Souls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Souls
Souls Logo.png
Logos de Demon's Souls (2009) et de Dark Souls (2011).

Genre
Développeur
Éditeur
Personnalité clé

Premier jeu
Dernier jeu
Plate-forme

Souls désigne officieusement une série de jeux vidéo d'action-RPG développée par le studio japonais FromSoftware, dite « série des Souls ». Créée par Hidetaka Miyazaki, elle débute avec la sortie de Demon's Souls en 2009, suivie par celle de Dark Souls en 2011 et de ses suites Dark Souls II (2014) et Dark Souls III (2016). Une version remastérisée de Dark Souls est publiée en 2018. La série est notamment connue pour sa difficulté extrême.

D'autres jeux de FromSoftware comme Bloodborne, Sekiro: Shadows Die Twice, ou le futur Elden Ring, partagent un certain nombre de concepts avec la série.

Cadre[modifier | modifier le code]

Les jeux se déroulent dans un univers de dark fantasy médiévale à l'ambiance sombre et lugubre ; le joueur rencontre des chevaliers, des morts-vivants, des sorciers, des spectres, des dragons, et autres créatures surnaturelles ou monstrueuses. À l'inverse des quêtes épiques de fantasy, le ton des Souls est plutôt mélancolique voire dépressif, avec des créatures cauchemardesques et des décors inquiétants : châteaux et cathédrales en ruine, marais fétides, catacombes et grottes obscures, etc.

La narration des Souls est particulièrement épurée : il n'y a ni longs dialogues, ni discours, ni documents à consulter pour établir le cadre narratif comme dans d'autres RPG. Les informations sont données de façon parcellaire et incomplète dans les descriptions des objets, par les interactions avec les PNJ, ou encore à travers les décors et l'apparence des ennemis. La compréhension de l'univers du jeu passe donc par une observation minutieuse des détails et comporte une part importante d'interprétation[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Les jeux de la série sont des actions-RPG en vue à la troisième personne dans lesquels le joueur incarne un personnage dont il a choisi la classe (chevalier, mage, pyromancien, voleur, etc.) et créé l'apparence. Pour faire face à l'environnement dans lequel il se retrouve, le joueur s'équipe de l'arme de son choix (épée, dague, espadon, rapière, masse d'armes, bâton de sorcier, etc.), d'un éventuel bouclier, d'une armure plus ou moins lourde et choisit l'approche qui lui convient en fonction de sa classe : combat au corps à corps ou à distance, personnage mobile ou défensif.

En tuant des ennemis, le joueur gagne des âmes qui servent à la fois de points d'expérience pour améliorer différentes statistiques (vitalité, force, endurance, magie, etc.) et de monnaie auprès de divers vendeurs. Lors qu'il meurt, le joueur perd toutes les âmes accumulées et réapparaît au dernier point de contrôle (les feux de camp dans les Dark Souls ou les archipierres dans Demon's Souls). Les ennemis réapparaissent également, toujours au même endroit. Les âmes peuvent être récupérée là où est mort le personnage ou disparaissent définitivement s'il meurt avant.

Des combats contre des boss, parfois obligatoires, parfois optionnels, ponctuent la partie. Chacun dispose de son propre thème musical, alors que l'exploration se fait essentiellement dans le silence.

La série est réputée pour être particulièrement exigeante. Le système de jeu repose sur l'apprentissage du joueur : il doit apprendre à observer et comprendre ses ennemis, en particulier leurs attaques et leur déplacements, à utiliser ses items à bon escient, à se déplacer avec prudence, sans se précipiter. La mort, plutôt que d'être perçue comme un game over, fait partie intégrante de ce processus d'apprentissage.

Des interactions en ligne sont intégrées dans les parties en solo. Il est en effet possible de laisser des messages contenant des indices ou des avertissements visibles par les autres joueurs. Lorsqu'un joueur meurt, il peut laisser une tache de sang qui montre ses derniers instants sous la forme d'un spectre lorsqu'elle est activée par un autre joueur dans sa partie. Des parties en multijoueur en coopération ou en joueur contre joueur peuvent par ailleurs être effectuées avec des mécanismes d'invasion de partie ou d'invocation.

Jeux[modifier | modifier le code]

Demon's Souls[modifier | modifier le code]

Demon's Souls est publié en 2009 comme exclusivité sur PlayStation 3. Il est perçu comme successeur des King's Field, série de dungeon crawlers développée par FromSoftware depuis 1994.

En juin 2020 est annoncé un remake de Demon's Souls sur PlayStation 5, développé par Bluepoint Games[2].

Dark Souls[modifier | modifier le code]

Le successeur de Demon's Souls est annoncé en 2010 au Tokyo Game Show, sous le nom de Project Dark[3]. Le jeu finalement nommé Dark Souls sort en octobre 2011, cette fois-ci sur PlayStation 3 et Xbox 360[4]. Le jeu est un succès commercial, avec 1,5 million d'exemplaires écoulés en trois semaines, ce qui pousse le studio à développer une version PC. Celle-ci sort en août 2012 sous le nom Dark Souls: Prepare To Die Edition[5]. Un chapitre supplémentaire inclus dans cette version et intitulé Artorias of the Abyss sort sur console en tant que contenu téléchargeable en octobre de la même année[6].

