Pyrosulfate de potassium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Disulfate de potassium
Image illustrative de l’article Pyrosulfate de potassium
Identification
Synonymes

pyrosulfate de potassium

No CAS 7790-62-7
No ECHA 100.029.288
No CE 231-915-5
PubChem 62681
No E E515
Apparence cristaux incolores
Propriétés chimiques
Formule brute K2O7S2K2S2O7
Masse molaire[1] 254,322 ± 0,012 g/mol
K 30,75 %, O 44,04 %, S 25,22 %,
Propriétés physiques
fusion 300 °C, décomposition : 325 °C[réf. souhaitée]
Solubilité dans l'eau
Masse volumique 2,277 g·cm-3[2]
Cristallographie
Système cristallin monoclinique
Classe cristalline ou groupe d’espace C2/c, Z=4
Paramètres de maille a=12,3653(2) Å
b=7,3122(1) Å
c=7,2868(1) Å
β=93,0792(7)°
R=0,096[3]
Précautions
SIMDUT

Produit non contrôlé

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le disulfate de potassium ou plus communément pyrosulfate de potassium est un corps chimique minéral anhydre de formule brute K2S2O7.

Propriétés physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Il s'agit à l'état solide d'un réseau ionique de maille monoclinique, composé des anions disulfate S2O72- et des cations potassium K+, qui se présente sous forme d'une poudre incolore, inodore, de densité 2,277. Il fond à 300 °C et se décompose à une température légèrement supérieure.

Au-delà de 300 °C, en pratique industrielle vers 500-600 °C, le composé se décompose en sulfate de potassium et trioxyde de soufre.

.

Le pyrosulfate de potassium, hygroscopique, est facilement soluble dans l'eau froide, il se décompose dans l'eau chaude vers 60 °C. Apparaît ainsi le sulfate de potassium neutre et l'acide sulfurique.

.

Préparation[modifier | modifier le code]

Il suffit de chauffer modérément l'hydrogénosulfate de potassium.

.

Usage[modifier | modifier le code]

Ce corps, parfois mélangé au fluorure de potassium KF, est utilisé en chimie analytique.

Il est aussi un co-catalyseur avec l'oxyde de vanadium(V) V2O5, intervenant par exemple dans la production d'acide sulfurique.

Il décompose à chaud l'oxyde de fer(III), en engendrant deux composés salins solubles.

.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Perry's Chemical Engineer Handbook.
  3. Lien externe: Article sur la structure cristalline.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]