Chromate de potassium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les composés inorganiques
Cet article est une ébauche concernant les composés inorganiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Chromate de potassium
Cristaux de chromate de Potassium
Cristaux de chromate de Potassium
Identification
Nom UICPA Chromate de potassium
No CAS 7789-00-6
No EINECS 232-140-5
Propriétés chimiques
Formule brute CrK2O4K2CrO4
Masse molaire[1] 194,1903 ± 0,002 g/mol
Cr 26,78 %, K 40,27 %, O 32,96 %,
Propriétés physiques
fusion 965 °C
ébullition 1 000 °C
Solubilité 637 g⋅L-1 (eau)
insoluble dans l'Ethanol
Masse volumique 2,73 g⋅cm–3 (18 °C)
Précautions
SGH[2]
SGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H315, H317, H319, H335, H340, H350i, H410,
SIMDUT[3]
C : Matière comburanteD2A : Matière très toxique ayant d'autres effets toxiques
C, D2A, D2B,
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Dangereux pour l’environnement
N



Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le chromate de potassium est un sel de potassium de couleur jaune. Il a pour formule chimique K2CrO4. Le chrome y est au 6e état d'oxydation.

C'est un sel toxique et écotoxique, comme beaucoup de sels de chrome.

C'est un réactif, soluble dans l'eau. lorsqu'il se dissout dans l'eau, il forme des cations de potassium et des anions de chromate.
K2CrO4 → 2K+ + CrO42-

Il est utilisé en argentométrie comme indicateur coloré de fin de réaction (Méthode de Mohr).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Numéro index 024-006-00-8 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  3. « Chromate de potassium » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009