Centralisation (histoire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Centralisation.

La centralisation est une organisation d'un État dans lequel toutes les décisions sont prises dans un même lieu.

Ancien Régime en France[modifier | modifier le code]

Alexis de Tocqueville, dans la tradition libérale classique, notait dans L'Ancien Régime et la Révolution (1856) que la centralisation avait commencé avant la Révolution française.

  • Cependant, cette centralisation a connu dès le départ une résistance importante ; c'est, par exemple, ce que Pierre Rosanvallon analyse tout au long de son ouvrage Le Modèle politique français. Il analyse, dans la tradition libérale tocquevillienne, l'État comme une force dominant les citoyens, force contre laquelle les corps sociaux s'élèveraient progressivement. On pourrait par exemple noter la timide tentative de décentralisation qui a eu lieu pendant la première moitié de la Troisième République.

Les critiques violentes aux phénomènes de centralisation n'ont pas manqué. Par exemple, l'auteur franc-maçon américain Albert Pike écrivait :

« La France devint centralisée dans son gouvernement davantage par l'apathie et l'ignorance de ses peuples que par la tyrannie de ses rois. Quand la plus intime vie locale est abandonnée à la tutelle directe de l'État, et que la réparation du beffroi d'une église de campagne requiert un ordre écrit du pouvoir central, un peuple est en état de gâtisme. Les hommes sont élevés dans l'imbécillité, dès l'aube de la vie sociale. Quand le gouvernement central nourrit des portions de la population, il les prépare à être esclaves. Quand il dirige lui-même les affaires des paroisses et des comtés, ils sont déjà des esclaves. L'étape suivante est de réguler le travail et les salaires. »

— Albert Pike, 1871

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La centralisation se traduit par une volonté unique, celle de l'État, qui part du sommet de l'État et se transmet jusqu'aux extrémités du pays, imposant une administration fortement unifiée et hiérarchisée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. cette dernière s'ajoute à celle des Gobelins, Manufacture de la Savonnerie créées précédemment.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]