Avenue de Malakoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16e arrt
Avenue de Malakoff
Image illustrative de l’article Avenue de Malakoff
Avenue de Malakoff vue depuis la place de la Porte-Maillot.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Chaillot

Porte-Dauphine

Début 50, avenue Foch
Fin Boulevard de l'Amiral-Bruix et 89, avenue de la Grande-Armée
Morphologie
Longueur 410 m
Largeur 24 m
Historique
Création 1826
Dénomination 1864
Ancien nom Route départementale no 9
Avenue de Saint-Denis
Géocodification
Ville de Paris 5867
DGI 5939

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue de Malakoff
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L'avenue de Malakoff est une voie du 16e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette voie débute de l'avenue Foch et arrive sur le boulevard de l'Amiral-Bruix et l'avenue de la Grande-Armée.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette voie doit son nom à la bataille de Malakoff, victoire française décisive du siège de Sébastopol durant la guerre de Crimée.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie est tracée en 1826 dans l'ancienne commune de Passy par la "Société des terrains de la plaine de Passy" qui lotit le territoire rural situé entre l'avenue de Neuilly actuelle avenue de la Grande Armée au nord, la rue de Longchamp au sud, l'ancienne Faisanderie du parc de la Muette à l'ouest (actuellement rue Spontini et rue Pergolèse à l'ouest et le mur des fermiers généraux limitant le Ville de Paris (emplacement de l'actuelle avenue Kléber). L'avenue qui comprenait l'actuelle avenue Raymond-Poincaré est une ligne droite entre la barrière Sainte-Marie de ce mur d'octroi, à l'emplacement de l'actuelle place du Trocadéro et un point situé sur l'avenue de Neuilly 200 mètres à l'est de la porte Maillot entre le mur de clôture de la Faisanderie et un bâtiment au bord de cette avenue. Cette avenue et son prolongement par l'avenue Raymond-Poincaré est, avec l'actuelle avenue Victor Hugo, l'un des deux axes principaux tracés par cette société, se croisant sur une place centrale, actuelle place Victor-Hugo. L'avenue qui fut classée par une ordonnance du 5 septembre 1839 comme « route départementale no 9 », avant de prendre le nom d'« avenue de Saint-Denis » commençait place du Trocadéro.

L'avenue de Malakoff comme l'ensemble du quartier de la plaine de Passy ne se construisit pour l'essentiel qu'à partir des années 1850, à la suite de l'ouverture en 1854 de l'avenue de l'impératrice, actuelle avenue Foch, et de la ligne d'Auteuil avec la station de la Porte Maillot ce qui est attesté par les plans figurant un espace non bâti jusqu'au milieu du siècle.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Classée dans la voirie parisienne en vertu d'un décret du 23 mai 1863, elle prend sa dénomination actuelle par un décret du 24 août 1864.

Par un arrêté du 27 juillet 1936, la partie comprise entre la place du Trocadéro et l'avenue Foch a été dénommée « avenue Raymond-Poincaré ».

Le 7 juillet 1977, Ahmed Ould Ghanaballah, ambassadeur de la République de Mauritanie en France, est grièvement blessé d’un coup de feu en sortant de son domicile, situé sur l’avenue[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]