Treignat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Treignat
Image illustrative de l'article Treignat
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Montluçon
Canton Huriel
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Huriel
Maire
Mandat
Patricia Chouteau
2015-2020
Code postal 03380
Code commune 03288
Démographie
Population
municipale
458 hab. (2014)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 20′ 58″ nord, 2° 20′ 29″ est
Altitude Min. 374 m – Max. 556 m
Superficie 28,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Treignat

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Treignat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Treignat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Treignat

Treignat est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Treignat se situe a 440 mètres d'altitude à l'ouest des hauteurs de "Larboret" qui atteignent 500 à 570 m (570 m atteints sur la commune voisine d'Archignat).

La Magieure, affluent de rive gauche du Cher, prend sa source sur la commune de Treignat et forme peu après l'étang d'Herculat.

La commune est située sur le sentier de grande randonnée de pays : Sur les pas des maîtres sonneurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Treignat Blason Tiercé en pairle au 1) d’argent à la tête de lion de gueules au 2) de sinople à l’église du lieu d'argent essorée d’azur ouverte et ajourée de gueules, au 3) d’azur au soldat romain tenant dans sa dextre une lance et de sa senestre un bouclier, le tout au naturel.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 avril 2014 Michel Bouchauveau DVG Commerçant retraité
avril 2014 octobre 2015 Sébastien Nury[1] DVG Agriculteur
20 octobre 2015 en cours
(au 23 novembre 2015)
Patricia Chouteau[2],[3]   Agricultrice

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 458 habitants, en augmentation de 3,39 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
800 505 579 778 855 899 893 934 955
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
917 911 992 1 005 1 022 1 020 1 078 1 119 1 121
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 140 1 202 1 216 1 048 1 045 1 028 974 961 921
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
814 738 677 575 531 475 452 448 458
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Gervais en deux parties du XIIIe siècle, remaniée au XIXe siècle. Il y avait anciennement deux églises voisines, l'église prieurale Saint-Gervais et l'église paroissiale Saint-Julien. De l'ancienne église Saint-Gervais, il ne reste que le clocher carré, séparé de l'église actuelle, dédiée à saint Gervais mais établie dans les murs de l'ancienne église Saint-Julien. L'église contient le tombeau de la famille Le Groing (XVIe siècle, remanié au XIXe siècle), famille qui possédait les seigneuries de Villebouche et d'Herculat sur la paroisse de Treignat. Ce tombeau comporte un gisant de calcaire beige et abrite les sépultures d'Antoine Le Groing (mort le 18 mars 1505 selon son épitaphe sur la dalle du gisant) et de son frère Jean (mort le 26 septembre 1525 à Pavie, sans doute de blessures reçues à la bataille de Marignan le 14 septembre), dont l'épitaphe figure au fond de l'enfeu[8].
  • Étang d'Herculat. Plan d'eau de 18 ha (camping, pêche, baignade).
  • Musée de la mob'. Musée consacré à l'histoire du moyen de transport le plus populaire après guerre : le cyclomoteur ou mobylette[9].

Particularités[modifier | modifier le code]

Depuis le 7 octobre 2006, la commune de Treignat accueille une école des sciences extra-scolaire au premier étage de la salle des fêtes. Elle propose tous les quinze jours hors vacances scolaires des activités scientifiques à destination de tout public, en particulier des jeunes. Elle propose par exemple : chimie des couleurs, électricité, construction de fusées à eau, initiation à la robotique et à la programmation avec les robots-tortue (langage LOGO)...

Depuis le 4 juillet 2003, la commune de Treignat accueille le seul musée de France consacré exclusivement aux cyclomoteurs (musée de la mob'), ainsi qu'un atelier associatif pour la remise en état et l'entretien de ces engins ; sous l'égide de l'association "Le garage à tasses", chacun peut venir apprendre ou faire profiter de son savoir, constituant ainsi un réseau d'entraide entre passionnés et usagers nombreux dans les milieux ruraux. L'association organise également de nombreuses randonnées en mob' ainsi qu'un important rassemblement de cyclomoteurs le 4e dimanche d'octobre.

Le 14 juillet 2000, lors du pique-nique géant qui avait lieu sur la méridienne verte, les coureurs se sont retrouvés à Treignat, qui est situé sur cette méridienne.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 7 juin 2014).
  2. « Patricia Chouteau élue maire », sur La Montagne, .
  3. « Liste nominative des communes de l'Allier » [PDF], sur maires-allier.fr, Association des maires et présidents de communautés de l'Allier, (consulté le 23 mars 2016).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. Jean-Luc Flohic (dir.), Le Patrimoine des communes de l'Allier, Charenton-le-Pont, Éd. Flohic, , 1144 p. (ISBN 2-84234-053-1), pp. 498-499 ; texte des épitaphes. « Recullat » est une variante d'« Herculat ».
  9. Site du musée de la mob'.