Charles de Bourbon (1788-1855)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles de Bourbon.

Charles de Bourbon

Description de cette image, également commentée ci-après

Charles de Bourbon.

Succession

Prétendant carliste au trône d’Espagne


(&&&&&&&&&&&0424911 ans, 7 mois et 19 jours)

Nom revendiqué « Charles V »
Prédécesseur Ferdinand VII, roi d’Espagne
Successeur Charles de Bourbon
Biographie
Titulature Infant d’Espagne
« Comte de Molina »
Dynastie Maison de Bourbon
Nom de naissance Carlos María Isidro Benito de Borbón y Borbón-Parma
Naissance
Madrid (Espagne)
Décès (à 66 ans)
Trieste (Autriche)
Sépulture Chapelle Saint-Charles-Borromée de la cathédrale Saint-Juste de Trieste
Père Charles IV d’Espagne
Mère Marie-Louise de Parme
Conjoints Françoise de Portugal
(1816-1834)
Marie-Thérèse de Portugal
(1838-1855)
Enfants Charles
Jean
Ferdinand (es)

Charles Marie Isidore Benoît de Bourbon (en espagnol : Carlos María Isidro Benito de Borbón y Borbón-Parma), né le à Madrid et mort le à Trieste, est infant d'Espagne et prétendant au trône de ce pays.

Biographie[modifier | modifier le code]

1788-1833[modifier | modifier le code]

Fils cadet de Charles IV d'Espagne et de Marie Louise de Bourbon-Parme (1751-1819), il est contraint en 1808 de renoncer au trône entre les mains de Napoléon Ier avec son père et son frère lors de l'entrevue de Bayonne. Comme eux, il est détenu à Valençay pendant l'occupation de l'Espagne. Il rentre à Madrid en 1814 et devient bientôt l'appui du parti rétrograde.

Son frère Ferdinand VII n'ayant pas eu d'enfant de ses trois mariages, l'infant Charles semble destiné à régner. Mais le roi épouse en quatrièmes noces sa nièce Marie-Christine des Deux-Siciles qui lui donne deux filles en 1830 et 1832. S'appuyant sur un édit datant de 1789 que son père n'avait pu publier, Ferdinand VII, par un décret rendu en 1830, abolit la loi salique de 1713 par laquelle Philippe V, en contradiction avec la coutume espagnole, avait exclu les femmes du trône. Il appelle ainsi sa fille qui vient de naître, la future Isabelle II, à lui succéder après son décès qui survient trois ans plus tard en 1833.

1833-1855[modifier | modifier le code]

L'infant Charles rejette et dénonce la modification de l'ordre de succession au trône, se considérant encore l'héritier légitime direct. Il proteste contre le décret qui abolit la loi salique, en prétendant que l'abrogation ne devait pas s'appliquer dans son cas car il était né avant celle-ci, et est exilé. Refusant donc de prêter serment à sa nièce, il se proclame roi des Espagnes en 1833 à la mort de Ferdinand VII sous le nom de Charles V. Soutenu par une partie du peuple espagnol, appelés carlistes, c'est-à-dire les partisans de Carlos, il rentre en Espagne et provoque la Première guerre carliste.

Quand celle-ci s'achève en 1839 par la défaite de ses partisans carlistes, Charles se réfugie en France, où il est assigné à résidence à Bourges, à l'hôtel de Panette. Le 18 mai 1845, il abdique en faveur de son fils aîné et prend le titre de « comte de Molina ». De ce moment, il est appelé « roi père » par les carlistes. Retiré à Trieste, il y meurt le et est inhumé dans la chapelle Saint-Charles Borromée de la cathédrale Saint-Juste.

Ascendance[modifier | modifier le code]

En littérature et au cinéma[modifier | modifier le code]

L'écrivain français Pierre Benoit évoque la figure du prétendant dans son roman Pour don Carlos (1920). L'œuvre a par ailleurs été adaptée au cinéma sous le même titre par Musidora en 1921.

Famille[modifier | modifier le code]

en 1816, il épouse sa nièce l'infante Françoise de Portugal (1800-1834), fille du roi Jean VI et sœur de la reine Marie-Isabelle d'Espagne, épouse de Ferdinand VII. En secondes noces, il s'allie en 1838 avec une autre de ses nièces, l'infante Thérèse de Portugal (1793-1874), princesse de Beira et sœur aînée de sa defunte épouse.

Trois enfants naissent du premier lit :

Ses deux premiers fils se succèdent dans la prétention carliste entre 1845 et 1868.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par Charles de Bourbon (1788-1855) Suivi par
Ferdinand VII
Escudo de armas de Carlos III Toison.svg
Charles V
Succession carliste
1833-1855
Charles VI