Fontenay-le-Pesnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontenay.

Fontenay-le-Pesnel
Fontenay-le-Pesnel
L'église Saint-Aubin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Bretteville-l'Orgueilleuse
Intercommunalité Communauté de communes Seulles Terre et Mer
Maire
Mandat
Jean-Pierre Chevalier
2014-2020
Code postal 14250
Code commune 14278
Démographie
Gentilé Fontenassiens
Population
municipale
1 169 hab. (2016 en augmentation de 16,67 % par rapport à 2011)
Densité 116 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 13″ nord, 0° 34′ 48″ ouest
Altitude Min. 51 m
Max. 114 m
Superficie 10,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Fontenay-le-Pesnel

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Fontenay-le-Pesnel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontenay-le-Pesnel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontenay-le-Pesnel
Liens
Site web http://www.fontenaylepesnel.fr/

Fontenay-le-Pesnel est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 1 169 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Fontenay-le-Pesnel est une commune du Bessin située à trois kilomètres de Tilly-sur-Seulles, quinze kilomètres de Bayeux et seize kilomètres de Caen.

Le , la commune passe de l'arrondissement de Caen à celui de Bayeux[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Fontanetum Paganelli en 1077[2].

Le toponyme Fontenay est issu (selon le spécialiste Ernest Nègre), du latin fontana « source », suffixé de -etum désignant un « ensemble de fontaines »[2].

Pesnel est le patronyme des anciens seigneurs de l'« honneur de la Haye », les Paisnel ou Paynel.

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune, nommée alors Saint-Aubin-de-Fontenay, a porté les noms de Fontenay-le-Pesnel et de Fontenay-sur-Seulles. Le premier nom a été conservé[3].

Le gentilé est Fontenassien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[4] En cours Jean-Pierre Chevalier[5] DVG Officier pompier
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2016, la commune comptait 1 169 habitants[Note 2], en augmentation de 16,67 % par rapport à 2011 (Calvados : +1,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
740770810822833866926943922
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
904901919919904850764682682
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
645658629493515457449375401
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
4624754498289029389199161 054
2016 - - - - - - - -
1 169--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Fontaines romaines près de l'étang.
  • Cimetière militaire comportant 520 tombes (457 Britanniques, 4 Canadiens et 59 Allemands). Ces soldats sont principalement morts pendant l'offensive Epsom (voir bataille de Caen) qui devait contourner Caen par l'ouest pour prendre la ville.
  • Église Saint-Aubin du XIIe siècle, remaniée et agrandie aux XIIIe et XIVe siècles.
  • Église Saint-Martin des XIVe et XVe siècles, en grande partie détruite en 1944.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean Regnault de Segrais (Caen 1624-1701), écrivain français, ami de Madame de La Fayette, auteur des Nouvelles Françaises (1656-1657) et de poésies pastorales : il est enterré à l'emplacement de l'ancien chœur de l'église Saint-Martin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Recueil des actes administratifs du 22 décembre 2016 » [PDF], sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 16 janvier 2017).
  2. a et b Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Page 300 - (ISBN 2600028838).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Le maire repart ou non ? Le député dit tout ! », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 août 2016)
  5. Réélection 2014 : « L'équipe municipale a élu Jean-Pierre Chevalier », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 avril 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :