Marie Vareille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie Vareille
Image dans Infobox.
Marie Vareille en dédicace au Salon du Livre de Saint-Louis 2015
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Père
Mère
Hélène Vareille (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
Site web
Blog officiel
Œuvres principales
  • Ma vie, mon ex et autres calamités (2014)
  • Je peux très bien me passer de toi (2015)
  • Elia, la passeuse d'âmes (2016-2019)
  • Là où tu iras j’irai (2017)
  • Y aura-t-il trop de neige à Noël ? (2017)
  • Ecrire un roman: Comment devenir écrivain, écrire un livre et le faire publier (2017)
  • Elia, la passeuse d'âmes Tome 2 – Saison Froide (2018)
  • Elia, la passeuse d'âmes Tome 3 – Saison Chaude (2019)
  • La vie rêvée des chaussettes orphelines (2019)
  • Noël et Préjugés (2019)
  • Le syndrome du spaghetti (2020)
  •  Ainsi gèlent les bulles de savon (2021)

Marie Vareille, née le à Montbard, est une romancière française dont les 6 premiers romans se sont vendus à plus de 400 000 exemplaires[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Marie Vareille est diplômée de l'ESCP Europe et de l'Université Cornell[2]. Avant de devenir écrivaine professionnelle, elle a travaillé dans le marketing.

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Son premier roman, Ma vie, mon ex et autres calamités, est l'histoire de Juliette, une fille simple et sans histoire, dont la vie change du jour au lendemain. Un licenciement surprise ainsi qu’une rupture amoureuse inattendue vont entraîner cette dernière vers les Maldives afin de récupérer son ex. Un chemin parsemé de nombreuses surprises et de multiples quiproquos[3],[4],[5],[6].

Je peux très bien me passer de toi, son second ouvrage, sort en  ; il narre l'histoire de deux amies presque trentenaires qui s’efforcent de changer de vie après un pacte. La première, Chloé Lacombe, devra s’exiler à la campagne afin d’écrire son premier roman tout en renonçant aux affres de la vie parisienne, tandis que la seconde, Constance Delahaye, s’engagera à aller contre sa nature romantique en suivant des cours de séduction de façon à rompre son célibat long de plusieurs années[7],[8],[9],[10],[11].

Marie Vareille a été récompensée par le Prix des Lectrices 2015 du webzine féminin Confidentielles le Joli Rendez-Vous pour ce second roman[12],[13].

Son troisième ouvrage, Elia, la passeuse d’âmes, sort en . Il s’agit du premier tome d’une trilogie présentant l’histoire d’une adolescente de 16 ans, Elia. Celle-ci exerce en tant que passeuse d’âmes dans la cité du Palatium, capitale d’un monde désormais divisé en trois castes distinctes : les Kornésiens qui représentent l’Elite, les Askaris qui sont des marchands, et les Nososbas réduits en esclavage. Elia appartient à la caste des Kornésiens et son rôle de passeuse d’âmes consiste à euthanasier les personnes jugées inutiles pour la société. Alors qu’elle se trouve un jour en face d’une situation particulière en devant supprimer un opposant au régime, Elia décide de désobéir et met instantanément sa vie en danger pour se lancer dans une quête qui la dépasse[14].

Marie Vareille se voit attribuer l’étoile 2016 du meilleur roman jeunesse par le quotidien Le Parisien[15] en , est lauréate 2017 du Prix Pierre Bottero décerné par le festival Les Oniriques, du Prix Les Dévoreurs de Livres[16], et du Prix de la Peep Maroc[17]. Le tome 2 de cette trilogie, Elia, la passeuse d’âmes Tome 2 : Saison Froide est publié en . La trilogie s'achève avec le dernier tome, Elia, la passeuse d’âmes Tome 3 : Saison Chaude, publié en .

Marie Vareille publie son quatrième roman Là où tu iras, j’irai en , aux éditions Fayard/Mazarine. Cette nouvelle comédie familiale et rocambolesque met en situation Isabelle, actrice ratée et éternelle adolescente de 32 ans qui, après avoir refusé la demande en mariage de son ami Quentin au prétexte qu’elle ne souhaite pas avoir d’enfant, va se laisser convaincre par Adriana d’accepter une mission à total contre-emploi contre rémunération. En effet, Isabelle devra partir en Italie pour séduire Jan Kozlowski, le père d’Adriana, afin d’éviter que ce jeune veuf ne se remarie, tout en jouant le rôle de parfaite nanny anglaise pour s’occuper de 3 enfants très turbulents[18].

En , Marie Vareille publie La vie rêvée des chaussettes orphelines, son septième roman, aux éditions Charleston. Cet ouvrage se focalise sur l’histoire d’Alice, jeune américaine qui s’installe à Paris pour se reconstruire, et qui est engagée dans une start-up dont le projet est de réunir les chaussettes orphelines de par le monde, et de sa petite sœur Scarlett, passionnée de musique[19].

En octobre 2020, elle publie son huitième roman aux éditions Pocket Junior, Le syndrome du spaghetti. Ce roman jeunesse obtient le prix Babelio 2021 dans la catégorie Jeune Adulte[20]. Il raconte l'histoire d'une adolescente, Lea, victime d'un drame insurmontable et qui devra trouver en elle et auprès de son entourage les ressources nécessaires afin de pouvoir reconstruire sa vie.

Marie Vareille fait également partie avec Isabelle Alexis, Tonie Behar, Adèle Bréau, Marianne Levy et Sophie Henrionnet du Collectif d'auteures de comédies romantiques à la française[21] avec lequel elle cosigne Y aura-t-il trop de neige à Noël ? [22], un recueil de nouvelles de Noël paru en , et Noël et préjugés paru en [23].

Elle est également auteur d’un guide pratique Écrire un roman : Comment devenir écrivain, écrire un livre et le faire publier décrivant méthodes et conseils d’écriture, paru en , et inspiré de sa propre expérience d’écrivain[24] et anime une chaine Youtube sous le nom de Marie lit en pyjama[25].

Famille[modifier | modifier le code]

Elle est la fille d'Hélène Vareille, fondatrice et présidente de la Fondation Vareille, et du dirigeant d'entreprise Pierre Vareille.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Ma vie, mon ex, et autres calamités, Paris, City Editions, 2014, 268 p.
  • Je peux très bien me passer de toi, Paris, Charleston, 2015, 320 p.
  • Là où tu iras j'irai, Paris, Fayard/Mazarine, 2017, 378 p.
  • La Vie rêvée des chaussettes orphelines, Paris, Charleston, 2019, 398 p.
  • Ainsi gèlent les bulles de savon, Éditions Charleston, 400p, 2021, (ISBN 9782368125960)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Écrire un roman : comment devenir écrivain, écrire un livre et le faire publier, s.l., Amazon Media, 2017, 145 p.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Elia, la passeuse d'âmes, Paris, Pocket Jeunesse, 2016, 320 p.
  • Elia, la passeuse d'âmes Tome 2 – Saison Froide, Paris, Pocket Jeunesse, 2018, 416 p.
  • Elia, la passeuse d'âmes Tome 3 – Saison Chaude, Paris, Pocket Jeunesse, 2019, 416 p.
  • Le Syndrome du spaghetti, Paris, Pocket Jeunesse, 2020, 288 p.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • « Cap ? » et « Christmas latte », dans le recueil attribué à Team Romcom, Y aura-t-il trop de neige à Noël ?, Paris, Charleston, 2017, 288 p.
  • « L’Hôtel des Monts enneigés », dans le recueil attribué à Team Romcom, Noël et préjugés, Paris, Charleston, 2019, 288 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le tandem qui bouscule l'édition avec Leduc.s », sur LExpansion.com, (consulté le )
  2. « Interview de Marie Vareille, présidente du jury du Prix du livre romantique 2018 ! | Les éditions Charleston » (consulté le )
  3. « "Ma vie, mon ex et autres calamités" de Marie Vareille chez City (Grainville, France) », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  4. SaraBernede, « 3 livres girly à mettre dans sa valise pour les vacances d'été ! », sur www.shoko.fr, (consulté le )
  5. Vanity Fair et Condé Nast Digital France, « Magazine Vanity Fair France », sur Vanity Fair (consulté le )
  6. « Le livre idéal à emporter dans votre valise : Ma vie, mon ex et autres calamités | So Busy Girls », sur sobusygirls.fr (consulté le )
  7. Le 8 août 2015 à 07h00, « Petit pacte entre amies », sur leparisien.fr, (consulté le )
  8. « La dictature du bonheur », sur Marianne, (consulté le )
  9. « Le deuxième roman de Marie Vareille », sur SudOuest.fr (consulté le )
  10. « Marie Vareille : "Je peux très bien me passer de toi" aux éditions Charleston », sur France Bleu (consulté le )
  11. « "Je peux très bien me passer de toi" : la comédie romantique à lire à tout prix cet été ! | So Busy Girls », sur sobusygirls.fr (consulté le )
  12. « JE PEUX TRÈS BIEN ME PASSER DE TOI, grand gagnant du Prix Littéraire Confidentielles », sur www.confidentielles.com (consulté le )
  13. « Les Romantiques, le site francophone dédié au roman féminin - le Webzine - Marie Vareille et Confidentielles.com », sur www.lesromantiques.com (consulté le )
  14. « Onirik - La passeuse d’âmes - Avis + », sur www.onirik.net (consulté le )
  15. Par Renaud BaronianLe 13 décembre 2016 à 07h00, « Etoile du roman jeunesse : «Elia, la passeuse d'âmes» de Marie Vareille », sur leparisien.fr, (consulté le )
  16. « Prix des Dévoreurs de livres 2017 », sur Takalirsa ! (consulté le )
  17. (en) Super User, « Remerciements à tous les participants et partenaires du Grand Prix du Jeune Phototographe ! », sur www.peep.ma (consulté le )
  18. « 'Là où tu iras j’irai' de Marie Vareille : un roman pour nos week-ends de printemps - Elle », sur elle.fr, (consulté le )
  19. « La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille », sur France Bleu (consulté le )
  20. « Roman, manga, BD : les 10 lauréats du Prix Babelio 2021 », sur ActuaLitté.com (consulté le )
  21. « Je pense donc je ris », sur Le HuffPost, (consulté le )
  22. « Livre de Noel : 10 idées pour se plonger dans l’esprit festif - Elle », sur elle.fr (consulté le )
  23. celine.durindel, « Noël & préjugés, un roman des éditions Charleston », sur www.francenetinfos.com, (consulté le )
  24. « Onirik - Ecrire un roman : comment devenir écrivain, écrire un livre et le faire publier - Avis + », sur www.onirik.net (consulté le )
  25. Christou40, « Entretien avec Marie Vareille », sur Jadorelalecture, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]