Catherine Chabaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chabaud.

Catherine Chabaud est une journaliste et une navigatrice française, née le à Bron (Rhône).

Lors de la troisième édition du Vendée Globe (1996-1997), elle est la première femme à terminer un tour du monde à la voile, en solitaire, en course et sans escales[1].

Elle est déléguée à la mer et au littoral du au .

Biographie[modifier | modifier le code]

Le bateau de Catherine Chabaud, Whirlpool-Europe 2, au départ du Vendée Globe 1996-1997.

Diplômée de l’Institut pratique du journalisme (IPJ) en 1983, elle collabore à différents supports radio et presse écrite, avant de se lancer dans la course au large. D'abord journaliste passionnée par la voile, elle s'investit sur tout ce qui touche à l’environnement et au développement durable.

Elle anime des émissions sur l'aventure et une chronique développement durable pendant quatre ans sur Europe 1, de 200 à 2005.

Consultante d’Europe 2 de 2005 à 2007, et ancienne rédactrice en chef de la revue Thalassa, elle a réalisé plusieurs documentaires sur le développement durable.

Elle a à son actif quatorze traversées de l'Atlantique — dont quatre en solitaire — et deux tours du monde en solitaire et sans escale :

  1. Sur Whirlpool-Europe 2, elle est 6e au classement général du Vendée Globe 1996-1997 ;
  2. Mais sur Whirlpool, elle est contrainte d’abandonner en course pendant celui de 2000-2001, à la suite d’un démâtage.

Elle a été membre du conseil d'administration du musée national de la Marine, de la Fédération française de voile, de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), de l'Agence des aires marines protégées. Elle est cofondatrice de l'association Innovations bleues, de la plateforme Océan et Climat, de la Fondation de la mer.

Elle est l'une des marraines de l'association Mécénat Chirurgie cardiaque[2],[3].

Catherine Chabaud a été conseillère au Conseil économique social et environnemental au titre de personnalité qualifiée[4] (2010-2015), où elle a été rapporteur d'un « avis sur les océans » et d'un « avis sur les matériaux biosourcés ».

Elle est nommée déléguée à la mer et au littoral par décret du président de la République en date du . Sa mission prend fin[5] le .

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Possibles rêves, Glénat, 1997
  • Entre deux mondes entre deux mers, Glénat, 2000
  • Femme libre toujours tu chériras la mer, Chasse-Marée, 2007
  • Préserver la mer et son littoral, Glénat, 2008

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]