Hottot-les-Bagues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hottot.
Hottot-les-Bagues
Le monument aux morts.
Le monument aux morts.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Aunay-sur-Odon
Intercommunalité Communauté de communes Seulles Terre et Mer
Maire
Mandat
Colette Orieult
2014-2020
Code postal 14250
Code commune 14336
Démographie
Gentilé Hottotais
Population
municipale
482 hab. (2014)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 10″ nord, 0° 38′ 58″ ouest
Altitude Min. 57 m
Max. 138 m
Superficie 8,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Hottot-les-Bagues

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Hottot-les-Bagues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hottot-les-Bagues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hottot-les-Bagues

Hottot-les-Bagues est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 482 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins du Bessin, du Pré-Bocage et de la plaine de Caen. Son bourg est à 4 km au sud-ouest de Tilly-sur-Seulles, à 10 km au nord de Villers-Bocage, à 14 km au nord-est de Caumont-l'Éventé et à 23 km à l'ouest de Caen[1].

Hameaux : Bouvrette, Douesnaux, Ourville, Pont aux Piquets, le Val, le Vesque.

Communes limitrophes de Hottot-les-Bagues[2]
Lingèvres Tilly-sur-Seulles Tilly-sur-Seulles
Longraye,
Torteval-Quesnay
Hottot-les-Bagues[2] Juvigny-sur-Seulles,
Saint-Vaast-sur-Seulles
Anctoville (comm. ass. d'Orbois) Anctoville (comm. ass. de Sermentot) Saint-Vaast-sur-Seulles

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Hotot en 1080, Hovetot en 1172 et Huetot en 1200[3]. Le toponyme serait issu de l'anthroponyme scandinave Hovi et de topt, terme scandinave signifiant « ferme »[3]. Le , la commune d'Hottot prend officiellement le nom de Hottot-les-Bagues, honorant ainsi son activité passée[4].

Le gentilé est Hottotais.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Hottot-les-Bagues est liée à sa spécialité : la fabrique des bagues ; elles étaient faites en crins mêlés de fils d'or et d'argent dont on faisait un certain commerce[5] jusqu'à la Révolution. La seigneurie de Hottot a été possédée par une famille de Costard et fut acquise en 1756 par M. du Moutier de Sainte-Croix[5]. Le château de Hottot a appartenu à M. de Brucoté des Coutures, par suite de son mariage avec Mlle de Hainault de Canteloup. Sous la Restauration, il a été occupé par le député du Calvados, M. de Hottot. Il existait au château une chapelle sous l'invocation de saint Pierre et de saint Nicolas[5].

À la création des cantons, Hottot est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801)[6].

La commune a subi des destructions très importantes durant la bataille de Normandie (prise et reprise vingt-trois fois). Libérée le 19 juillet 1944 par le Dorset Régiment, ce dernier donnera son nom à la place de la Mairie.

En 1948, la commune est citée à l'ordre de l'Armée et le 2 juillet 1951, inscrite au registre de la toponymie sous le nom d'Hottot-les-Bagues. En 1973, Hottot-les-Bagues s'associe à Longraye pour former la commune d'Hottot-Longraye. L'association prend fin en 1982.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? Aristide Lapersonne    
1900 1918 Gratien Briand    
1919 1919 Romain Costy    
1919 1925 Jules Meurdrac    
1925 1964 Albert Cadot    
1964 1965 Ernest Soufflant    
1965 1971 Francis Renaud    
1971 1972 Etienne Pasquet    
1972 1977 Etienne Pasquet    
1977 1982 Antoinette de Montlebert    
1983 1983 Georges Marie    
1983 mars 2001 Étienne Pasquet    
mars 2001 mars 2008 Daniel Thaëron    
mars 2008 mars 2014 Roland Dastain SE  
mars 2014[7] en cours Colette Orieult SE Contrôleur des finances publiques
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 482 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Hottot-les-Bagues[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Hottot a compté jusqu'à 816 habitants en 1866.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
700 693 708 670 633 745 750 766 794
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
781 803 816 720 681 616 618 610 522
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
497 469 452 341 325 346 312 305 319
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
333 323 592 618 406 470 471 484 482
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. C'est déjà sous ce nom qu'Arcisse de Caumont désigne la commune dans le tome 3 de la Statistique monumentale du Calvados, en 1857.
  5. a, b et c Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 3 : Arrondissements de Vire et de Bayeux, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 297-298
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. « Colette Orieult remplace Roland Dastain à la mairie », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 juin 2016)
  8. « Hottot-les-Bagues (14250) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 mai 2014)
  9. Date du prochain recensement à Hottot-les-Bagues, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :