Avenue Henri-Martin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la gare du RER C, voir Gare de l'avenue Henri Martin.
16e arrt
Avenue Henri-Martin
L'avenue Henri-Martin à la hauteur du square Lamartine.
L'avenue Henri-Martin à la hauteur du square Lamartine.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Muette, Porte-Dauphine
Début 77 rue de la Pompe
Fin 77 boulevard Lannes
place de Colombie
Morphologie
Longueur 663 m
Largeur 40 m
Historique
Création 6 mars 1858
Dénomination arrêté du
Géocodification
Ville de Paris 4500
DGI 4567

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue Henri-Martin
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L'avenue Henri-Martin est une voie du 16e arrondissement de Paris, en France.

Description[modifier | modifier le code]

Henri Martin, historien.

L'avenue Henri-Martin est une voie publique située dans le 16e arrondissement de Paris. Elle débute au no  77 de la rue de la Pompe et se termine au no  77 du boulevard Lannes, place de Colombie. Elle mesure 663 mètres de long et sa largeur est de 40 mètres.

Une piste cyclable protégée a été mise en place au milieu de la voie mais, faute d'achèvement, débouche sur la porte de la Muette et sur sa circulation dense et rapide de manière inattendue pour les usagers non prévenus.

La mairie du 16e arrondissement est au no  71.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’avenue fit partie de l'avenue du Trocadéro et, antérieurement, de l’avenue de l'Empereur. Le tronçon compris entre la place du Trocadéro et la rue de la Pompe a pris le nom d’avenue Jean-Chiappe en 1941, puis le nom d’avenue Georges-Mandel en 1945. La partie située au débouché du boulevard Flandrin a été nommée place Tattegrain en 1955[1].

L’avenue tient son nom d’Henri Martin (1810-1883), historien français, maire du 16e arrondissement.

Bâtiments remarquables[modifier | modifier le code]

  • No 83 : Immeuble de 1908. La disposition des pièces de l’appartement du premier étage, donnant sur l’avenue, était la suivante, de gauche à droite sur la photo ci-dessus[2] : grand salon, petit salon, 1ère chambre ou billard, cabinet de toilette, 2e chambre, 3e chambre (l’appartement comptait 5 chambres au total). La cuisine, l’office et la « salle des gens » se trouvaient côté cour.
  • No 91 : Immeuble de 1911, lauréat du concours de façades de la ville de Paris (1912) ; architectes : Gustave Umbdenstock et Ernest Picard.
  • No 101 : Immeuble de 1891 ; architecte : Alfred Fasquelle.
  • No 109 : Immeuble situé à l'emplacement de la villa où mourut Alphonse de Lamartine (1790-1869) le 28 février 1869 (plaque apposée sur la façade).
  • No 115 : Immeuble-îlot de 1931, de style Art déco, entre l'avenue Henri-Martin et les rues Octave-Feuillet, de Franqueville et Georges-Leygues ; architecte : Michel Roux-Spitz[3].

Dans la littérature[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rues de Paris
  2. Plan conservé par les Archives départementales de Paris.
  3. Protections patrimoniales, 16e arrondissement - Règlement du PLU ; tome 2 ; annexe VI ; pages 370 à 432 - Ville de Paris.