Crouy-Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crouy (homonymie).

Crouy-Saint-Pierre
Crouy-Saint-Pierre
Mairie.
Blason de Crouy-Saint-Pierre
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Ailly-sur-Somme
Intercommunalité Communauté de communes Nièvre et Somme
Maire
Mandat
Claude Dufour
2014-2020
Code postal 80310
Code commune 80229
Démographie
Gentilé Crouyens
Population
municipale
338 hab. (2016 en augmentation de 2,74 % par rapport à 2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 58′ 12″ nord, 2° 05′ 19″ est
Altitude Min. 10 m
Max. 96 m
Superficie 10,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Crouy-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Crouy-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Crouy-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Crouy-Saint-Pierre
Liens
Site web Site de la mairie

Crouy-Saint-Pierre est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé au nord-ouest d'Amiens (à 18 km), dans la vallée entre L'Étoile et Picquigny (à 5 km)[1], le territoire communal est limité à l'ouest par le cours de la Somme. Le village est desservi par la route départementale no 3 (RD3) en fond de vallée.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Crouy-Saint-Pierre
Hangest-sur-Somme Bourdon Yzeux
Soues Crouy-Saint-Pierre Belloy-sur-Somme
Fourdrinoy Picquigny

Transports en commun routiers[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par la ligne d'autocars no 28 (Saint-Léger - L'Étoile - Flixecourt - Amiens) du réseau inter-urbain Trans'80 [2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dès 1066, Croy est cité lors de la fondation de la collégiale de Picquigny. Une chronique de Mathieu d'Escouchy nous fournit Crouy en 1444. La forme latinisée Croyacum super Sommam apparaît au XVIe siècle[3].

La référence à une croix paraît envisageable.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de cette commune, l'abbaye du Gard est une abbaye cistercienne fondée en 1137 par Gérard de Picquigny, vidame d'Amiens.

En 1207, Gillon de Croÿ est seigneur de Crouy. Il donne aux religieux de l'abbaye les dîmes perçues par ses soins[4].

La Maison de Croÿ a ses origines à Crouy-Saint-Pierre[4].

Elle possèdera la seigneurie jusqu'à la Révolution[4].

Des tirailleurs sénégalais sont massacrés par les soldats nazis en juin 1940[5].

En 1972, le petit village de Crouy devient Crouy-Saint-Pierre suite à la fusion avec Saint-Pierre-à-Gouy[4].

En 2010, Saint-Pierre-à-Gouy reprend son « indépendance », une nouvelle mairie est inaugurée en 2014.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Jacques Vast    
mars 2008[6] 2014 Yves Dhaille    
2014[7] En cours
(au 6 mai 2014)
M. Claude Dufour    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2016, la commune comptait 338 habitants[Note 1], en augmentation de 2,74 % par rapport à 2011 (Somme : +0,27 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
334321346339357359431347350
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
393393343345322301299279265
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
267247207210214210217218199
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
148156228229285303335329338
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école à classe unique de Gouy ferme en 2001[12].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Firmin-le-Martyr, toute en brique.
  • Chapelle du cimetière.
  • Monument aux morts.
  • Calvaire sur fût de pierre.
  • Abbaye du Gard, ancienne abbaye cistercienne.
  • Le cours de la Somme, très poissonneux, attire de nombreux pêcheurs[13]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Crouy-Saint-Pierre Blason Écartelé : aux 1er et 4e d'argent à trois fasces de gueules, aux 2e et 3e d'argent à trois doloires de gueules, celles du chef adossées[4].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard Jumel, abbé, Monographie de Crouy, Imp. de Lenoël-Hérouard, Amiens, , 66 p. (lire en ligne).
  • André Sehet, Sylviane Schwall et Jacques Fouré, Histoire de Saint-Pierre-à-Gouy, Pdf (lire en ligne).
  • Gilles Schmidt, Éléments pour une histoire locale de Crouy, 1982-1983.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Abbé Jumel p.11.
  2. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  3. Jacques Garnier, « Dictionnaire topographique du département de la Somme, tome 1 », sur Archives départementales de la Somme (consulté le 23 juillet 2019), p. 280.
  4. a b c d et e « Le blason du village sur le site de l'Armorial de France » (consulté le 23 juillet 2019).
  5. « Un monument pour les combattants africains à Crouy-Saint-Pierre », Courrier picard,‎ .
  6. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 19 juillet 2008)
  7. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. « L'école citée sur le site communal, rubrique Histoire ».
  13. « Une carpe de 15 kg sortie de la Somme », Courrier picard,‎ , p. 15.