Geneviève Lacambre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Geneviève Lacambre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Conservatrice de musée, directrice de muséeVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Directeur de thèse
Genre artistique
Non-fiction (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Œuvres principales
Gustave Moreau : Maître sorcier (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Geneviève Lacambre est une historienne de l'art française née à Paris en 1937[1]. Elle est spécialiste de Gustave Moreau et du Japonisme et a contribué à la redécouverte du peintre symboliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Geneviève Lacambre soutient un mémoire de recherche approfondie en 1964 intitulé Le rôle du Japon dans l'évolution de l'habitation et de son décor en France dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle sous la direction de l'ethnologue Marcel Maget[2]. L'année suivante elle devient conservatrice au département des peintures du musée du Louvre[3]. En 1972, elle travaille sur l'œuvre de Gustave Moreau dans le cadre de l'exposition French symbolist painters à la Hayward Gallery à Londres[4], puis de nouveau de 1975 à 1976 pour l'exposition Le Symbolisme en Europe au Grand Palais[5],[6]. Elle quitte ses fonctions au Louvre en 1979 et devient la même année conservatrice générale du musée d'Orsay[7]. Elle devient directrice du musée Gustave Moreau en 1985[3], fonction qu'elle occupe parallèlement à celle qu'elle exerce au musée d'Orsay jusqu'en 2002[7].

En 1998, Geneviève Lacambre organise la rétrospective au Grand Palais, sur Gustave Moreau à l'occasion du centenaire de sa mort[6]. Cette exposition permet une redécouverte du peintre[8]. En effet, Gustave Moreau était surtout connu à l'époque comme professeur de l'avant-garde du XXe siècle (Henri Matisse, Georges Rouault...) ou comme inspirateur des surréalistes du fait d'André Breton[8].

Publications[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Geneviève Lacambre, « Gustave Moreau et le Japon », Revue de l'Art, no 85,‎ , p. 64-75 (lire en ligne)
  • Geneviève Lacambre, « Gustave Moreau : illustrateur d'Homère », Gaia : revue interdisciplinaire sur la Grèce Archaïque, no 7,‎ , p. 549-560 (lire en ligne)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Chevalière de la Légion d'Honneur (1999)[9]
  • Legion Honneur Chevalier ribbon.svg Officière de la Légion d'Honneur (2003)[10]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Geneviève Lacambre », sur Babelio (consulté le 1er février 2020)
  2. Geneviève Lacambre et Marcel Maget, Le rôle du Japon dans l'évolution de l'habitation et de son décor en France dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle, (lire en ligne)
  3. a et b « «Gustave Moreau» vue par Geneviève Lacambre », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne)
  4. « French symbolist painters : Moreau, Puvis de Chavannes, Redon and their followers : [exposition], London, Hayward Gallery, 7 June - 23 July 1972 ; Liverpool, Walker Art Gallery, 9 August - 17 September 1972 / [organized by the Association française d'action artistique in association with the Arts Council of Great Britain] ; [catalogue rédigé par Geneviève Lacambre, Mary Anne Stevens et Alan Bowness] - Sudoc », sur www.sudoc.fr (consulté le 1er février 2020)
  5. « Le Symbolisme en Europe : Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 21 mai-19 juillet 1976 / [catalogue rédigé par Geneviève Lacambre] - Sudoc », sur www.sudoc.fr (consulté le 1er février 2020)
  6. a et b Geneviève Lacambre, Gustave Moreau : Maître Sorcier, Paris, Gallimard et Réunion des musées nationaux, (ISBN 2-07-053388-3)
  7. a et b « LACAMBRE Geneviève | Les rendez-vous de l'histoire », sur www.rdv-histoire.com (consulté le 1er février 2020)
  8. a et b Mireille Dottin-Orsini, « Femmes peintes, femmes (d)écrites : le cas Gustave Moreau », dans Andrée Mansau, Des femmes : images et écritures, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, (ISBN 2-85816-697-8), pp. 121-132
  9. Décret du 31 décembre 1998 portant promotion et nomination (lire en ligne)
  10. Décret du 14 mai 2003 portant promotion et nomination (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]