Armored Core: Last Raven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Armored Core
Last Raven
Éditeur JAP FromSoftware
AN Agetec
EUR 505 Games
Développeur FromSoftware

Date de sortie PlayStation 2
JAP
AN
EUR
PlayStation Portable
JAP
AN
Genre Action, tir à la troisième personne
Mode de jeu Solo, multijoueur
Plate-forme
Console(s) :
Console(s) portable(s) :

Armored Core: Last Raven est un jeu vidéo d'action et de tir à la troisième personne développé et édité par FromSoftware, sorti en 2005 sur PlayStation 2 et PlayStation Portable.

C'est le dernier épisode de la série Armored Core à être sorti sur PlayStation 2.

Cet opus est l'ultime chapitre de l'histoire racontée à travers Armored Core 3, Silent Line: Armored Core et Armored Core: Nexus, dont il est la suite directe.

Last Raven est également le dernier jeu de la série à utiliser le moteur graphique d'Armored Core 3. Armored Core 4, l'épisode suivant, est sorti sur PlayStation 3 et Xbox 360. Il a donc nécessité un tout nouveau moteur.

Pour la première fois dans la série, le scénario n'est pas linéaire. Il est possible d'emprunter divers cheminements, qui mènent à des fins différentes. En fonction des décisions du joueur, du choix des missions et des factions qu'il rallie, l'histoire et sa conclusion peuvent totalement changer. Le jeu propose six fins distinctes.

Trame[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

À la fin d'Armored Core: Nexus, Navis a joué sa dernière carte en essayant de prendre le contrôle d'une arme ancestrale de haute technologie. Il en a résulté la destruction partielle du monde. Dans le but d'affirmer leur puissance, les principales autres compagnies (Crest, Mirage et Kisaragi) ont fusionné pour donner naissance à une super coalition : l'Alliance. Le Raven Jack-O, qui jouait un rôle mineur dans Armored Core: Nexus, ne tolère plus le joug qu'imposent les compagnies et voit l'Alliance comme une menace à endiguer. C'est ainsi qu'il crée Vertex, une organisation de Ravens, qui surgit des cendres de la Raven's Ark. Après avoir rallié à sa cause un nombre non négligeable de ces mercenaires pilotes d'AC, Jack-O déclare qu'il lancera un assaut final contre l'Alliance dans 24 heures. Le Raven Evangel, également présent dans Nexus, est le chef militaire de l'Alliance. Il a également gagné le soutien de nombreux Ravens et il se prépare à affronter Jack-O. Pour rendre les choses encore plus compliquées, beaucoup de Ravens sont devenus des chefs de guerre indépendants depuis la dissolution de la Raven's Ark.

Et enfin, il y a vous. Vous êtes contacté par les deux camps, qui ont besoin de vos services. Allez-vous travailler pour l'Alliance ou aider Vertex à détruire la coalition ? À vous de choisir, Raven.

Synopsis[modifier | modifier le code]

(Voici un résumé des événements qui surviennent quel que soit le cheminement emprunté).

Au début du jeu, le Raven (le joueur) a le choix entre trois missions : deux sont proposées par l'Alliance, une par Vertex. Après avoir accompli celle qu'il a sélectionnée, il découvre (ou rencontre) Evangel, Zinaida et Jack-O, les personnages principaux de l'histoire.

Au fil des missions, le Raven apprend qu'il y a des chances qu'il soit un Dominant, c'est-à-dire un pilote extrêmement puissant qui, à lui seul, peut déterminer l'issue de la guerre. Plus que désireux d'être dignes de ce titre, Evangel et Zinaida trouvent n'importe quel prétexte pour affirmer leur talent au combat et montrer qu'ils sont les plus forts. Dans sa quête désespérée du pouvoir, Evangel trahit l'Alliance et rejoint Vertex. Le Raven Triturate tente de le suivre mais se fait tuer. Pendant ce temps, Jack-O s'arrange pour que Zinaida et le joueur accomplissent diverses missions au cours desquelles ils sont confrontés à d'autres Ravens, qu'ils réussissent à éliminer. Obsédé par l'idée de trouver le pilote d'AC ultime, Jack-O va même jusqu'à trahir ses alliés de Vertex pour tester les capacités du joueur.

