Ambassade du Royaume-Uni en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ambassade du Royaume-Uni en France
{{#if:
Drapeau du Royaume-Uni
Royaume-Uni
Vue de la mission diplomatique
Entrée de l'ambassade du Royaume-Uni à Paris.

Lieu 35 rue du Faubourg-Saint-Honoré
Paris
Coordonnées 48° 52′ 09″ Nord, 2° 19′ 08″ Est
Ambassadeur Julian King
Nomination 2016
Site web Consulter

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Ambassade du Royaume-Uni en France

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Ambassade du Royaume-Uni en France

Voir aussi : Ambassade de France au Royaume-Uni
Ambassadeurs en FranceConsuls en France

L'ambassade du Royaume-Uni en France est la représentation diplomatique du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord auprès de la République française.

Située 35 rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans le 8e arrondissement de Paris, la capitale du pays, son ambassadeur est, depuis 2016, Sir Julian King.

La résidence de l'ambassadeur[modifier | modifier le code]

Entre le 25 août 1790 et le 28 janvier 1793, Lord George Leveson-Gower loue l'hôtel de Monaco, situé au 57 de la rue Saint-Dominique, à la princesse de Monaco[1]. Construit par Alexandre-Théodore Brongniart en 1774 pour la Princesse nouvellement divorcée celle-ci le laisse pour fuir le royaume de France à l'avènement de la Révolution. Puis George III rappelle son ambassadeur à la suite de la journée du 10 août 1792[2].

La résidence de l'ambassadeur est installée depuis 1814 à l'hôtel de Charost, situé au no 39 de la rue du Faubourg-Saint-Honoré, à une centaine de mètres du Palais de l'Élysée.
Construit en 1722 pour Armand de Béthune (1663-1747), duc de Charost, par l'architecte Antoine Mazin (qui est aussi en partie l'auteur des plans de l'hôtel Matignon), il deviendra tour à tour domicile de cette famille aristocratique, ambassade du Portugal, siège de bureaux, un palais impérial et la résidence temporaire de l'ambassadeur d'Autriche, auprès de qui Arthur Wellesley, duc de Wellington, le vainqueur de Waterloo, en fit acquisition pour y installer l'ambassade britannique, dont il sera le premier occupant.

En novembre 1824, le vicomte Granville[3],[N 1] réside de nouveau un an à l'hôtel de Monaco en attendant que son logement définitif soit prêt[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ambassadeurs du Royaume-Uni en France[modifier | modifier le code]

S.E. le marquis de Crewe, ambassadeur à Paris de 1922 à 1928.
Sir John Holmes, S.M. ambassadeur à Paris de 2001 à 2007.
S.E. Sir Peter Westmacott, ambassadeur à Paris de 2007 à 2012.
Date de
nomination
Date de remise des
lettres de créance
Ambassadeur
 ? 1814 Arthur Wellesley, duc de Wellington
 ? 1815 Charles Stuart (en)
 ? 1824 Granville Leveson-Gower
 ? 1828 Charles Stuart (en)
 ? 1830 Granville Leveson-Gower
 ? 1835 Henry Wellesley
 ? 1835 Granville Leveson-Gower
 ? 1841 Henry Wellesley
 ? 1846 Constantine Phipps (en)
 ? 1852 Henry Wellesley
 ? 9 novembre 1867 Richard Lyons (en)
 ? 29 décembre 1887 [JORF 1] Robert Lytton
 ? 21 mars 1892 [JORF 2] Frederick Temple-Blackwood
 ? 8 décembre 1896 [JORF 3] Edmund Monson (en)
 ? 23 janvier 1905 [JORF 4] Francis Bertie (en)
 ? 1er mai 1918 [JORF 5] Edward Stanley
 ? 30 novembre 1920 [JORF 6] Charles Hardinge
 ? 30 décembre 1922 [JORF 7] Robert Crewe-Milnes
 ? 3 août 1928 [JORF 8] William Tyrrell (en)
 ? 4 mai 1934 [JORF 9] George Clerk (en)
 ? 28 avril 1937 [JORF 10] Eric Phipps (en)
 ? 16 novembre 1939 [JORF 11] Ronald Hugh Campbell (en)
Pas d'ambassadeur entre 1940 et 1944 en raison de l'occupation de la France par l'Allemagne nazie
 ? 18 novembre 1944 [JORF 12] Duff Cooper
 ? 16 janvier 1948 [JORF 13] Oliver Harvey (en)
 ? 14 avril 1954 [JORF 14] Gladwyn Jebb
 ? 15 octobre 1960 [JORF 15] Pierson Dixon (en)
 ? 13 février 1965 [JORF 16] Patrick Reilly (en)
 ? 21 septembre 1968 [JORF 17] Christopher Soames (en)
 ? 16 novembre 1972 [JORF 18] Edward Tomkins (en)
 ? 23 décembre 1975 [JORF 19] Nicholas Henderson (en)
 ? 10 mai 1979 [JORF 20] Reginald Hibbert (en)
 ? 25 mars 1982 [JORF 21] John Fretwell (en)
 ? 24 juin 1987 [JORF 22] Ewen Fergusson (en)
 ? 15 février 1993 [JORF 23] Christopher Mallaby (en)
 ? 10 juillet 1996 [JORF 24] Michael Jay (en)
 ? 15 novembre 2001 [JORF 25] John Holmes
 ? 28 mars 2007 [JORF 26] Peter Westmacott
 ? 11 juillet 2012 [JORF 27] Peter Ricketts
 ? 15 février 2016 [JORF 28] Julian King

