Arthur Guéniot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arthur Guéniot
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation
Distinction

Arthur Joseph Guéniot est un sculpteur français né à Bournezeau (Vendée) le et mort à Vitry-le-François (Marne) le [1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Arthur Guéniot est d'abord élève à l'école des beaux-arts de Clermont-Ferrand, puis élève lauréat de l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Gustave Moreau et de Jean-André Delorme[2].

Officier d'Académie en 1911 et chevalier de l'ordre du Cambodge, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur par décret du [2].

Il est membre de la Société des artistes français et a obtenu une médaille honorable au Salon de 1902, une médaille de bronze en 1920, une médaille d'argent en 1925 et une médaille d'or, hors-concours, en 1927[2].

Une place de Bournezeau porte son nom depuis 2008[3] et une rue de Dinan porte son nom depuis 2009[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Rêverie, 1905, statuette, primée en 1905, achat par la ville de Paris, jardin de la bibliothèque de Saint-Maur-des-Fossés. Éditée par la Manufacture nationale de Sèvres[2],[5].
  • Bois ton sang, statue de Jehan de Beaumanoir, inaugurée en 1911 à Dinan[2].
  • Vers la flamme, Salon des artistes français de 1911[6].
  • Monument aux morts de Dinan, 1922[7].
  • Monument aux morts d'Aubagne, 1922, cimetière d'Aubagne.
  • Monument aux morts de Treignat, 1923[8].
  • Sculptures en marbre blanc pour l'église Saint-Jean de Montmartre, entre 1918 et 1926[9].
  • Sainte Thérèse de Lisieux, 1931, haut-relief, cathédrale Saint-Louis de La Rochelle[10].
  • Arthur Guéniot est l'un des sculpteurs du mobilier de la cathédrale Saint-Étienne à Châlons-en-Champagne[11].
  • Crucifix en marbre avec, à ses pieds, un Poilu mourant et la Patrie, dans l'église Saint-Sauveur de Dinan, 1922.
  • Saint Augustin et Sainte Monique, statues en bronze dans l'église Saint-Sauveur de Dinan.
  • Mgr Jacques Daniel, buste en marbre dans l'église Saint-Sauveur de Dinan, 1910.
  • L'Abbé Cotrel, médaillon en marbre dans l'église Saint-Sauveur de Dinan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ressources relatives aux beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata :