Cessna T-37 Tweet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cessna T-37
(caract. T-37B)
Un Cessna T-37 Tweet des Forces aériennes royales marocaines.
Un Cessna T-37 Tweet des Forces aériennes royales marocaines.

Constructeur Drapeau : États-Unis Cessna Aircraft Company
Rôle Avion d'entraînement
Statut • Retiré du service aux États-Unis
• Toujours en service dans certains pays
Premier vol
Mise en service
Date de retrait (USAF)
Nombre construits 1 269 exemplaires
Équipage
2
Motorisation
Moteur Continental Teledyne J69-T-25
Nombre 2
Type Turboréacteurs
Poussée unitaire 4,56 kN
Dimensions
vue en plan de l’avion
Envergure 10,32 m
Longueur 8,92 m
Hauteur 2,79 m
Masses
À vide 1 840 kg
Maximale 2 980 kg
Performances
Vitesse maximale 685 km/h
Plafond 7 620 m
Armement
Interne Mitrailleuse de 12,7 mm
Externe T-37C : jusqu'à 227 kg d'armements divers : Roquettes, bombes d'entraînement conventionnelles

Le Cessna T-37 Tweet est un avion d'entraînement militaire conçu dans les années 1950 par les États-Unis. Construit à plus de 1 200 exemplaires et exporté vers une quinzaine de pays différents, il était toujours en service au début des années 2000.

Le T-37 a été dérivé en une version destinée à l'attaque au sol, le Cessna A-37 Dragonfly.

Conception[modifier | modifier le code]

En 1952, l'US Air Force émet un appel d'offre pour un avion d'entraînement léger à réaction. Désignée « Model 318 », la proposition de Cessna est retenue et trois prototypes XT-37 sont commandés en 1954. Le premier d'entre eux fait son vol inaugural en . Il s'agit d'un avion à aile droite, biplace côte à côte, conçu pour être facile à entretenir et à mettre en œuvre. Il est propulsé par deux turboréacteurs Continental-Teledyne J69, qui sont en fait des moteurs français Turbomeca Marboré construits sous licence.

Un T-37 Tweet en vol.

Après la perte du premier prototype lors de tests de mise en vrille, le second reçoit une nouvelle dérive et des petites surfaces aérodynamiques sur le nez. Le premier T-37A de série est livré en . Malgré ses bonnes qualités de vol, l'avion est finalement jugé sous-motorisé par l'USAF, qui demande des modifications. La production bascule en 1959 sur le T-37B, équipé de moteurs offrant 10 % de puissance supplémentaire et d'une avionique améliorée. Les T-37A sont par la suite portés au standard T-37B.

En 1961, Cessna commence à développer le T-37C, auquel elle ajoute la possibilité d'emporter un armement léger pour l'entraînement au tir. Recevant un viseur et une caméra de tir (cinémitrailleuse), l'avion peut désormais être équipé d'une mitrailleuse de 12,7 mm, de roquettes ou de bombes légères d'exercice. Avec le renforcement de la structure des ailes, la masse du T-37C augmente finalement de 650 kg par rapport à celle du T-37B.

La production du T-37 est arrêtée en 1975, après la production de 1 269 exemplaires. Plus de 400 T-37B et T-37C sont exportés vers une quinzaine de pays différents. Au Portugal, le T-37 équipera la patrouille acrobatique des Asas de Portugal à partir de 1977.

Le T-37 est un avion très bruyant, même pour un avion à réaction. L'arrivée d'air vers ses moteurs de petite taille produit un son aigu très puissant, qui a poussé certains à lui donner les surnoms de « Screaming Mimi », mais également de « 6,000 pound dog whistle » (le sifflet pour chiens pesant 6 000 livres) ou même de « Converter » (le convertisseur), car il transforme l'air et le carburant en bruit et fumée. Le sifflement perçant de cet avion lui a valu son surnom de Tweet (gazouillis). L'armée américaine a dépensé beaucoup de temps et d'argent à insonoriser les bâtiments des bases dans lesquels le T-37 opérait, et les protections auditives étaient de rigueur pour toutes les personnes se trouvant présentes à côté d'un avion en cours de fonctionnement.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • XT-37 : prototypes (2 exemplaires)
  • T-37A : version initiale (444 exemplaires)
  • T-37B : réacteurs plus puissants, avionique améliorée (552 exemplaires)
  • T-37C : version pouvant recevoir un armement léger (273 exemplaires)

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Un T-37C portugais, appartenant à la patrouille acrobatique des Asas de Portugal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]