Une version remastérisée est publiée sur PC, PlayStation 4 et Xbox One en et portée sur Nintendo Switch par Virtuos en [7],[8].

Dark Souls II[modifier | modifier le code]

Annoncé en décembre 2012, Dark Souls II sort en mars 2014 sur PlayStation 3 et Xbox 360, et le mois suivant sur PC. Contrairement aux deux jeux précédents, Dark Souls II n'est pas dirigé par Hidetaka Miyazaki alors occupé par la réalisation de Bloodborne, mais par Tomohiro Shibuya et Yui Tanimura[9]. Une série de trois DLC, réunis sous le nom The Lost Crowns, sort peu après : Crown of the Sunken King en , Crown of the Old Iron King en août et Crown of the Ivory King en septembre[10]. Une version améliorée du titre comprenant les trois DLC, intitulée Dark Souls II: Scholar of the First Sin, sort en avril 2015 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One[11].

Dark Souls III[modifier | modifier le code]

Annoncé à l'E3 2015, Dark Souls III marque le retour à la direction de Miyazaki[12]. Le jeu sort en avril 2016 sur PC, PlayStation 4 et Xbox One[13]. Deux DLC sont publiés : Ashes of Ariandel en octobre 2016 puis The Ringed City en mars 2017[14],[15].

Réception[modifier | modifier le code]

Jeux Metacritic
Demon's Souls 89/100 (PS3)[16]
Dark Souls 85/100 (PC)[17]
89/100 (PS3)[18]
89/100 (X360)[19]
Dark Souls II 91/100 (PC)[20]
91/100 (PS3)[21]
91/100 (X360)[22]
Dark Souls III 89/100 (PC)[23]
89/100 (PS4)[24]
87/100 (XONE)[25]
Dark Souls: Remastered 83/100 (NS)[26]
84/100 (PC)[27]
84/100 (PS4)[28]
86/100 (XONE)[29]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

L'ensemble de la série rencontre un très bon accueil critique. Chacun des jeux principaux de la série obtient entre 85/100 et 91/100 sur Metacritic, tout support confondu.

Succès commercial[modifier | modifier le code]

La série est un succès commercial. En , FromSoftware annonce que la licence Dark Souls a atteint les 27 millions de copies vendues, dont 10 millions pour le seul épisode Dark Souls III[30],[31].

Inspirations[modifier | modifier le code]

Le Dôme de Milan, inspiration architecturale d'Anor Londo.

Berserk[modifier | modifier le code]

L'univers des Souls est fortement inspiré par le manga Berserk que Miyazaki déclare beaucoup apprécier[32]. Créé par Kentarō Miura à partir de 1989, il se déroule également dans un univers de dark fantasy médiéval sombre et violent.

Architecture occidentale[modifier | modifier le code]

Certains éléments des Souls sont inspirés par des lieux réels, notamment en Europe. Dans une interview, les développeurs affirment s'être inspirés du dôme de Milan pour concevoir Anor Londo, dans laquelle se trouve par ailleurs une réplique de l'escalier à double révolution du château de Chambord, ou encore du Mont Saint-Michel pour construire les ruines de la Nouvelle Londo[33],[34],[35].

Postérité[modifier | modifier le code]

Le jeu Bloodborne, développé par FromSoftware en parallèle de Dark Souls II et sorti en 2015, est profondément lié aux Souls, que ce soit sur le plan du gameplay exigeant, de l'ambiance ou de la narration cryptique, si bien que le terme Soulsborne est parfois employé[36],[37]. Sekiro: Shadows Die Twice, sorti en 2019, s'en rapproche également, malgré un cadre situé dans un Japon médiéval-fantastique durant l'époque Sengoku et un gameplay centré davantage sur l'infiltration[38]. Elden Ring, futur jeu de FromSoftware issu de la collaboration entre Hidetaka Miyazaki et l'écrivain George R. R. Martin, est quant à lui décrit par son créateur comme une évolution de Dark Souls[39].

