Octachlorodimolybdate de potassium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Octachlorodimolybdate de potassium
Octachlorodirhenate(III)-3D-balls.png
Structure de l'anion octachlorodimolybdate(II)
[Cl8Mo2]4- entrant dans la composition de l'octachlorodimolybdate de potassium
Propriétés chimiques
Formule brute Cl8K4Mo2K4Cl8Mo2
Masse molaire[1] 631,94 ± 0,06 g/mol
Cl 44,88 %, K 24,75 %, Mo 30,37 %,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L’octachlorodimolybdate de potassium est un composé chimique de formule K4Cl8Mo2. Il s'agit d'un sel solide cristallisé de couleur rouge formé des cations potassium K+ et des anions octachlorodimolybdate(II) [Cl8Mo2]4-.

Ce sel est généralement obtenu sous forme dihydrate K4Cl8Mo2·2H2O, l'anion étant l'une des premières espèces chimiques dans laquelle une quadruple liaison a été caractérisée.

On prépare ce composé en deux étapes à partir de l'hexacarbonyle de molybdène Mo(CO)6[2] :

  1. 2 Mo(CO)6 + 4 CH3COOH → Mo2(OOC–CH3)4 + 2 H2 + 12 CO,
  2. Mo2(OOC–CH3)4 + 4 HCl + 4 KCl → K4Mo2Cl8 + 4 CH3COOH.

La réaction de l'acide acétique CH3COOH puis du chlorure d'hydrogène HCl sur l'hexacarbonyle de molybdène Mo(CO)6 avait initialement été décrite comme donnant des composés trimolybdène[3], mais des analyses cristallographiques ultérieures ont montré que les produits contiennent l'anion octachlorodimolybdate(II) [Cl8Mo2]4- avec une symétrie D4h.

La longueur de la quadruple liaison Mo–Mo est de 214 pm[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Alicia B. Brignole, F. A. Cotton, Z. Dori et G. Wilkinson, « Rhenium and Molybdenum Compounds Containing Quadruple Bonds », Inorganic Syntheses, vol. 13,‎ , ch. 15 (lire en ligne) DOI:10.1002/9780470132449
  3. (en) G. B. Allison, I. R. Anderson et J. C. Sheldon, « The preparation of halogenotrimolybdate(II) compounds », Australian Journal of Chemistry, vol. 20, no 5,‎ , p. 869-876 (lire en ligne) DOI:10.1071/CH9670869
  4. (en) Jurij V. Brencic, F. Albert Cotton, « Octachlorodimolybdate(II) ion. Species with a quadruple metal-metal bond », Inorganic Chemistry, vol. 8, no 1,‎ , p. 7-10 (lire en ligne) DOI:10.1021/ic50071a002