de l'exploration et on peut refaire les niveaux après qu'ils ont été achevés. Il y a un certain nombre de nouvelles cartes même si la plupart datent du premier volet. Un grand nombre de ces dernières voient leurs effets remaniés de diverses manières. Il y a 2 changements notables dans les effets de cartes : - invocation : le joueur peut dorénavant choisir entre les deux capacités; - transformation : le joueur prend l'apparence de la créature et peut alors sauter/voler/se dissimuler sous terre et attaquer.

Il est également possible de payer le double du coût d'un monstre afin qu'il bénéficie d'un bonus. Certaines combinaisons de cartes peuvent être combinés en un seul effet, généralement très puissant.

Aux cinq éléments originaux (Feu - Eau - Bois - Terre - Neutre) vient se rajouter un nouvel élément, Mécanique. Il est semblable à l'élément Neutre car il n'a ni faiblesse ni point fort par rapport aux autres. La seule différence entre les deux est que mécanique et neutres ont des niveaux de puissance séparés. L'antagoniste principal du jeu est un utilisateur et le créateur de l'élément Mécanique.

Il y a un total de 226 cartes.

Réception[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]