Liliane Maury Pasquier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Liliane Maury-Pasquier)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une femme politique image illustrant suisse image illustrant la ville ou le canton de Genève
Cet article est une ébauche concernant une femme politique suisse et la ville ou le canton de Genève.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pasquier.
Liliane Maury Pasquier
Image illustrative de l'article Liliane Maury Pasquier
Fonctions
Conseillère aux États
En fonction depuis le [1]
Réélection
Législature 48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
Présidente du Conseil national
20012002[1]
Prédécesseur Peter Hess
Successeur Yves Christen
Conseillère nationale
[1]
Législature 45e (1995-1999)
46e (1999-2003)
47e (2003-2007)
Députée au Grand Conseil du canton de Genève
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Genève[1]
Parti politique Parti socialiste suisse
Profession sage-femme

Liliane Maury Pasquier, née le [1] à Genève, est une femme politique suisse membre du Parti socialiste suisse.

Sage-femme de profession, elle est conseillère municipale à Veyrier de 1983 à 1992, puis députée au Grand Conseil du canton de Genève de 1993 à 1996[2].

Élue au Conseil national de 1995 à 2007, elle préside ce dernier entre le 26 novembre 2001 et le 25 novembre 2002[1]. Elle effectue alors une visite officielle en Afrique du Sud et met à profit sa présidence pour intervenir en faveur des femmes nigérianes menacées de lapidation.

Le 21 octobre 2007, elle est élue au Conseil des États en tête de liste, aux côtés du conseiller d'État Robert Cramer, en remplacement de Christiane Brunner. Le 23 octobre 2011, elle est réélue au Conseil des États, toujours en tête de liste et toujours aux côtés de Robert Cramer.

Depuis fin 2013, elle est présidente de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique du Conseil des États. Elle est aussi membre de la Commission de politique extérieure et de la Commission de la science, de l'éducation et de la culture. Elle fait également partie de deux délégations dont elle a été présidente: la Délégation pour les relations avec le Parlement français (présidence de 2009 à 2011) et la Délégation auprès du Conseil de l'Europe (présidence de 2011 à 2014)[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]