Liens privilégiés avec la France[modifier | modifier le code]

L'ambassade du Royaume-Uni en France administre conjointement avec le British Council en France les bourses Entente Cordiale pour les étudiants français de troisième cycle souhaitant étudier au Royaume-Uni[5],[6].

Consulats[modifier | modifier le code]

Outre celui de Paris, l'ambassade possède en province deux autres consulats (Bordeaux et Marseille)[7] et une délégation commerciale du Royaume-Uni à Lyon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. demi-frère du Lord George Leveson-Gower, est ambassadeur du Royaume de Grande-Bretagne et réside aussi à l’hôtel de Monaco de 1790 à 1792. Cf. (en) Harriet Leveson-Gower, Countess Granville (édité par Edward Frederick Leveson-Gower), Letters of Harriet, Countess Granville : 1810-1845 [« Lettres de Harriet, comtesse de Granville »], vol. 1, Londres, Longmans, Green and Co, , 3e éd., X-440 p., 2 vol. (lire en ligne), « To the Marquis of Hartington – London : April, 12, 1810 », p. 3 n. 3.

Références[modifier | modifier le code]

Dans le Journal officiel de la République française (JORF), sur Légifrance ou Gallica :

  1. Remise de lettres de créance, JORF no 355 du 30 décembre 1887, p. 5789.
  2. Remise de lettres de créance, JORF no 81 du 22 mars 1892, p. 1493.
  3. Remise de lettres de créance, JORF no 335 du 9 décembre 1896, p. 6701.
  4. Remise de lettres de créance, JORF no 23 du 24 janvier 1905, p. 625.
  5. Remise de lettres de créance, JORF no 120 du 2 mai 1918, p. 3817.
  6. Remise de lettres de créance, JORF no 327 du 1er décembre 1920, p. 19597.
  7. Remise de lettres de créance, JORF no 354 du 31 décembre 1922, p. 12502.
  8. Remise de lettres de créance, JORF no 183 du 4 août 1928, p. 8902.
  9. Remise de lettres de créance, JORF no 106 du 5 mai 1934, p. 4466.
  10. Remise de lettres de créance, JORF no 100 du 29 avril 1937, p. 4778.
  11. Remise de lettres de créance, JORF no 283 du 17 novembre 1939, p. 13162.
  12. Remise de lettres de créance, JORF no 128 du 19 novembre 1944, p. 1380.
  13. Remise de lettres de créance, JORF no 16 du 18 janvier 1948, p. 565.
  14. Remise de lettres de créance, JORF no 94 du 23 avril 1954, p. 3907.
  15. Remise de lettres de créance, JORF no 249 du 25 octobre 1960, p. 9635.
  16. Remise de lettres de créance, JORF no 39 du 16 février 1965, p. 1306.
  17. Remise de lettres de créance, JORF no 225 du 24 septembre 1968, p. 9010.
  18. Remise de lettres de créance, JORF no 269 du 18 novembre 1972, p. 11972.
  19. Remise de lettres de créance, JORF no 299 du 26 décembre 1975, p. 13307.
  20. Remise de lettres de créance, JORF no 110 du 12 mai 1979, p. 1122.
  21. Remise de lettres de créance, JORF no 73 du 27 mars 1982, p. 935.
  22. Remise de lettres de créance, JORF no 146 du 26 juin 1987, p. 6903, NOR MAEP8750018E.
