Argentimétrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'argentimétrie (ou argentométrie) désigne un ensemble de méthodes de titrage par précipitation ayant pour point commun d'utiliser une solution contenant des ions Ag+. La solution titrante est généralement une solution de nitrate d'argent (AgNO3). L'espèce dosée est un anion comme les halogénures, thiocyanates (SCN-), cyanures (CN-), mercaptants et acides gras.

Point de fin de titrage[modifier | modifier le code]

Le point de fin de titrage en argentimétrie peut être déterminé par titrage visuel utilisant des indicateurs coloré. Le tableau suivant présente les principales méthodes utilisées[1] :

Méthode Nom des scientifiques Titrage Indicateur coloré Substance à doser
Méthode de Mohr (titrage) (de) Karl Friedrich Mohr Direct Ion chromate (CrO42-) comme le chromate de potassium Bromure, chlorure
Méthode de Fajans (de) Kasimir Fajans Indicateur d'adsorption comme les fluorescéines, exemple dichlorofluoresceinate de sodium Bromure, chlorure, iodure, sélénite (SeO32-)
Méthode de Charpentier - Volhard Jacob Volhard Indirect Ion fer (III) (Fe3+) Bromure, iodure, chlorure, arséniate (AsO43-), SCN-, CN-, carbonate (CO32-), oxylate (C2O42-), phosphate (PO43-), sulfure (S2-)

Le point de fin de titrage en argentimétrie peut aussi être déterminé par titrage potentiométrique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Douglas Skoog, Donald West, F. James Holler, Chimie analytique, De Boeck Supérieur, 1997