La série des Souls a créé la notion de Souls-like : des jeux qui suivent les principes généraux des Souls, en particulier l'exploration, le système de combat exigeant, le système de point de contrôle ou encore le système d'expérience[40]. Le studio The Astronauts, qui développe Witchfire, caractérise le genre par le respect de quatre points : une narration indirecte, une ambiance lugubre, des musiques pour les combats de boss et un gameplay fondé sur la maîtrise des mécaniques de combat et la connaissance des ennemis[41],[42]. Parmi les jeux parfois considérés comme des Souls-like, on trouve par exemple Nioh, The Surge, Salt and Sanctuary, Lords of the Fallen, Code Vein, Mortal Shell ou encore Hollow Knight[40],[43],[44],[45].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Dark Souls ou la narration par les détails », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  2. Romain Mahut, « PS5 : Demon's Souls annonce sa version remasterisée en vidéo », sur Gameblog, (consulté le 11 juin 2020)
  3. « TGS 2010 : Project Dark, le prochain jeux des créateurs de Demon's Souls », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  4. « E3 2011 : Date de sortie de Dark Souls », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  5. « Preview Dark Souls sur PC », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  6. « Dark Souls : Artorias of the Abyss disponible », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  7. « Dark Souls Remastered sortira le 19 octobre sur Nintendo Switch », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  8. (en) Virtuos, « Virtuos Contributes To Dark Souls™: Remastered On Nintendo Switch™ », sur www.virtuosgames.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  9. « Dark Souls 2 - La suite sans Miyazaki - Dossier : De Demon's Souls à Dark Souls 3 - Retour sur la saga des Souls », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  10. « Dark Souls 2 : Une trilogie en DLC », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  11. « Dark Souls 2 annoncé sur One et PS4 ! », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  12. « E3 2015 : Dark Souls III officialisé », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  13. « Dark Souls 3 - Le récap avant la sortie - Dossier : De Demon's Souls à Dark Souls 3 - Retour sur la saga des Souls », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  14. (en-US) Mat Paget, « Dark Souls 3's First DLC Details and Release Date Revealed », sur GameSpot, (consulté le 2 novembre 2019)
  15. (en-US) Sarah Lynch, « Dark Souls III - The Ringed City DLC Announcement Trailer », sur GameSpot, (consulté le 2 novembre 2019)
  16. (en) « Demon's Souls », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  17. (en) « Dark Souls: Prepare to Die Edition », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  18. (en) « Dark Souls », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  19. (en) « Dark Souls », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  20. (en) « Dark Souls II », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  21. (en) « Dark Souls II », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  22. (en) « Dark Souls II », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  23. (en) « Dark Souls III », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  24. (en) « Dark Souls III », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  25. (en) « Dark Souls III », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  26. (en) « Dark Souls Remastered », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  27. (en) « Dark Souls Remastered », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  28. (en) « Dark Souls Remastered », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  29. (en) « Dark Souls Remastered », sur Metacritic (consulté le 29 octobre 2019)
  30. Thomas Pillon, « Dark Souls III passe la barre des 10 millions de ventes, Bandai Namco reste flou sur la sortie d'Elden Ring », sur Gameblog, (consulté le 24 mai 2020)
  31. (en) « PressRelease | FromSoftware », sur www.fromsoftware.jp, (consulté le 24 mai 2020)
  32. « Japon, terre de contrastes - Dossier : Dark Souls : Références culturelles d'hier et d'aujourd'hui », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  33. (en) « Dark Souls Design Works Translation: Creating the world Part 2/2 - Dark Souls », sur Giant Bomb (consulté le 2 novembre 2019)
  34. (en) Marc Nix, « The Real Dark Souls Starts Here: 13 Real-Life Inspirations for Lordran - IGN », sur IGN, (consulté le 27 octobre 2019)
  35. « Richesses géographiques - Dossier : Dark Souls : Références culturelles d'hier et d'aujourd'hui », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 2 novembre 2019)
  36. (en) Michael McWhertor, « Streamer pulls off five-game, no-hit ‘Soulsborne’ run, right before Sekiro launch », sur Polygon, (consulté le 2 novembre 2019)
  37. (en-US) « Sekiro: Shadows Die Twice Is Not Part Of Soulsborne Series, From Software Says », sur GameSpot, (consulté le 2 novembre 2019)
  38. Jonathan Bushle, « TEST. Sekiro : Shadows Die Twice (PS4, Xbox One, PC) », sur Gameblog, (consulté le 3 novembre 2019)
  39. (en) Esra Krabbe, « Elden Ring Is an Evolution of Dark Souls Says Creator – E3 2019 - IGN », IGN, (consulté le 2 novembre 2019)
  40. a et b (en-US) Shaun Prescott, « The best Souls-like games on PC », sur PC Gamer, (consulté le 2 novembre 2019)
  41. (en-US) Adrian Chmielarz, « The Dark Souls of Shooters, Part 1 », sur The Astronauts, (consulté le 2 novembre 2019)
  42. (en-US) Adrian Chmielarz, « The Dark Souls of Shooters, Part 2 », sur The Astronauts, (consulté le 2 novembre 2019)
  43. « Preview du Code Vein : Le Souls-Like vampirique sera-t-il à la hauteur ? », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 3 novembre 2019)
  44. (en-US) Phil Hornshaw, « Mortal Shell Review – Harden-Knock Life », sur GameSpot, (consulté le 19 août 2020)
  45. (en-US) Steven Strom, « Hollow Knight beats Metroid, Dark Souls at their own brutal game », sur Ars Technica, (consulté le 2 novembre 2019)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Damien Mecheri et Sylvain Romieu, Dark Souls : Par-delà la mort : Volume I : Demon's Souls - Dark Souls - Dark Souls II, Third éditions, 328 p. (ISBN 979-1094723098) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Damien Mecheri et Sylvain Romieu, Dark Souls : Par-delà la mort : Volume II : Bloodborne - Dark Souls III, Third éditions, 398 p. (ISBN 979-1094723760) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Lien externe[modifier | modifier le code]