Arromanches (porte-avions)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arromanches.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HMS Colossus.
Arromanches
Image illustrative de l'article Arromanches (porte-avions)
Un Hellcat à l'appontage sur l’Arromanches, dans le golfe du Tonkin.

Autres noms Colossus
Type Porte-avions léger (CVL)
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Chantier naval Chantier Vickers-Armstrongs, Tyne (Royaume-Uni)
Lancement 30 septembre 1943
Statut Ferraillé en 1977-1979 à Toulon par une société de métaux d'Aubagne.
Équipage
Équipage 42 officiers, 777 officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots, non compris le personnel aéro, qui est d'environ 200 hommes. Jusqu'à 1 020 hommes au total.
Caractéristiques techniques
Longueur 211,25 m
Maître-bau 24,50 m à la flottaison
Tirant d'eau 7,15 m
Déplacement 14 000 tonnes standard
18 500 tonnes à pleine charge
Propulsion turbines à engrenages Parsons à simple réduction, 4 chaudières type Admiralty (Yarrow) à 3 corps, timbrées à 400 psi (2,76 MPa), surchauffe 360°C (680°F) ; 2 lignes d'arbres.
Puissance 40 000 ch
Vitesse 25 nœuds, 46 km/h.
Caractéristiques militaires
Armement 43 canons Bofors de 40 mm antiaériens (six affûts quadruples pom-poms Vickers et dix-neuf affûts simples)
Rayon d'action (Distances franchissables) 12 000 milles à 14 nœuds ; 8 000 milles à 20 nœuds ; 6 200 milles à 23 nœuds
Aéronefs 24 aéronefs ou 30 hélicoptères.
Carrière
Indicatif
  • Marque de coque : 15 (Pennant number) en tant que Colossus ; R95 après 1956
  • Indicatif international : FBED
  • Indicatif phonie (époque Marine nationale) du contrôle aérien : "Sapho"

L'Arromanches (R95), porte-avions de combat léger, est le prototype d'une série de dix porte-avions de la classe Colossus. Sa construction a commencé le au chantier naval Vickers-Armstrongs (N.Y.H. Walker) de Newcastle-upon-Tyne (Royaume-Uni). Lancé le et commissionné en , il est incorporé dans la Royal Navy sous le nom de Colossus (15). Le Colossus est loué à la Marine nationale française en pour une durée de cinq ans. La Marine nationale le rebaptise du nom d’Arromanches, destiné à perpétuer le souvenir et l'importance de cette petite ville de Normandie lors du débarquement du 6 juin 1944 ; puis l'achète à l'échéance de sa location, en 1951.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Acheté à la Royal Navy. Nouvelle campagne d'Indochine, attaque de voies de communication, de transport et soutien aérien rapproché.
  • 1952 : Retour à Toulon en juin, et nouveau départ vers l'Indochine fin août avec les flottilles 12F équipée du F6F Hellcat et la 9F armée de SB2C Helldiver.
  • 1953 - 1954 : Retour à Toulon en février. Nouveau départ pour l'Indochine le 9 septembre 1953 avec la 11F et les flottilles 3F armées de F6F et SB2C qui participent à la bataille de Ðiện Biên Phủ.
  • 1954 - 1955 : Retour à Toulon en septembre 1954. Après carénage, incorporé au sein des forces maritimes de Méditerranée.
  • 1956 : Intervention à Suez, en compagnie du La Fayette, avec les 14 F et 15F équipées des Corsair et 9F équipée en Grumman TBF Avenger torpilleurs. Les Corsair attaquèrent la base aérienne du Caire, les Avengers reçurent l'ordre de couler la flotte égyptienne en rade d'Alexandrie (Opération « Mousquetaire »), mais la mission fut abandonnée par suite de la présence de navires de la 6e Flotte américaine.
  • 1957 - 1958 : Aménagement d'un pont oblique de 4°, d'un miroir d'appontage et d'un nouveau radar. Les canons sont débarqués.
  • 1959 - 1974 : Porte-avions-école pour les pilotes embarqués de la Marine, sur Breguet Alizé et sur Fouga CM-175 Zéphyr.
  • 1961 : Intervention durant la crise de Bizerte.
  • 1962 - 1974 : Porte-hélicoptères d'assaut, avec la 33F, l'Arromanches continue à qualifier des pilotes à l'appontage, (escadrille 59S). Avec la 31F, il permet de pratiquer la lutte ASM par hélicoptères embarqués.
  • 1967 1er septembre au 13 octobre : exercice franco-ivoirien interarmées « Alligator III » en Côte d'Ivoire, avec l'escadre de la Méditerranée, le Clemenceau et la flottille amphibie.
  • 1968 : Grand carénage.
  • 1970 : 19 au 22 mai : exercice de débarquement « Goéland » sur les côtes du Morbihan avec le Clemenceau et la flottille amphibie.
  • 1974 : Débaptisé le 5 septembre 1974 (numéro de coque Q525).
  • 1976 : Mis en vente le 5 mai.
  • 1977 : Acheté par la Société de métaux Alexandrian Frères d'Aubagne en décembre.
  • 1978 : Début du chantier de démolition navale.

Une agence postale navale embarquée fonctionna à son bord du au . Elle utilisa successivement 4 modèles de timbre à date hexagonal tireté comportant le nom du bâtiment.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Freins d'appontage :

(à l'origine) huit "brins" et deux barrières (en position transversale), arrêtant des avions de 6,8 tonnes se posant à 60 nœuds (brins d'arrêt) ou à 40 nœuds résiduels (barrières).

Après refonte de 1958 (installation de la piste oblique) :

dix câbles : six en position transversale, à l'arrière de l'ascenseur arrière et quatre en avant de l'ascenseur arrière, orientés perpendiculairement à l'axe de la piste oblique, soit 4° bâbord.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Association des Amis du Musée de la Marine, Monographie sur le porte-avions Arromanches, 1956.
  • « Porte-avion Arromanches » in Marines internationales n°9 01/01/1981
  • René Bail et Jean Moulin, Les Porte-avions Dixmude & Arromanches, éditions Lavauzelle, 1983. (ISBN 978-2909675398)
  • René Bail et Jean Moulin, Le Porte-avions Arromanches ex Colossus : 1942-1978, éditions Lavauzelle, 1983 (ISBN 978-2702500453).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]