Le conflit s'intensifie dans la centrale électrique de Querr. Le Raven y découvre un Pulverizer, une arme autonome redoutable. Ces machines de guerre recueillent des données lors de leur destruction pour contribuer à la création de nouveaux modèles encore plus performants. Par la suite, un autre Pulverizer s'attaque au désert de Garav et à la base de Tartarus, révélant le potentiel destructeur de ces armes. Parallèlement, le centre d'étude environnementale de Triton, où la compagnie Kisaragi développait des armes biologiques, est détruit.

On apprend ensuite le véritable objectif de Jack-O. L'attaque finale n'a pas pour but de renverser l'Alliance, mais de détruire l'Internecine (« le Fratricide » en français). Il s'agit d'un système informatique responsable de la production des armes autonomes kamikazes dans Nexus. Dorénavant, l'Internecine vise à créer un Pulverizer invincible qui détruira l'humanité si rien n'est fait pour l'en empêcher. Pour stopper l'Internecine, Jack-O cherche un Raven susceptible d'être un Dominant. Zinaida et le joueur sont les deux derniers candidats. La fin de l'histoire dépend des missions que le joueur a décidé d'accomplir et des clients pour lesquels il a travaillé.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

On retrouve toutes les pièces d'Armored Core: Nine Breaker ainsi que 19 nouvelles : 5 têtes, 5 troncs, 2 unités dorsales, 4 unités de bras droit et 3 unités de bras gauche. La plupart sont des versions modernisées de pièces présentes dans les épisodes sortis sur PlayStation et PlayStation 2.

Certaines armes balistiques, comme les fusils d'assaut et les mitrailleuses, disposent dorénavant d'un système de chargeur. Ainsi, après avoir tiré un certain nombre de munitions, l'arme ne peut être utilisée pendant un court instant, le temps qu'elle soit chargée à nouveau.

Une nouvelle caractéristique apparaît pour les boosters : l'accélération. Elle indique le temps que met le booster pour atteindre sa vitesse maximale. Grâce à cet ajout, plus de choix s'offrent au joueur dans la mesure où certains boosters, jugés peu utiles dans les épisodes précédents, gagnent en intérêt.

Le garage est bien plus fluide et ergonomique. Il est possible de sauvegarder jusqu'à 5 AC au lieu de 3. Par ailleurs, le joueur peut admirer ses créations depuis le menu principal, où un véritable hangar contenant son AC actuel est modélisé en arrière-plan. Il est même possible d'orienter la caméra avec les joysticks pour regarder son mécha sous tous les angles. Autre nouvelle fonctionnalitéₒ: l'affichage en temps réel des modifications apportées par l'installation d'une nouvelle pièce sur toutes les caractéristiques de l'AC. Ces nouvelles données, visibles au cours de l'assemblage ou depuis le magasin, sont très pratiques pour concevoir son robot.

À chaque fois que le Raven accomplit une mission, il progresse d'une heure ou deux dans le temps. Le jeu commence à 8 heures du matin et se termine à 6 heures le lendemain. À une heure donnée, le joueur a généralement le choix entre plusieurs missions. Les décisions qu'il prend déterminent laquelle des 6 fins il obtiendra.

Pour la toute première fois dans l'histoire de la série, il est possible de croiser des humains pendant les missions (il y avait un humain dans une mission de Project Phantasma, mais le joueur ne pouvait pas interagir avec lui). Comparés aux AC, les humains sont minuscules. Grâce à ce procédé, les développeurs ont voulu souligner la grande taille des robots car au fil des 9 épisodes, certains joueurs ont perdu le sens des dimensions à force d'affronter des AC et des MT ayant la même taille que leurs méchas. D'ailleurs, la vidéo d'introduction montre la Raven Zinaida sortir de son AC Fascinator, que l'on voit pour la première fois. Auparavant, seules les cinématiques d'Armored Core 2 et Armored Core 3 montraient pendant un bref instant à quoi ressemble le cockpit d'un AC. L'extrait avec Zinaida met donc fin à un long débat sur la localisation du cockpit et les commandes de l'AC.

