Avenue de Malakoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
16e arrt
Avenue de Malakoff
image illustrative de l’article Avenue de Malakoff
Avenue de Malakoff vue depuis la place de la Porte-Maillot.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Chaillot

Porte-Dauphine

Début 50, avenue Foch
Fin Boulevard de l'Amiral-Bruix et 89, avenue de la Grande-Armée
Morphologie
Longueur 410 m
Largeur 24 m
Historique
Création 1826
Dénomination 1864
Ancien nom Route départementale no 9
Avenue de Saint-Denis
Géocodification
Ville de Paris 5867
DGI 5939

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue de Malakoff
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L'avenue de Malakoff est une voie du 16e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette voie débute de l'avenue Foch et arrive sur le boulevard de l'Amiral-Bruix et l'avenue de la Grande-Armée.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette voie doit son nom à la bataille de Malakoff, victoire française décisive du siège de Sébastopol durant la guerre de Crimée.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie située dans l'ancienne commune de Passy est formée en 1826 puis classée par une ordonnance du 5 septembre 1839 comme « route départementale no 9 », avant de prendre le nom d'« avenue de Saint-Denis ». À cette époque, elle commençait place du Trocadéro.

Classée dans la voirie parisienne en vertu d'un décret du 23 mai 1863, elle prend sa dénomination actuelle par un décret du 24 août 1864.

Par un arrêté du 27 juillet 1936, la partie comprise entre la place du Trocadéro et l'avenue Foch a été dénommée « avenue Raymond-Poincaré ».

Le 7 juillet 1977, Ahmed Ould Ghanaballah, ambassadeur de la République de Mauritanie en France, est grièvement blessé d’un coup de feu en sortant de son domicile, situé sur l’avenue[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]