Musée Sainte-Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Sainte-Croix
Musée Sainte-Croix Poitiers.jpg
Informations générale
Visiteurs par an
18 157 (2003)
19 126 (2004)
18 259 (2005)
22 970 (2006)
21 975 (2007)[1]
Site web
Localisation
Pays
Commune
Adresse
3 bis, rue Jean-Jaurès
86000 Poitiers
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Poitou-Charentes
voir sur la carte de Poitou-Charentes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Poitiers
voir sur la carte de Poitiers
Red pog.svg

Le musée Sainte-Croix est le plus grand musée de la ville de Poitiers, en France. Construit en 1974 sur les plans de l'architecte poitevin Jean Monge, il se dresse à la place de l'ancienne abbaye Sainte-Croix, aujourd'hui à Saint-Benoît. Il s'agit d'une vaste structure de béton et de verre, dans le plus pur style brutaliste des années 1970. Il a en outre la particularité d'être construit sur un ancien site de fouilles dans son département Archéologie.

Ses riches et diverses collections s'exposent au travers d'un parcours chronologique progressivement renouvelé, partant de la préhistoire et de l'archéologie antique et médiévale pour arriver aux beaux-arts tout en évoquant l'histoire du Poitou.

Histoire du musée[modifier | modifier le code]

Le premier musée de la ville de Poitiers est constitué en 1820. Il s'installe ensuite au rez-de-chaussée du nouvel hôtel de ville construit à la fin du Second Empire. En 1947, une importante donation par la Société des Antiquaires de l'Ouest enrichit considérablement les collections de la ville, l'archéologie et la numismatique régionales se trouvant renforcées, ainsi que les beaux-arts et les arts décoratifs.

L'architecte Jean Monge, lauréat de l’équerre d'Argent pour la bibliothèque universitaire de droit et de lettres de la ville en 1973, est chargé de construire un nouveau bâtiment muséal. Le musée ouvre le 21 décembre 1974 sous le nom de "Centre culturel Sainte-Croix"[2]. Depuis septembre 2015, les qualités historiques de l'architecture sont reconnues par le label "Patrimoine du XXe siècle" décerné par le Ministère de la Culture.

A l'horizon 2019, le musée se dotera enfin de réserves externalisées modernes à Vouneuil-sous-Biard, rassemblant les quelques 1,2 million d'objets inscrits sur l'inventaire du musée, et libérant ainsi plus de 1000 m2 de surface d'exposition au sein du bâtiment[3]. Le parcours permanent sera alors largement enrichi, entre autres par l'arrivée des collections muséales en provenance de l'autre musée municipal, le Musée Rupert-de-Chièvres, fermé depuis 2009[4]. Un partenariat de trois ans entre la Ville et l'Institut national du patrimoine prévoit ainsi une coopération scientifique, technique et professionnelle dans les domaines de la conservation et de la restauration du patrimoine[5].

Collections[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

La Minerve de Poitiers, découverte en 1901 et exposée dans les salles d'archéologie, au sous-sol.

Antiquité romaine[modifier | modifier le code]

  • Statue d'Athéna, marbre romain d'après un original grec (?) découvert à Poitiers en 1901 (IerIIe siècle ap. J.-C.) ;
  • Trésor monétaire gaulois de Chevanceaux (17) ;
  • Dépôt aristocratique d'Antran (Ier s.) ;
  • Épitaphe de Claudia Varenilla (IIe s.) ;
  • Base d'un monument honorifique dédié à Marcus Sedatius Severianus (IIe siècle) ;
  • Importantes et nombreuses sculptures indigènes (époque romaine) ;
  • Belle série de verres d'époque romaine ;
  • Objets de parure antiques.

Haut Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Base aux larrons, élément sculpté représentant la scène biblique des Deux Larrons, base d'une Crucifixion monumentale des VI-VIIe siècles retrouvée à l'Hypogée des Dunes.
  • Décors de stuc découverts dans l'ancien prieuré Saint-Pierre de Vouneuil-sous-Biard (Ve-VIe siècle): Ensemble le plus complet et le plus ancien de France (cf. Exposition internationale de 2005) ;
  • Fragment de sarcophage dit La pierre qui pue trouvé dans la nécropole développée autour du tombeau d'Hilaire (IVe s.) ;
  • Les Larrons : base d'une Crucifixion monumentale unique en Europe ;
  • Sarcophage paléochrétien de Loudun à décor historié (Ve s.) ;
  • Base d'une Crucifixion monumentale en pierre provenant de l'Hypogée des Dunes, chapelle funéraire aménagée par l'Abbé Mellebaude au VIIe. Site exceptionnel du Haut Moyen Âge (réunissant un corpus de sculptures et d'inscriptions) actuellement en chantier de restauration par les M.H. (Publication à paraître en 2015).

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Période romane[modifier | modifier le code]

  • Chapiteau de la Dispute: Poitiers, pilier de Justice dit Les 3 Piliers (XIe s.) ;
  • Vase-reliquaire de Saint-Savin-sur-Gartempe (86). Atelier de verres luxueux bleu cobalt à décor blanc d'Europe occidentale.

Renaissance[modifier | modifier le code]

Histoire de Poitiers et du Poitou[modifier | modifier le code]

Arts décoratifs[modifier | modifier le code]

  • Cabinets d'ébène, XVIIe siècle, fabrication italienne.
  • Commode de style transition estampillée
  • Collection de faïence et de porcelaine XVe - XIXe siècle
  • Émaux limousins

Peinture et sculpture ancienne (avant 1800)[modifier | modifier le code]

Peinture et sculpture XIXe siècle et XXe siècle[modifier | modifier le code]

Cabinet d'art graphique[modifier | modifier le code]

Le cabinet d'art graphique du musée Sainte-Croix comprend notamment les dessins de la donation Babinet et les photographies provenant de l'ancienne collection de Bernard Lamarche-Vadel. En raison de leur fragilité ces œuvres ne sont présentées que lors d'expositions temporaires.

Dessin[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Camille Claudel (1984)
  • Yvan Gallé[6] (1986)
  • Romaine Brooks (1987)
  • Chana Orloff (1992)
  • Aux rives de l'Incertain, histoire et représentation des marais occidentaux du Moyen Âge à nos jours (2002)
  • Le stuc, visage oublié de l'art médiéval (2005)
  • Dessins baroques de Naples (2010)
  • L'Âge roman (2011)
  • Amor à mort. Tombes remarquables du centre-ouest de la Gaule (2012)
  • La Licorne et le Bézoard, une histoire des cabinets de curiosité des origines à nos jours (2013)
  • Engagement : collectionner/partager (2015)
  • Images Révélées : Poitiers à l'épreuve de la photographie 1839-1914 (2015)

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Veille Info Tourisme
  2. Brochure 2016-2017 du musée, éditée en octobre 2016, p. 4.
  3. Edito du Député-Maire de Poitiers, Alain Claeys, dans la brochure 2016-2017 du musée, éditée en octobre 2016, p. 3.
  4. « Le musée de Chièvres aux bons soins de la Ville », sur http://www.lanouvellerepublique.fr, (consulté le 29 décembre 2016)
  5. « Des réserves à Beauvoir pour un musée sans réserves », sur http://www.lanouvellerepublique.fr, (consulté le 29 décembre 2016)
  6. Yvan Gallé peintre aux multiples visages des actualités Poitou Charentes

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Catalogue des collections et des expositions permanentes[réf. nécessaire]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :