Saint-Vaast-sur-Seulles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Vaast-sur-Seulles
Saint-Vaast-sur-Seulles
La mairie et l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Intercommunalité Communauté de communes Seulles Terre et Mer
Maire
Mandat
André Marie
2020-2026
Code postal 14250
Code commune 14661
Démographie
Population
municipale
150 hab. (2018 en augmentation de 10,29 % par rapport à 2013)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 31″ nord, 0° 37′ 59″ ouest
Altitude Min. 57 m
Max. 125 m
Superficie 4,25 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Caen
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bretteville-l'Orgueilleuse
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Vaast-sur-Seulles
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Saint-Vaast-sur-Seulles
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Vaast-sur-Seulles
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Vaast-sur-Seulles

Saint-Vaast-sur-Seulles [sɛ̃ vaː syʁ sœl] est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 150 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à quelques kilomètres des plages du débarquement.

Le , la commune passe de l'arrondissement de Caen à celui de Bayeux[1].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Saint-Vaast-sur-Seulles est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 2],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Caen, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 296 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sanctus Vedastus et ecclesia Sancti Vedasti en 1230[6], Saint-Vaast en 1801, Saint-Vaast-sur-Seulles en 1901[7].

Saint Vaast en normand et picard, saint Vedast sous une forme savante issue du latin Vedastus, voire Wedastus, ou saint Gaston en français. La prononciation est [sɛ̃vaː][8]. Ce sont saints Raven et Rasiphe qui sont vénérées à Saint-Vaast-sur-Seulles[9].

La Seulles est un fleuve côtier de Normandie, dans le département du Calvados, qui se jette dans la Manche à Courseulles-sur-Mer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 En cours André Marie[10] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2018, la commune comptait 150 habitants[Note 4], en augmentation de 10,29 % par rapport à 2013 (Calvados : +0,6 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
270263256224254270277274254
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
236235212235190182181167142
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
142127148146140106105135142
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2018
127129109115134132134136150
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Vaast (partiellement du XIe siècle).
  • La chapelle Saint-Raven-et-Saint-Rasiphe.
  • Les ruines du Bois du Château ; château assiégé et ruiné, en 1356 par Édouard III. En 1361, abandon définitif du château. Au XIXe siècle les vestiges sont la possession du comte de Blangy. Entre 1979 et 1981 intervient une campagne de fouilles sous la responsabilité de Joseph Decaëns et Joëlle Burnouf[14].
  • Le lavoir.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Morelle, Mémoire d'un château disparu : Saint-Vaast sur Seulles, Charles Corlet, 2009
  • Joseph Decaens, « Les origines du village et du château de Saint-Vaast-sur-Seulles (Calvados) », Anglo-Norman Studies, X, Procedings of the Battle Conference 1987, p. 83 (Lire en ligne).
  • Burnouf J. & Decaens J., La fin du château de Saint-Vaast sur Seulles (Calvados), dans Château Gaillard, 1985, Caen.
  • De Blangy A., Journal des fouilles de Saint-Vaast, siège de 1356, 1889, Caen, 175 pages.
  • De Blangy A., Livre des illustrations des fouilles de Saint-Vaast, 1889, Caen, 201 pages.
  • De Blangy A., Notice historique sur la châtellenie de Saint-Vaast par un membre de la société des antiquaires de Normandie, 1885, Caen, 242 pages.
  • Delrieu F., Fouilles des sarcophages de Saint-Vaast sur Seulles, dans Archéologie médiéval, 2006.
  • Chroniques de Froissart

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2018.
  2. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Recueil des actes administratifs du 22 décembre 2016 » [PDF], sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 16 janvier 2017).
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  6. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Formations dialectales (suite) et françaises, Page 1580.
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 242
  9. Catherine Vincent - 2004 - Identités pèlerines: actes du colloque de Roue, 15-16 mai 2002, Page 103, (ISBN 2877753735).
  10. Réélection 2014 : « André Marie est reconduit dans ses fonctions de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 avril 2014)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. Constructions et habitats fortifiés, Chronique des fouilles, Archéologie médiévale, t. XII, 1982.