Bourdon (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir bourdon.

Bourdon
Bourdon (Somme)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Ailly-sur-Somme
Intercommunalité Communauté de communes Nièvre et Somme
Maire
Mandat
Alain Dupuis
2014-2020
Code postal 80310
Code commune 80123
Démographie
Gentilé Bourdonnais, Bourdonnaises
Population
municipale
396 hab. (2016 en augmentation de 2,59 % par rapport à 2011)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 59′ 17″ nord, 2° 04′ 35″ est
Altitude Min. 8 m
Max. 78 m
Superficie 6,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Bourdon

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Bourdon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bourdon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bourdon
Liens
Site web http://ville-bourdon.fr/

Bourdon est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Entre Abbeville et Amiens, sur la rive droite de la Somme, Bourdon voit l'ex-RN 1, devenue RD 1001, passer au nord-est de son territoire.

Pont sur la Somme à Bourdon.

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Flixecourt Belloy-sur-Somme Rose des vents
N Yzeux
O    Bourdon    E
S
Hangest-sur-Somme Crouy-Saint-Pierre

Transports en commun routiers[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par la ligne d'autocars no 28 (Saint-Léger - L'Étoile - Flixecourt - Amiens) du réseau inter-urbain Trans'80 [1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bourdon est issu du germanique bordel, bordeau (vieux) : diminutif du francique (gaulois) borda, « cabane en planche »[réf. nécessaire] ; selon une étymologie populaire, le mot serait venu du Moyen Âge lorsque Saint Louis cachait des « femmes de petite vertu » (surnommées les bordelières) au bord de la Seine dans des maisons appelées bordeaux (bord d'eau)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des armes de pierre, des monnaies anciennes et es lances romaines ont été mises au jour à Bourdon[3].

En 1638, la famille Blin devient propriétaire par contrat de mariage de l'ensemble des cinq fiefs qui composent le village de Bourdon. Le titre de vicomte est accordé par le roi Louis XIV[3].

En 1896, le village possède une maison de retraite de 70 vieillards[3].

Le monument aux morts de 1870-1871 et 1914-1918.

Les guerres de 1870-1871 et 1914-1918 ont vu la disparition du même nombre de victimes. Elles sont associées sur le même monument commémoratif.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1807 mars Louis-Alexandre Blin de Bourdon    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Marie-Thérèse Dechoz    
mars 2014[4] En cours
(au 6 mai 2014)
Alain Dupuis    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 396 habitants[Note 1], en augmentation de 2,59 % par rapport à 2011 (Somme : +0,27 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
396412429488549559534541567
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
573536510466431419400383421
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
419420425455438402397418358
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
274259274294337373380381382
2013 2016 - - - - - - -
390396-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le village n'a plus d'école. Les enfants d'âge scolaire se rendent dans les écoles environnantes et principalement à celle d'Hangest[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Clocher à flèche de pierre pour l'église.
Cimetière allemand.
  • Église Saint-Martin de Bourdon.
  • Cimetière militaire allemand de Bourdon.
  • Monument disparu : l'ancien château de Bourdon, construit tout en pierre, au milieu du XVIIIe siècle par la famille Blin de Bourdon. Il se composait d'un seul rez-de-chaussée, long de 13 travées, surmonté d'un toit mansardé. Chaque façade était rythmée par un avant-corps central et deux avant-corps latéraux. Son aspect est connu par des cartes postales anciennes. Converti en hospice au début du XXe siècle, cet édifice a brûlé vers 1929. Il n'en reste qu'une partie des dépendances[10].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • Les larris, sur le versant exposé au sud de la vallée de la Somme. Constitués d'éboulis crayeux, ils renferment des plantes rares[11].
  • Les marais du Cavin et du château. Ces espaces naturels sont constitués d'étangs tourbeux et de roselières[12].
Le belvédère des marais.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Édouard Jumel, Bourdon et ses anciens seigneurs, vicomtes de Domart, Amiens, Lambert-Caron, 1868.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. André Guillerme, Le testament de la Seine, Revue de géographie de Lyon, Volume 65, N° 65-4 , 1990, pp. 242-243.
  3. a b et c M. Briet, instituteur, Notice géographique et historique, (lire en ligne).
  4. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 2 avril 2014, p. 12.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Site de la commune/école ».
  10. Christian du Passage, Châteaux disparus dans la Somme, Amiens, CRDP, , 150 p., p. 39
  11. « Section Géographie du site communal » (consulté le 3 septembre 2019).
  12. « Les marais de Bourdon » (consulté le 3 septembre 2019).