Envoyés très spéciaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Envoyés très spéciaux
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film Envoyés très spéciaux

Réalisation Frédéric Auburtin
Scénario Simon Michaël
Jacques Labib
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Manuel Munz
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 93 minutes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Envoyés très spéciaux est un film français réalisé par Frédéric Auburtin en 2009. Le film met en scène Gérard Jugnot et Gérard Lanvin. Les personnages secondaires sont joués par Omar Sy, Valérie Kaprisky, Anne Marivin, Serge Hazanavicius, Bertrand Lacy, Guillaume Durand, Frédérique Tirmont, Laurent Gerra et Farouk Bennaleg.

Résumé[modifier | modifier le code]

R2i, grande radio nationale, envoie deux reporters couvrir la guerre d'Irak, le journaliste Frank Bonneville et l'ingénieur du son Albert Poussin.

Des millions d'auditeurs suivent les aventures des deux reporters qui, à la suite d'une gaffe de Poussin (qui a jeté par mégarde les billets d'avion et 20 000 euros destinés au voyage dans une poubelle), n'ont jamais réellement quitté Paris.

Cachés à Paris, en plein cœur du 18e arrondissement, les deux hommes essayent néanmoins d'assurer un minimum, et s'inspirent des informations internationales afin de réaliser leurs propres « reportages ». Afin de rendre leur histoire crédible, ils amplifient le canular au fur et à mesure que la situation se complique.

Surmédiatisés, ils entrent alors dans un terrible engrenage...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le personnage joué par Gérard Jugnot, Albert Poussin, devait à l'origine s'appeler Albert Piteux, le vrai nom de l'ingénieur du son qui a inspiré le personnage[2].
  • Simon Michaël et Jacques Labib, les scénaristes, ont été respectivement membre de la Brigade anti-terroriste et grand reporter pour RTL.
  • Dans une scène coupée, disponible sur le DVD du film, on peut voir le personnage d'Albert Poussin conduire la Citroën SM présidentielle de Georges Pompidou, gracieusement prêtée par le gouvernement français[3].
  • Également sur le DVD, on peut retrouver des « messages de soutien » aux otages Frank Bonneville et Albert Poussin. Ainsi on retrouve des messages de : Jean Reno, Dany Boon, Jack Black, Gael García Bernal, Akhenaton et Imhotep du groupe IAM, Éric et Ramzy, Jean-Claude Van Damme, Kad Merad, Michel Gondry, Monica Bellucci, Daniel Auteuil, Olivier Marchal, Omar Sy et Philippe Gildas[4].
  • Albert Poussin ne collectionne pas que les Citroën, mais aussi les motos. Il a même une Triumph... Bonneville !
  • Une invraisemblance majeure est présente dans le film : bien que leurs noms et leurs visages soient devenus mondialement connus, les deux protagonistes arrivent à passer de nombreuses frontières avec leurs passeports. Le fait aussi de prendre deux taxis à Paris sans que l'un des deux conducteurs au moins ne reconnaisse Jugnot ou Lanvin (leurs personnages apparaissent quotidiennement à la télé ou dans les journaux) est totalement incroyable. Ce qui ajoute encore à l'invraisemblance du scénario.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Musique originale de Envoyés très spéciaux sur le site officiel de Jean-Yves D'Angelo
  2. http://www.allocine.fr/film/anecdote_gen_cfilm=132645.html
  3. Commentaire audio du réalisateur sur le DVD à propos des scènes coupées
  4. Bonus du DVD

Liens externes[modifier | modifier le code]