  23. Remise de lettres de créance, JORF no 41 du 18 février 1993, p. 2632, NOR MAEP9350004E.
  24. Remise de lettres de créance, JORF no 161 du 12 juillet 1996, p. 10495, NOR MAEP9650020G.
  25. Remise de lettres de créances, JORF no 267 du 17 novembre 2001, p. 18314, NOR MAEP0150065G.
  26. Remise de lettres de créance, JORF no 77 du 31 mars 2007, p. 6002, texte no 1, NOR PREX0750033G.
  27. Remise de lettres de créance, JORF no 165 du 18 juillet 2012, p. 11778, texte no 1, NOR MAEP1150061E.
  28. Remise de lettres de créance, JORF no 43 du 20 février 2016, texte no 6, NOR MAEP1604259X.

Autres références :

  1. Françoise Magny (préf. Jacques Chirac, Édouard Frédéric-Dupont, Catalogue d'exposition Musée Rodin (Paris), [11.10.-20.12.1984]), « Hôtel de Monaco puis de Sagan : ancien 131, rue Saint-Dominique - actuel 57, rue Saint-Dominique », dans Bruno Pons (commissaire), Béatrice de Andria, Société d'histoire et d'archéologie du VIIe arrondissement, et al., Le faubourg Saint-Germain : la rue Saint-Dominique : hôtels et amateurs, Paris, Délégation à l'action artistique de la Ville de Paris, , 1e éd. (1re éd. 1984), 223 p., 24 cm (ISBN 2-9051-1800-8 et 978-2-905118-00-4), p. 136 col. 1.
  2. (en) A Collection of State papers, relative to the war against France : now carrying on by Great-Britain and the several other European powers… Many of which have never before been published [« Collection de papiers d'Etat, traitants de la guerre contre la France : maintenant en possession de la Grande-Bretagne et de plusieurs autres puissances européennes… dont beaucoup n'ont jamais été publiés »] (trad. de l'anglais), London, John Debrett, , 171 p., 9 vol. : in 8° (lire en ligne), « Official correspondence », p. 200.
  3. www.thegazette.co.uk
  4. (en) Harriet Leveson-Gower, Countess Granville (édité par Edward Frederick Leveson-Gower), Letters of Harriet, Countess Granville : 1810-1845 [« Lettres de Harriet, comtesse de Granville »], vol. 1, Londres, Longmans, Green and Co, , 3e éd., X-440 p., 2 vol. (lire en ligne), « To lady G. Morpeth – Brussels, November 1824 et To Lady Carlisle – Paris, November 1825 », p. 313-314, 366.
  5. « Déposer sa candidature pour une des bourses Entente Cordiale », sur British Council France (consulté le 4 janvier 2013).
  6. « Le programme d'études de l'Entente Cordiale », sur Ambassade du Royaume-Uni en France (consulté le 4 janvier 2013).
  7. « Ambassades et consulats étrangers en France : Royaume-Uni », sur le site de la Maison des Français de l'étranger.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Beckles Willson (trad. Edmond Dupuydauby), L'ambassade d'Angleterre à Paris, 1814-1920 : Un siècle de relations diplomatiques franco-britanniques, Paris, Payot, coll. « Bibliothèque historique », , 293 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]