Cuy (Yonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cuy.

Cuy
Cuy (Yonne)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Thorigny-sur-Oreuse
Intercommunalité Communauté de communes Yonne Nord
Maire
Mandat
François Sylvestre
2014-2020
Code postal 89140
Code commune 89136
Démographie
Gentilé Cuistrats
Population
municipale
873 hab. (2016 en augmentation de 12,07 % par rapport à 2011)
Densité 125 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 30″ nord, 3° 15′ 56″ est
Altitude Min. 61 m
Max. 128 m
Superficie 6,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cuy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cuy

Cuy est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Gisy-les-Nobles Évry La Chapelle-sur-Oreuse Rose des vents
Villeperrot N Soucy
O    Cuy    E
S
Saint-Denis-lès-Sens

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Cersiacus en 833 , Cuciacus en 847, Cusiacum en 1157[1].
La terre de Cuy est donnée par Clotaire II, en l'an 620, au monastère qu'il venait de fonder près de Sens en l'honneur de sainte Colombe.
Sur ces terres, le château de Noslon fut la résidence seigneuriale des archevêques[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 en cours François Sylvestre[3]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2016, la commune comptait 873 habitants[Note 1], en augmentation de 12,07 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
281280288318293290271303322
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
356360351348350338322330329
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
319308294260258235235267280
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
246248251291566639720767876
2016 - - - - - - - -
873--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin : édifice rustique, nef sans caractère, chœur voûté en bois, tirants apparents sculptés, abside en cul-de-four ornée d'une corniche sculptée ; statue de saint Martin à cheval XVIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, 1963.
  2. Sur ces origines, voir : Maurice Pignard-Péguet, Histoire des communes de l'Yonne : Arrondissement de Sens, livre IV, (lire en ligne), p. 22.
  3. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 17 décembre 2013.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.