Nioh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Niō pour les divinités japonaises.

Nioh
Image illustrative de l’article Nioh

Éditeur Sony Interactive Entertainment
JP : Koei Tecmo
Développeur Team Ninja
Concepteur Fumihiko Yasuda, Yosuke Hayashi (réalisateurs)
Hisashi Koinuma (producteur)
Musique Yugo Kanno

Début du projet 2004
Date de sortie PlayStation 4
  • États-Unis Canada 7 février 2017
  • Europe 8 février 2017
  • Japon 9 février 2017

Windows
Genre Action-RPG
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme PlayStation 4, Windows
Langue Voix en anglais et en japonais, textes et sous-titres en français
Contrôle Manette de jeu

Nioh (仁王?) est un jeu vidéo de type action-RPG développé par Team Ninja, sorti en février 2017 sur PlayStation 4[1],[2],[3],[4],[5].

Il a pour suite Nioh 2.

Contexte[modifier | modifier le code]

Nioh se déroule dans un contexte semi-historique, à la fin de l'époque Sengoku juste avant la bataille de Sekigahara. Le joueur incarne William Adams, considéré comme étant le premier samouraï d’origine occidentale[6](après Yosuke, l'esclave africain venu du Portugal, devenu samurai au service du seigneur de guerre et premier unificateur du Japon Oda Nobunaga). D'autres personnages historiques, tels que Hattori Hanzō, Ieyasu Tokugawa, Ishida Mitsunari, Sanada Yukimura, Date Masamune et bien d'autres viennent renforcer le contexte historique de Nioh[7] dans le rôle qu'ils ont chacun joués lors de cette époque de guerres et de conflits. La mythologie japonaise vient s'insérer dans ce contexte historique au cours du jeu, Adams sera notamment confronter à divers Oni et Yokai, et rencontrera divers esprits, tels que les Kodama.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Nioh est un soul-like exigeant, au rythme rapide, et introduisant une mécanique d'endurance, forçant le joueur à être patient lors des affrontement, avant d'exécuter des enchaînements techniques et dynamiques[8]. Le joueur a un large choix de personnalisation, d'approche de combat, de positions d'attaques et de sons style de jeu, que ce soit par les armes disponibles, les différents esprits gardiens présents, les classes (ninjutsu, magie onmyo, guerrier Samurai, etc...) ou l'équipement en général.

Un développement difficile[modifier | modifier le code]

Nioh a connu un développement chaotique dans le sens où il est passé par plusieurs mains. En effet, si à la base, le jeu d'origine, qui ne devait être qu'un simple JRPG, a commencé par être développé en interne chez Tecmo-Koei. Malheureusement, le développement du projet n'aboutit pas et l'éditeur décide de transférer son travail à Omega Force, responsable de la série Dynasty/Samurai Warriors, mais n'en viendra pas à bout. Finalement, Tecmo- Koei confie le développement du jeu à la Team Ninja, davantage spécialisée dans les jeux d'action (Ninja Gaiden, Dead or Alive). Pourtant, le studio japonais va réussir en s'inspirant d'une série de jeux au gameplay exigeant : Dark Souls lui-même inspiré d'oeuvres telle que Berserk (univers sombre, atmosphère glauque et parfum de mort). Le tout saupoudré avec une petite touche Onimusha pour l'ambiance du Japon féodal historique mélangé à un mysticisme/folklore bestial et horrifique.

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Ventes[modifier | modifier le code]

En mai 2018, le jeu passe la barre des 2 millions d'exemplaires vendus[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. mrderiv, « Test : Nioh - Une simple copie des Souls ? Pas vraiment ! », sur jeuxvideo.com, .
  2. Puyo, « Test de Nioh », sur gamekult.com, .
  3. (en) Sal Romano, « Famitsu Review Scores: Issue 1470 », sur gematsu.com, .
  4. (en) Chloi Rad, « Nioh Review », sur IGN, .
  5. (en) Miguel Concepcion, « Nioh Review », sur gamespot.com, .
  6. (en-US) « The Strengths And Weaknesses Of Nioh’s Storytelling - Siliconera », Siliconera,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2018)
  7. « Test Nioh », IGN France,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2018)
  8. (en) Dave Thier, « 4 Things You Need To Know Before Buying 'Nioh' », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 17 juillet 2018)
  9. Pipomantis, « Nioh : Entre tradition et mortalité », 15 février 2017, Canard PC no 354, p. 12-15.
  10. Kahn Lusth, Test : Nioh, 15 décembre 2017, Canard PC n°372, p. 28.
  11. https://www.gamekult.com/actualite/nioh-pourfend-la-barre-des-2-millions-de-ventes-3050805665.html

Lien externe[modifier | modifier le code]