Dans Armored Core: Last Raven, les pièces externes de l'AC peuvent être endommagées. Contrairement à Silent Line: Armored Core où il s'agissait des armes, ce sont la tête, le tronc, les bras et les jambes qui peuvent subir des dégâts au point de perdre en efficacité, voire d'être détruits. Une fois qu'une pièce est détruite, il n'est plus possible de s'en équiper. Il faut l'acheter au magasin une nouvelle fois. Quand un bras subit trop de dégâts, il perd l'arme correspondante. Quand il s'agit de la tête, toutes les fonctions radars disparaissent. Enfin, si les jambes sont sévèrement endommagées, l'AC perd grandement en agilité. Le robot reste opérationnel même si toutes ses pièces sont détruites, à l'exception du tronc. Si ce dernier subit trop de dégâts, il explose et la partie est terminée.

De nouvelles options sont disponibles pour le test de l'AC, depuis le menu Garage. Il est maintenant possible de se battre contre 2 MT basiques, 9 MT aériens, 4 tourelles lance-missile ou un AC standard, au choix. Le joueur peut également tester son AC sans ennemi. Le mode VR Arena (« Arène de Réalité Virtuelle ») comprend 30 AC à affronter. 9 d'entre eux sont des remakes des AC visibles sur les jaquettes de tous les épisodes de la série jusqu'à Last Raven (sauf Armored Core: Formula Front et les opus sortis sur téléphone mobile).

Après avoir fini le mode principal une première fois, le joueur en débloque 2 nouveaux : EX Arena (« Arène EX ») et Free Mission (« Choix de mission »). Dans l'EX Arena, le joueur peut affronter tous les Ravens qu'il a vaincu au cours des missions. Pour ajouter de nouveaux concurrents, il doit explorer les différents cheminement du mode principal. Ainsi, pour débloquer l'ensemble des Ravens, il faut terminer le jeu de nombreuses fois. Dans les épisodes précédents, Free Mission permettait de jouer n'importe quelle mission après avoir terminé le jeu, même celles qui n'avaient pas été faites. Au contraire, dans Last Raven, seules les missions déjà accomplies sont disponibles dans ce mode. Tout comme pour l'EX Arena, il est nécessaire d'emprunter divers cheminements dans le mode principal pour débloquer toutes les missions du jeu.

Version PlayStation Portable[modifier | modifier le code]

Le jeu a eu droit à un portage sur PSP, intitulé Armored Core: Last Raven Portable. Il est sorti le 4 mars 2010 au Japon et le 4 mai 2010 aux États-Unis. Il n'a jamais été annoncé pour l'Europe.

Cette version dispose de quelques améliorations par rapport à l'original, comme le support de l'affichage 16/9, l'amélioration des menus, la connexion ad-hoc, de nouvelles pièces exclusives et la possibilité d'importer des données de sauvegarde issues d' Armored Core 3 Portable et d' Armored Core: Silent Line Portable. En bonus de précommande, les joueurs japonais pouvaient recevoir un artbook avec un code pour télécharger la Darkmoon, une version modifiée de l'épée laser Moonlight, dans Armored Core V sur PlayStation 3.

Accueil[modifier | modifier le code]

Les critiques envers Last Raven sont mitigées. D'un côté, on a salué le fait qu'il ne trahit pas l'essence de la série et qu'il propose toujours un niveau de personnalisation élevé, mais d'un autre, on lui a reproché son extrême difficulté pour les néophytes. Le site américain GameSpot trouve que le jeu dans son ensemble est excessivement compliqué et repose trop sur les échecs du joueur pour qu'il apprenne de ses erreurs et prépare des AC parfaitement adaptés à chaque nouveau déploiement. Il donne au jeu la note de 5,7/10[1].

Un autre site américain, IGN, donne un avis un peu plus positif. Néanmoins, il critique la courbe d'apprentissage beaucoup trop raide et un manque d'améliorations graphiques et de nouveautés dans la formule de la série. Le site donne jeu la note de 6,4/10[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Greg Mueller, Armored Core: Last Raven Review, 23 juin 2006, GameSpot.
  2. (en) Ed Lewis, Armored Core: Last Raven Review, 13 juin 2006, IGN.